Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

lecture #111 : Nous sommes l’étincelle

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Viens de terminer *Nous sommes l’étincelle* de l’ami Vincent.
Admiration devant la construction audacieuse, sans qu’on en ressente le labeur. Maîtrise parfaite de la narration, de la 3e personne, du choix des temps, du saut dans les époques, du sens de chacune.
Mais surtout belle maîtrise des personnages et de leurs destins (politiques et intimes, indissociables). 
(Ces personnages, leur destin, leurs rencontres, ces générations, ce fut passionnant…)
Violence, aussi. Omniprésence du risque de viol (envers de jeunes voire très jeunes femmes) qui est le seul bémol que je pourrais apporter, car je me suis sentie obligée de lire ce roman en pensant à mon corps de femme, corps dans un état d’insécurité paralysant, affaiblissant ce sentiment de puissance que l’on ressent avec une bonne lecture, surtout quand il s’agit d’une histoire qui narre la prise en main de son destin et d’un destin collectif (sentiment d’affaiblissement que je ne ressens pas avec une autre forme de violence – c’est très questionnant, cela, d’ailleurs). 
Heureusement, de beaux personnages féminins sauvaient de ce malaise, des femmes qui étaient dans l’action, la politique et le désir – voire dans la politique du désir : très belles scènes de femmes qui avouent leur désir sans détour… 
Plaisir d’un très beau langage, superbe parfois – poésie toute en retenue, pas un mot de trop. 
C’est au final une belle et juste u/dystopie (les deux indissociables aussi, hélas), à l’aspect « SF » léger, bien dosé mais surtout bien fait (un peu de Blade runner avec la filature du flic Hugo, un peu de Mad Max avec les braconniers), mais surtout une vision politique, en prise avec notre monde actuel et les crises qui le traversent.
Mais ce qui reste le plus prégnant c’est l’idée d’une famille, et ce qu’on apprend aux siens, ce qu’on leur laisse, pour qu’ils puissent éventuellement continuer sans nous… quoi que soit ce qu’ils continuent. Et cela, c’est beau.

partager

le retour des martinets

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Enfin le retour des martinets et de leurs cris qui déchirent joyeusement l’air annonçant les matins et soirées douces, les apéros en terrasse et sur les plages et enfin, enfin, l’abandon des collants sous les robes (hommes, vous diriez les jambes nues, nous on dit liberté).

Enfin l’esprit en adéquation avec ce dehors qui appelle, car on se fait toujours sauvage avec l’arrivée du printemps, on n’a pas de plus grands désirs que vivre, nager, rire, regarder ceux qu’on aime faire de même, amour et amitié puissance mille, lire d’excellents romans, d’excellents essais, d’excellents reportages, voir des films denses et profonds, écouter de la musique qui emporte, en écouter dans l’herbe en communion avec d’autres, se remplir du monde et écrire ce qui fait flamme en soi.

Ce qui donne l’effet sur les réseaux de se replier dans sa grotte, c’est tout le contraire, c’est suivre le mouvement des martinets et l’onde des vagues.

partager

densité

Par Posted on 0 Aucun tag 0

La période est dense (et passionnante) et je n’ai même pas eu le temps dernièrement d’en relayer les événements importants.

Parler rapidement donc de la journée de présentation aux libraires qui a eu lieu lundi dans un cinéma Gaumont à Paris. Les éditions Casterman présentaient le dernier one-shot de Robert Muchamore, le prochain roman japonisant d’Annelise Heurtier, et la famille Papillon (tome 1 qui vient de paraître, tome 2 pour novembre). Merci aux libraires présents, attentifs et déjà enthousiastes !

Avec mes chères éditrices Clémence Bard et Céline Charvet
Vous ai-je dit que la librairie Mollat avait tellement aimé La famille Papillon qu’elle en a fait une table magique ? 😍

Autre information concernant La famille Papillon : un extrait sera lu par Jules de la région Centre Val de Loire lors de la finale des Petits Champions de la lecture, le 26 juin à la Comédie Française. Je serai là et vous en reparlerai donc très vite !

**********

Mi-avril, j’étais à une autre réunion parisienne, devant des représentants cette fois, et pour Syros. J’y ai parlé de mon prochain roman à paraître fin aout prochain, bourré de rebondissements, de suspense, et surtout de réfléxion sur le progrès médical et technologique : Ce qui fait battre nos coeurs. L’un de mes romans les plus denses… J’espère qu’il va vous happer autant que traiter ce sujet m’a passionnée !

Fascicules de présentation du roman, distribués aux libraires et représentants.

***********

Vous dire encore que les chroniques positives continuent de pleuvoir sur Renversante, et sur Nos éclats de miroir. Pas le temps de toutes les collecter, mais en voici une qui m’a fait très plaisir : Nos éclats de miroir est un coup de coeur de La Revue des Livres pour enfants.

Merci à Véronique Deforge, bibliothécaire à La Ciotat, qui m’a envoyé ces images (et on voit que la commande est prévue :-))

A bientôt…

partager

Ce week-end : forum du livre de Saint-Louis

Par Posted on 0 Aucun tag 0

I did it ! J’ai terminé la V2 du Tome 2 des *Faits et gestes de la Famille Papillon* au-jour-d’hui (et je peux vous dire que ce tome-ci sera encore plus déjanté et loufoque que le premier, avec des anecdotes historiques des années 60 jusqu’au début des années 70 – quelles années denses et passionnantes ! – et avec, encore, des photos tout à fait géniales – j’en ai juste mis plus qu’on ne m’avait autorisée, je crois, mais comment faire un choix raisonnable dans le trésor de Jean-Marie Donat, sérieusement ??). 

Je vais donc partir demain pour le Forum du Livre de Saint-Louis le coeur léger, et en plus avec la joie, j’espère, d’avoir sur la table de dédicaces devant moi pour la première fois *Les exploits de Grand-Papy Robert*, chez Casterman Jeunesse.

Mais c’est surtout *Nos éclats de miroir*, chez Nathan Lire en Live qui sera à l’honneur, et la joie n’en est pas moins grande, oh non, et puis on m’a soufflé que des élèves s’en étaient inspiré·es, je vous dirai… Tellement hâte de parler de ce roman avec ces jeunes gens…

Nos éclats de miroir, Nathan

Et bien sûr je parlerai en classe et je dédicacerai, aussi, *Renversante* (l’école des loisirs)…

Mais aussi la série Mona chez Rageot Editeur, dont le dernier tome est paru l’an dernier, tout comme *Le grand saut* chez Nathan, et qui sait, il y aura peut-être aussi la version Pocket Jeunesse de *Quatre filles et quatre garçons*, ainsi que mes derniers romans chez Éditions Syros et encore d’autres, peut-être ?

En tout cas je vous dis à vendredi soir et ce week-end si vous souhaitez venir me rencontrer et faire dédicacer vos livres. Et je dis à jeudi et vendredi aux classes que je rencontrerai !

A très vite !

partager