Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

1 an de bookstagram

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Merci à vous toutes et tous qui vous êtes emparé·es de mes livres 😍.

(Le prochain ou la prochaine qui me dit que les jeunes/les gens ne lisent plus, je lui répondrai : ah ah, vous, vous n’êtes pas sur Instagram !)

partager

Arles, la maison

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Hier, nous étions aux Rencontres de la photographie, Arles.
C’est toujours un grand plaisir, tant cette ville est jolie. Aujourd’hui, focus sur une exposition qui m’a immanquablement fait penser à la collection de Jean-Marie Donat, qui d’ailleurs était aussi à Arles, mais hélas on s’est ratés : trop dommage !
The anonymous project contient des diapositives de familles anonymes, concentrées sur les années 70-80.
La très bonne idée de l’expo est d’avoir investi une petite maison où on déambule de pièce en pièce dans l’atmosphère de cette époque : une vraie plongée immersive (même l’ambiance sonore a été soignée) où on n’arrête pas de s’exclamer « oh mes parents/mes grands-parents avaient le même objet, le même meuble, la même déco ! ».
C’est une expo qui convient parfaitement aux plus jeunes tant elle est ludique… et très enthousiasmante !
A quand une epxosition sur la famille Papillon avec les photos de Jean-Marie ? 😊 Je vois bien une pièce par époque : celle de grand-papy Robert (années 50), celle de Mamie Rose (années 60-70) et celle de Domi (années 80-90) !
Casterman Jeunesse, il faudrait y penser !

partager

lecture #115 : signé Poète X

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Qu’est-ce que j’ai aimé cette lecture ! Je ne l’ai pas lâchée, lue en deux jours (par manque de temps parce que j’aurais pu lire d’une traite), happée par les mots et l’émotion. Voilà une lecture jeunesse telle que je les adore, avec des tripes et du coeur, et de l’esprit bien sûr !

Je veux des histoires qui font rire et pleurer (bon sang, j’ai pleuré 3 fois), racontées par des adultes qui n’ont pas oublié ce que c’était que d’être adolescent·e : vivre tout à 300%, subir plus que les grands la dictature d’une société tellement normée, tellement faite pour une minorité… Comment relater des faits platement si l’on se souvient de tout cela ? Elisabeth Acevedo s’en souvient, c’est frais et ça brûle, et ça fait du bien. (Tiens tiens j’ai comme des envies de slamer 😊).
En plus de cela la couverture est magnifique, et c’est traduit par la talentueuse Clémentine Beauvais !
J’ai eu la chance de lire les épreuves en avant-première mais ce roman intense sort fin aout, je crois.
Merci Lire en Live !

partager

Correspondances

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Frantisek Kupka écoutait une gamme jaune de Schönberg, ce musicien adepte de l’audition colorée, ami proche de Kandinsky, avant de s’assoupir.

Dans son sommeil il rêva à ce vers issu du poème Chant d’automne : « De l’arrière-saison le rayon jaune et doux »… avant de se réveiller dans la peau de Charles Baudelaire, face à Nadar.

partager

digne et assurée

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Une peinture flamande pour nous rafraîchir un peu : Portrait d’une jeune fille (1470), de Petrus Christus. Eu la chance de la voir en vrai au musée de Berlin, en suis tombée amoureuse, et maintenant elle orne en petit format un coin de mon frigo (j’apprends à accepter mon côté kitsch 😅). 
Les analyses que l’on peut lire de ce portrait décrivent cette jeune fille comme « hautaine » et « au regard sournois ». Ah, ce sexisme incontournable de ceux qui interprètent les oeuves d’art… Pour ma part, je vois seulement une jeune fille qui compte bien ne pas se laisser faire en portant sur le monde un regard critique.
Je l’adore. 
Ce genre d’oeuvre me rassérène quand tant de choses dans le monde actuel me donnent envie de bondir (je m’interdis de relayer ici des dizaines de choses par jour, car cela finit par être épuisant et je crois vain au final). Je contemple cette jeune fille et je lui souffle mentalement : « d’accord, ce que l’on pense du monde ne sera pas dit aujourd’hui. Mais le monde ne perd rien pour attendre ! ».

partager