Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Vous regardez prix

1er prix ex-aequo pour Le Grand Saut T1

Par Posted on 0 , 0

Le Grand Saut Tome 1 a été plébiscité, ex-aequo avec Les deux vies de Beaudoin de Fabien Toulmé, par les adolescents de Manosque, Forcalquier et alentours ! Quelle belle surprise, étant donné la sélection prestigieuse et foisonnante de ce Prix des adolescents du 04 (dire que je ne m’y attendais pas est un sacré pléonasme).

La journée était vraiment chouette, qui plus est. La table ronde en compagnie de Fabien Toulmé et Bruno Doucey était modérée par deux lycéens, comme des pros, face à un public nombreux. J’ai trouvé passionnant d’échanger avec un BDaste et un auteur et éditeur de poésies, ça change !

On a tous les trois été gâtés (merci !) :

(Produits du pays)

(Après, on a dédicacé au soleil : à droite Fabien Toulmé, à gauche Bruno Doucey, qui a aussi écrit 3 ouvrages dans la très belle collection Ceux qui ont dit non chez Actes Sud jeunesse)

J’ai passé un tout petit temps trop bref avec les collègues du sud Ramona Badescu, Ilya Green et Delphine Bournay, – et c’était trop bref aussi avec les membres de l’association Eclat de Lire – j’ai acheté et me suis fait dédicacer la BD de Fabien (les échos avec mon Grand Saut ont paru tellement évidents lors de la table ronde qu’il me la fallait)…

… Puis hop j’ai sauté dans mon train, le coeur content.

D’autant plus que parmi mes mails s’en trouvaient un qui m’annonçait un autre 1er prix pour un autre de mes romans, mais chut, vous saurez ça la semaine prochaine.

En attendant, très heureuse de celui-ci, à quelques jours à peine de la parution du tome 3 ! Je vois ça comme un très bon signe. Quoi, vous n’avez toujours pas lu le T1, ni le T2 ? Mais qu’attendez-vous donc ? 😉

partager

les dernières nouvelles

Plein de choses à vous dire !

D’abord, la table ronde de la semaine prochaine sera sous le signe de la musique. « Jeune public, jeune musique : quelle création musicale pour les enfants ? ». Une vraie bonne idée qui m’intrigue : confronter l’écriture musicale pour jeune public, représentée par la compositrice Coralie Fayolle, avec l’écriture littéraire pour la jeunesse, représentée par… moi. Ce sera jeudi, de 10 à 12h, au théâtre des Bernardines à Marseille. Tous les renseignements ici.

 

******

Au rayon des prix…. Vous ai-je dit que #Bleue avait reçu son 13e prix ? Il s’agit du prix Vendée Lire. Hélas, je n’ai pas pu être présente lors de la remise des prix, mais on m’a envoyé les articles de presse qui en parlent. Et en plus, il semblerait que je vais recevoir un trophée par la poste ! Comblée, je suis…

 

Quant à Traces, toujours aux éditions Syros, il est sélectionné une 6e fois, cette fois pour le prix des Dévoreurs.

 

******

Au rayon des chroniques…

Le Grand Saut poursuit son chemin de lecture chez vous, autant le tome 1 que le tome 2. Plein de nouvelles chroniques, recensées ici pour le tome 2.

 

L’une des images choisie par la blogueuse La Tête en Claire pour illustrer Le Grand Saut 

Petit aperçu des dernières chroniques parues, en plus de celles que j’ai déjà partagées sur fb :

La caverne aux livres de Laety : Ce que j’adore dans cette série, c’est qu’elle est hyper réaliste. En la lisant, j’ai replongé dans mes souvenirs de mes années lycée. On se reconnait forcément dans les personnages et les situations auxquelles ils sont confrontés, on les a toutes vécues pour la plupart à un moment ou un autre. De plus, je trouve que les thèmes abordés sont hyper importants, notamment en ce qui concerne le handicap et l’homophobie…

Les chroniques de Madoka : Un deuxième opus très réussi et addictif !!… Nous reprenons donc la suite des aventures du groupe d’amis mais qui semble ne plus être aussi uni qu’avant… Nos héros vont devoir affronter leurs problèmes pour espérer s’en sortir au mieux… Bien écrit, on suit les aventures de ces lycéens avec beaucoup de curiosité et de plaisir. A découvrir sans attendre !

Les enfants à la page : Florence Hinckel signe un nouveau tome touchant… Une histoire qui dresse des portraits d’adolescents confrontés à des difficultés diverses : handicap, séparation des parents, amitié toxique… Des personnages, en quête de leur identité, en plein questionnement sur leur futur (avec l’épreuve du bac qui approche…). Les lecteurs pourront facilement se reconnaître en eux et dévoreront ce roman…

Culturevsnews : Notamment grâce à la qualité de son écriture et à la justesse des profils des personnages ce second tome nous emporte à travers les sentiments et réactions de ces protagonistes, les adultes peuvent être mieux à même de comprendre les adolescents d’aujourd’hui. Ces préoccupations sont en partie les mêmes que celles de leurs parents au même âge, mais le contexte sociologique et technologique est bien différent (place des échanges virtuels…).
Cette lecture est très agréable et on prend rendez vous en mai 2018 pour le tome 3.

Sous le feuillageToujours autant d’émotions et de personnages touchants, de bons ingrédients d’un roman dit Young Adult qui mise surtout sur le réalisme et l’émotionnel plus que le sensationnel. On sent une pointe de nostalgie à la fin lors de la séparation avec le lycée qui était une sorte de cocon. Qu’adviendra-t-il de chacun et de leur avenir dans le tome 3 ?

Ombeline sur Goodreads : Un tome deux tout aussi bien que le premier. L’attente va être longue jusqu’en mai... J’ai aimé être dans la tête des trois autres personnages, maintenant j’en sais autant sur chacun d’eux. J’ai hâte de savoir comment chacun va évoluer maintenant que le lycée est fini !

Les lectures de Mylène :  J’ai aimé une nouvelle fois être dans la tête de ces six lycéens qui doivent traverser des tempêtes. Il y a ceux qui demandent de l’aide, ceux qui veulent se débrouiller par eux mêmes, ceux qui nient les problèmes et on ne peut que se reconnaitre dans certains traits de caractère… j’ai adoré le rythme de ce second tome qui ne nous laisse jamais souffler. La fin apporte des réponses mais relance aussi l’intrigue pour le dernier tome !
Kymati : Des jeunes qui se cherchent , qui s’interrogent sur leur avenir. Un milieu, des caractères et des personnalités différentes qui n’affectent en rien leur amitié. Un récit qui touchera tant les plus jeunes que les fans de Young Adult.

VDBook : Notamment grâce à la qualité de son écriture et à la justesse des profils des personnages ce second tome nous emporte à travers les sentiments et réactions de ces protagonistes, les adultes peuvent être mieux à même de comprendre les adolescents d’aujourd’hui. Nos héros vont devoir affronter leurs problèmes pour espérer s’en sortir au mieux… Cette lecture est très agréable et on prend rendez-vous en mai 2018 pour le tome 3.

Merci à toutes et tous ! ❤️❤️ (petit coucou spécial à celles et ceux qui m’écrivent en privé pour des messages bouleversants suite à leur lecture du Grand Saut… Ca, ça vaut tous les prix, toutes les récompenses…)

******

Au rayon de l’écriture…

Je suis au beau milieu de l’écriture du tome 4 de ma série Mona, chez Rageot. Eh oui, Mona est en 3ième désormais, et ce tome va clore le cycle du collège. Il va se passer bien des bouleversements, vous verrez…

Ensuite, les projets ne manquent pas et je piaffe en attendant de les réaliser. Le prochain sur la liste sera un nouveau roman d’anticipation auquel je pense depuis de longs mois…

Bonne fin de week-end à vous, profitez-en bien !

partager

#Bleue remporte le prix des Incorruptibles dans la catégorie 5e/4e

Eh bien voilà, les résultats sont tombés ce matin, et je suis heu-reu-se ! #Bleue a été plébiscité par les élèves de 5e et 4e qui ont participé au prix des Incorruptibles.

 

Voici le texte que l’on m’avait demandé en cas de victoire, car je savais que je ne pourrais pas être présente à la remise des prix ce matin à la maison de la poésie, et qui a été lu par Denis Guiot (directeur de la collection Soon). J’y explique notamment pourquoi ce prix a de l’importance, selon moi :

Je tiens à remercier chaleureusement tous les collégiens qui ont plébiscité mon roman #Bleue, aux éditions Syros. Je me sens heureuse et honorée, surtout au vu de la sélection de grande qualité, et parce que le prix des Incorruptibles s’adresse aux jeunes lecteurs de tout le territoire français. Ce large plébiscite me touche particulièrement. 

Grâce aux rencontres générées par la sélection aux Incos, j’ai pu discuter longuement de mon roman avec les classes que j’ai rencontrées, et c’était passionnant, et révélateur d’une jeunesse éclairée à l’esprit beaucoup plus critique qu’on ne le croit souvent. Merci à tous ces jeunes gens pour ces moments précieux.

J’aimerais également remercier les organisateurs des Incorruptibles qui oeuvrent pour la promotion d’une littérature contemporaine qui parle aux jeunes d’eux-mêmes et de leur monde, à leur hauteur. C’est une action essentielle, relayée par des centaines d’acteurs locaux, qui se démènent dans ce même objectif, avec un bel enthousiasme

Merci à vous tous, qui avez porté nos livres durant de longs mois.

Et longue vie aux Incos !

J’aimerais aussi remercier (en plus de Denis) Sandrine et Stéphanie, ainsi que Véronique des éditions Syros, qui ont toutes les trois contribué au beau destin de ce roman.

Et merci à vous tous qui m’avez envoyé de si gentils messages de félicitations, par SMS, mails, téléphone ou réseaux sociaux ! Je vous adore 🙂

C’est le 12e prix que remporte #Bleue !

 

Pour en savoir plus sur ce 28e prix des Incorruptibles :

Actualitté

Page des Libraires

partager

les traces où s’inscrit Traces

Par Posted on 0 Aucun tag 0

A l’occasion du prix des écoliers des Imaginales décerné à Traces, je me permets quelques mots à propos de ce récit.

Les Imaginales 2017

Ce roman très court paru il y a presque un an, peut-être de par son petit format, trouve jusqu’ici peu d’échos dans la presse ou dans la blogosphère : peu d’articles lui ont été consacrés, alors que son sujet est d’aussi grande importance que celui de #Bleue, et tout aussi actuel, voire davantage. Il y est question cette fois de logiciels prédictifs et toujours de surveillance généralisée. Un mélange de Snowden, de Minority report et de Person of Interest, avec un zeste de 1984, comme d’habitude, mâtiné d’un soupçon d’ambiance à la Fred Vargas (avec un Adamsberg au féminin), sous les ombres de Jean-Claude Izzo ainsi que du Fugitif qui planent quelque part, dans une structure de tragédie en 24h, ponctuée de coupures de presse presque vraies, le tout adapté pour les enfants de 10 ans et plus… cela peut paraître un peu ambitieux, et ça en a peut-être dérouté plus d’un. En tout cas j’ai pu avoir cette crainte. Voilà pourquoi je suis si heureuse quand le public visé, des petits gamins de dix ans à peine, comme les écoliers d’Epinal qui ont plébiscité Traces, ont l’air de tout comprendre simplement et d’apprécier l’histoire comme elle vient. Quel bonheur !

Et qui sait, ce court roman qui ne paie pas de mine creusera peut-être sa place peu à peu, tout doucement mais sûrement.

partager

un nouveau prix pour #bleue

Il s’agit du prix des lycéens des Futuriales 2017, et ce malgré une rude concurrence.

Hélas je n’ai pas pu être présente à la remise du prix, mais je remercie chaleureusement tous ceux qui ont voté pour mon roman, et tous ceux qui ont organisé ce prix et les Futuriales en général.

Le destin de ce roman n’a de cesse de me surprendre (puisque j’étais dernièrement dans les comptes d’apothicaire, il s’agit du 11e prix pour #bleue !)…

(Et les lecteurs sont toujours aussi actifs sur Instagram…)

partager