Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

les premières réactions à Nos éclats de miroir

Merci à toutes et tous…


Articles de presse :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-d’écran-2019-01-20-à-17.32.00.png.
Je Bouquine de janvier 2019
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Capture-d’écran-2019-01-20-à-17.32.35.png.
Journal des Enfants (JDE) du 17 au 23 janvier 2019

Actualitté, 16 janvier 2019: Adopter Anne Frank comme confidente… Cette plongée dans un univers de confidence découle — l’auteure le confie — d’un fait réel. Les faits relatés sont fictifs, mais Florence Hinckel raconte qu’elle écrivait, plus jeune, à Anne Frank. Et l’émotion qui se dégage de cette démarche est pleinement perceptible d’une page à l’autre, d’une lettre à l’autre… Une correspondance à sens unique qui saura toucher, conforter, interroger.  Parce que les éclats d’un miroir sont dangereux si l’on n’y prend pas garde, autant qu’il nous permette de disperser la réalité et de la recomposer à l’envi.

Réactions internautiques :

@Chuut.je.lis (Instagram) : Une tornade d’émotions et de poésie.

@Justinouvelle (Instagram) : Une véritable pépite qui saura vous émouvoir aux larmes.

@EternalAdo (Instagram) : Florence HINCKEL comprend et raconte l’adolescence avec beaucoup de talents. Magnifique!… ! euqifingaM

Le cahier de lecture de Nathan : Un récit sensible qui dit l’adolescence avec justesse et éclat.

L’antre des livres :  Florence Hinckel nous offre une histoire touchante et intime. On s’invite dans le quotidien de Cléo, on apprend à la connaître et la voir mettre un grand coup de pied dans la fourmilière fait un bien fou ! De plus, le dialogue avec Anne Frank permet de relativiser la crise et les problèmes modernes que rencontre la jeune fille.

Méli-mélo de livres : L’écriture, magnifique, les procédés de mise en page au fil des émotions, donnent à ce roman une profondeur indéniable que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, plaisir allant crescendo.
Un portrait à fleur de peau à la fois intimiste et universel.

Ma libraire : C’est un très beau roman d’introspection sur l’adolescence, la famille, les amis qui apparaissent au fur et à mesure de l’avancée de cette oeuvre. Il touche des points sensibles. On voit Cloé évoluer, se chercher, se découvrir et comprendre les choses de la vie.

Creezzy : Un très bon roman, qui malgré des sujets durs, reste très doux et délicat, très intime. On entre dans la vie de Cléo en se frayant une petite place, on dévore ce court roman au style prenant et fluide.

Insouciantes Mag : Nos éclats de miroir est d’une sensibilité attendrissante. On grandit aux côtés de Cléo, vibrant à chacune de ses petites aventures quotidiennes. 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est A04A10E2-93E9-4D70-BADA-E00928298157.jpeg.
Insouciantes Mag

Songe d’une nuit d’été : Au fil de ces lignes, je me suis attachée à Cléo, à laquelle je me suis beaucoup identifiée à certains moments. C’est une jeune fille qui a le coeur sur la main et qui sait apprécier les petites choses simples et insignifiantes de la vie, à côté desquelles beaucoup de gens ont tendance à passer parce qu’ils ne prennent plus le temps d’observer le monde qui les entoure. S’il y avait plus de personnes comme elle, la vie serait nettement plus belle !

La caverne aux livres de Laety : Je suis complètement fan de Cléo. Je la trouve hyper mature pour son âge, j’aime sa façon de penser et de parler…

Le coin lecture d’Arsène : J’ai adoré ce roman plein d’émotions que j’ai lu d’une traite ! On y a aussi un rappel sur la vie d’Anne Frank ce qui donne un côté  »éducatif » sans être ennuyeux. De plus, je trouve original l’idée de s’adresser à elle. Dans ce roman, on peut suivre le personnage et le voir évoluer au fil du temps.

Petites madeleines :  J’ai aimé ce récit sans complaisance, qui peint une adolescence pleine de tourments et d’espoirs à la fois. Il y a beaucoup d’intime de Florence Hinckel dans ces pages selon elle, et le clin d’œil de l’autrice en fin d’ouvrage est un joli bonus révélateur.

Lunartic :  La complexité de l’être humain, sa dualité, sa faiblesse physique et morale, émotionnelle, sa sensibilité, sa douceur et sa sagesse aussi, sa générosité et son amour à revendre, sa capacité à se montrer des plus surprenants, dans le meilleur comme dans le pire de son être, toutes les couleurs de l’humanité avec un grand Hsont utilisées par Florence Hinckel dans ce roman, à bon escient et à leur maximum d’éclat.J

Lire permet de s’évader : J’ai adoré retrouver l’écriture de Florence Hinckel, dans un livre étant moins une critique de la société par des inventions aux allures futuristes mais actuelles, mais bien plus sensible et attachant. Le personnage de Cléo a ses bizarrerie dans ses réactions mais le fait que l’auteur parvienne à nous expliquer toutes celles-ci (en pourtant si peu de pages), nous empêchent de les critiquer réellement. Alors un grand merci à elle pour ce très beau roman !

Nouveautés Jeunesse : J’ai bien aimé ce titre car il laisse des blancs et des trous et permet ainsi au lecteur d’y glisser ses propres soucis. Enfin il reste très positif et présente l’écriture comme un chemin de construction.

Nanou bouquine : Le livre nos éclats de miroir traite avec merveille de la difficulté d’être adolescente, des premiers émois amoureux, du mal que certains pseudos amis peuvent nous faire sous couvert de blagues.

Croqu’livres : Nous avons accès à une oeuvre intime et très riche, littérairement parlant.

Culturevsnews :  Ce livre nous emporte à travers le sentiment et réactions de Cléo sur ce carnet. Les adultes peuvent être mieux à même de comprendre les adolescents d’aujourd’hui. Ces préoccupations sont en partie les mêmes que celles de leurs parents au même âge, mais le contexte sociologique et technologique est bien différent (place des échanges virtuels…). Cette lecture est très agréable et on lit le roman d’un traite.

Les coups de coeur de CM et sa maman : C’est un récit, à la fois intime et sensible, porté par une écriture magnifique, qui donne envie de prendre sa plume et de commencer un journal.

Les jardins d’Hélène : Un journal intime qui devrait séduire les jeunes à partir de 12 ans, et qui pourrait leur donner l’envie de faire de même pour exprimer leurs joies et leurs peines.

partager
2 Réponses
  • Caroline Hinckel
    1 21 janvier 2019

    Bravo ! Quel succès ! Hâte de le lire…
    Fière de ma soeur .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.