éditions Nathan et Syros, 27 août 2015

 

U4. Yannis

U4. Yannis, éditions Nathan/Syros

Présentation de l’éditeur :

«Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. »

Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…

Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…

Les romans se terminent différemment puisque les chemins des quatre héros, même s’ils convergent, sont différents. Les histoires se mêlent, les personnages se croisent, nouent des liens, s’entraident, s’aiment ou se rejettent. .. et il faut lire  YANNIS, KORIDWEN, STÉPHANE, JULES dans l’ordre de son choix, pour avoir lu « U4 ».

separateur

Depuis novembre 2016, on peut aussi lire un cinquième U4 : U4. Contagion.

u4contagion-150

separateur

Prix de la page 36, édition2016

Sélection Prix Chimère 2016

separateur

Dans le cadre de salons du livre ou d’autres évènements, des extraits lus de façon croisée par leurs auteurs donne aux textes une dimension nouvelle… Cliquer ici pour en savoir plus sur la lecture croisée d’U4 par le collectif U4.

 

 

separateurAller directement à :

Application U4

Vidéos U4

Articles de presse

Réactions internautiques sur le projet global

Réactions internautiques sur U4 Yannis

Acheter U4.Yannis

Traductions

separateur

 

 

Application :

Sur téléphone ou tablette, apple ou  androïd, tapez « U4 live » dans le store, scannez un visuel U4 (couverture ou marque-page, ou même cette couverture ) et… surprises !

icon175x175

Retour au menu

separateur

 

 

Vidéos :

Mon passage à La Grande Librairie, le 10 décembre 2015 :

La bande-annonce :

Les directrices éditoriales présentent le projet et je parle d’U4. Yannis pour les librairies Mollat :

 

Retour au menu

separateur

 

 

Articles de presse :

 

  • Page des libraires, rentrée 2015

Avis donné par le Centre national de la littérature pour la jeunesse (publié dans La Revue des livres pour enfants n° 284)  
Coup de coeur ! – Quatre romans – chacun écrit par un auteur différent – publiés simultanément le 27 août, à lire dans l’ordre de son choix. Seuls les adolescents de quinze à dix-huit ans ont survécu à une épidémie foudroyante qui a tué la majorité de la population mondiale. Koridwen vient d’une famille paysanne de Bretagne, Yannis est un Maghrébin de Marseille, Stéphane (une fille) vient d’un milieu aisé de Lyon, et Jules habite avenue de l’Observatoire à Paris. La première est déterminée ; le deuxième est un doux bien décidé à rester digne ; Stéphane, pragmatique, s’est construit une carapace de dureté, et Jules, une force de la nature, est le plus émotif de tous (il a horreur des bestioles, dans un monde où pullulent rats et autres nuisibles…) mais deviendra responsable d’une petite fille, seule survivante de son âge. Ils tentent de survivre dans ce monde post-apocalyptique livré au pillage, où tous leurs repères ont disparu (il n’y a plus d’adultes, plus d’eau courante, ni d’électricité, d’Internet…), rapprochés par l’espoir que ce cauchemar cesse, pensant pouvoir remonter le temps, ou retrouver des proches. Chaque roman a pour narrateur un des quatre personnages, qui va au fil des pages rencontrer les trois autres. Chaque auteur a donné une épaisseur singulière à son personnage, le côté SF haletant de ce « survival » très réaliste (jusqu’aux détails de topographie) étant pour deux des volumes légèrement mâtiné de fantastique – Koridwen s’appuie sur les croyances Celtes, et Yannis voit les fantômes de ses proches. Ces ouvrages posent de vraies questions sur l’organisation de la société, sur le pacte de confiance nécessaire. Plongé dans cette situation extrême, chacun révèle sa vraie nature. Dans l’urgence de vivre, certains choisissent de protéger un plus faible (un cousin handicapé mental, une petite fille…), d’autres laissent libre court à leurs pires instincts, d’autres encore tâchent de reconstruire une société où chacun peut avoir sa place. Il y a certes une violence exponentielle, certains adolescents profitant de l’absence de toute autorité pour s’organiser en gangs impitoyables : meurtres – en légitime défense ou gratuits -, tentatives de viol, napalm utilisé par l’armée, et l’on peut se demander si une telle surenchère dans la description des cadavres en état de décomposition plus ou moins avancé (cf. tome Jules) était nécessaire. L’ensemble est pourtant très réussi. Les personnages sont nuancés, les passages qu’on pouvait craindre répétitifs d’un volume à l’autre ne le sont absolument pas, notamment parce que les motivations profondes et le caractère du narrateur se précisent, et les auteurs réussissent à chaque fois à nous en apprendre plus sur la situation. Un univers post-apocalyptique très circonstancié dans le temps, du 1er novembre à la nuit du 24 décembre. Les fins par trop discordantes sont certes un peu désarçonnantes, mais on peut penser à une explication à base d’univers parallèles. Ce qui est remarquable dans cette aventure littéraire à quatre voix, c’est que tous les tomes se déroulent sur la même trame temporelle et événementielle, et qu’en lire un donne une irrépressible envie de se plonger dans les autres. Un page turner efficace et singulier, avec une atmosphère très lourde et des personnages attachants, mais surtout un vrai beau travail d’écriture issu d’un projet original et ambitieux. – Le 20150901, par Marie-Ange Pompignoli 

Retour au menu

separateur

 

 

Réactions internautiques (sur le projet global) :

Europe 1 : Europe 1 vous propose des séries littéraires qui cartonnent chez les adolescents.

Lecture Jeune, été 2015 – La narration sérielle, par Anaïs Goudmand, chercheuse, qui cite U4 : U4_LECTURE_JEUNE_ete 2015

coupdecoeur1Coup de coeur de la librairie L’Emile : Au delà de l’univers terriblement bien construit et des péripéties haletantes de chacun, on ne peut que saluer la perfection de cette écriture à huit mains. Les quatre tomes sont crédibles, à la fois individuellement et dans la globalité de la série. Néanmoins, je pense qu’il est impossible de n’en lire qu’un seul : une fois accroché, on ne peut que terminer.

coupdecoeur1

Coup de coeur du Jardin des margueritesDifficile de ne pas dévorer d’une traite ces quatre ouvrages qui se répondent, se complètent, s’enrichissent… bref, c’est l’un de nos gros gros coups de cœur de cette rentrée 2015 !

5etoiles

pour Toute la culture : Les personnages ont une belle épaisseur, la texture les rend crédibles, et sur le plan psychologique on est vraiment en présence d’ados. Les émotions, les sentiments, les décisions, les actions sont vraiment celles d’adolescents. Et donc cela fonctionne ! La lecture est fluide, rythmée, très agréable (même pour un adulte). Chaque bouquin peut se lire d’une traite, et chaque fin se suffit à elle-même.

Focus sur U4 par Lecture Jeunesse : … on ne peut que saluer, à l’heure où on déplore une certaine frilosité éditoriale de la part de beaucoup d’éditeurs jeunesse, cette expérience originale et tout à fait réussie.

Les 4 romans font partie de la sélection de Ricochet : Il est fascinant de voir non seulement l’écriture, mais aussi les idées et les sensibilités différentes des auteurs se développer sur un même sujet, et encore plus confondant de multiplier les points de vue lorsque Jules, Yannis, Stéphane et Koridwen se croisent, environ au tiers des livres. Une même scène peut être comparée de roman en roman, et les interprétations varier du tout au tout… Une façon élégante, et francophone, de renouveler le thème de l’apocalypse en littérature ado !

Librairies Sorcières : Un conseil : accrochez-vous ! […] Non seulement, l’idée est phénoménale, mais la réalisation est parfaitement réussie ! Bravo aux quatre auteurs (qui sont quatre plumes de renom) et à l’engagement de Syros et Nathan.

La cause littéraire : Oscillant entre altruisme, folie, dégoût et individualisme, Koridwen, Stéphane, Yannis et Jules sont confrontés à des choix nouveaux et déchirants, dans une société chamboulée par la loi martiale, les dénonciations et la mise en place d’un système coercitif et anti-libertaire.

C’est à lire : Ces 4 romans sont le fruit du  travail de 4 titans… C’est une expérience littéraire inédite qu’ils nous offrent, une nouvelle manière d’écrire qu’ils ont du acquérir. Chaque auteur a créé son personnage dont il a développé l’histoire et la personnalité.

Le conte bleu : Pour conclure, J’ai passé un très bon moment avec Stéphane, Yannis, Jules et Koridwen. On y retrouve les codes des dystopies apocalyptiques et on devient progressivement omniscient. J’ai une impression d’accomplissement : j’ai vraiment fait le tour des différentes scènes

Bibliothèque de Verviers

Retour au menu

separateur

 

 

Réactions internautiques (sur U4. Yannis uniquement) :

U4. Yannis (comme les autres romans U4) fait partie de la sélection de Ricochet.

coupdecoeur1

Coup de coeur du blog Les reines de la nuit : [c’est la sensibilité de Yannis] qui change tout, qui nous touche de plein fouet et fait fondre notre cœur. Loin d’être fragile, il est juste à fleur de peau. Il est aussi bouleversant de sincérité, à l’écoute et altruiste. Bref, c’est un cœur en or qui m’a fait complètement craquer !

coupdecoeur1

Vivelespestes : Je l’ai juste dévoré ce livre, la situation est poignante, on souffre avec Yannis, on a envie de le consoler, de le protéger de tous ces dangers qu’il doit affronter sur son long trajet. Je me suis également beaucoup attendrie et inquiétée au sujet du chien Happy. U4 est donc mon gros coup de cœur de la rentrée littéraire.

10/10 pour Au fil des pages : Yannis est un adolescent perdu, seul, et touché par la perte de sa famille. […] J’ai beaucoup aimé ses réactions, son attachement à son chien, et son grand coeur. Il est touchant, dans chaque instant de son parcours. Il est intuitif, et malgré son émotivité, débrouillard.

5/5 pour Magalit des livres : Pour résumer, ce livre a le tiercé gagnant : une histoire prenante s’accompagnant d’un style et d’une plume remarquable et d’un concept original.

5etoilespour la Librairie Vauban : Un récit haletant, angoissant, plein de suspens, qui en plus ouvre des réflexions humaines et politiques importantes. Un phénomène à découvrir !

5etoiles

pour Hyelana sur Babelio : Je me suis vraiment sentie très proche de Yannis et j’ai trouvé que tout dans ses périples était cohérent. … J’ai vraiment beaucoup (mais beaucoup) apprécié ma lecture et j’en attends autant pour les prochains tomes… En tout cas pour moi ce sont 5 étoiles pour Yannis ! Et elles sont amplement méritées. Un grand bravo à Florence Hinckel.

5etoilespour Ktylaunay sur Babelio : Yannis qui m’a surprise et bouleversée. C’est un personnage posé que j’ai adoré. C’est un jeune homme doux, fragile, sensible, naturellement gentil, attentif aux autres et attentionné. Fidèle à ses amis et détestant la violence gratuite…. Encore un livre génial, un genre de road-movie sur fond d’univers apocalyptique où plane l’ombre de la mort et des morts. Pourtant tout n’est pas si noir. L’espoir est au bout du chemin. Grâce à la résistance, la solidarité, l’amitié et l’amour. Un grand bravo et merci à l’auteure de ce roman, Florence Hinckel qui m’a fait passer des heures de lecture passionnantes.

Librairies Sorcières (avis de Marine Vacher, librairie Rêv’en pages à Limoges: À travers les yeux de Yannis, l’horreur de ce monde est poignante. Ce garçon rêveur et attachant va très vite mûrir, il faut dire qu’entre violence et solidarité chacun doit faire ses propres choix. Les rencontres qu’il va faire vont lui donner le courage et l’espoir nécessaire pour continuer d’avancer.

Le coin de lecture d’Arsène : … Yannis doute, cherche à comprendre l’autre, accepte ses faiblesses et celles des autres. Il refuse l’autorité et recherche uniquement la liberté… Un beau personnage, un roman très prenant. A lire sans hésitation…

Just a song birdJ’ai dévoré U4. Yannis de Florence Hinckel. J’ai tellement été captivée par l’histoire que je n’ai pas pu fermer le livre avant de l’avoir entièrement lu. C’est puissant, c’est addictif et dévastateur.

Calypso : Accompagné de son chien Happy, Yannis est […] un personnage qui a de gros doutes mais qui n’est pas dénué de convictions pour autant, ni de sensibilité, ce qui le rend très humain et très attachant. La multiplication des points de vue est un vrai régal pour le lecteur !

Mililivre : [Yannis] a su m’embarquer avec lui dans son périple, j’ai eu souvent peur pour lui et avec lui. J’ai beaucoup aimé ce personnage en quête de liberté et j’ai eu beaucoup de tendresse pour lui.

L’atelier de ramettes : Yannis me plaît, car il est solaire, il est touchant dans son  approche du problème. Il est très sensible, à la fois fragile et fort. […] présence d’une thématique qui m’est chère, celle de l’eau. Cet élément va être comme un fil rouge…

C’est juste mon avis : Je n’ai absolument pas vu venir l’issue de ce roman. J’ai terminé le roman avec une boule au ventre et l’envie de lire les trois autres tomes pour savoir ce qu’il se passe pour les autres personnages. Bref, l’écriture fluide et l’intrigue très bien ficelée de l’auteure m’ont prise en otage.

Once upon a time : Yannis est un personnage intrigant

Stéphanie – Plaisir de lire : J’ai particulièrement apprécié ce personnage-ci […] tout en nuances et sensibilité… L’intrigue est bien ficelée. On suit le tout avec entrain, intérêt et une certaine dose de tension.

Lea Touch Book : … je pense pouvoir dire que Florence Hinckel est non seulement une magicienne des mots, mais est aussi une des rares à avoir la capacité à transmettre des émotions pures via ses écrits… Yannis est un excellent roman post-apocalyptique, doublé d’un road trip haletant dans un monde qui s’écroule sur ses propres fondations. C’est palpitant et addictif, et ça donne très envie de découvrir les trois autres romans du même univers.

Univers livresques : Un très bon tome : une atmosphère austère, un point de vue plus dramatique… tout ça sous une plume très facile à lire et addictive !

Onirik : Florence Hinckel prend en charge ce personnage de garçon  […] avec brio et talent.

Viou et ses drôles de livresJ’ai accroché rapidement avec  [Yannis]. C’est un personnage avec une belle intégrité, déterminé, qui doute, qui vit avec son chagrin, qui nous émeut avec sa belle affection pour son chien Happy.  […] Un roman très complet avec un fin ouverte et fermée à la fois : fermée par les réponses que trouvent Yannis et les autres mais aussi ouvertes sur l’avenir de ce monde.

Mille et une pages : J’avais découvert il y a peu l’écriture de Florence Hinckel avec #Bleue, et j’avais adoré, ici je reste également sur un avis très positif. Elle a une plume directe et franche qui rend le récit intense.

Un brin de lecture : Yannis est un personnage véritablement charismatique et le découvrir évoluer dans cet univers chaotique et particulièrement sombre est un plaisir.

Un univers de livres : Un roman fort en action avec des personnages touchantsOn tremble, on a peur, l’espoir nous guide, impossible de poser ce livre une fois commencé ! Une lecture qui nous prend aux tripes, qu’on ne peut lâcher sans connaître le fin mot de l’histoire de Yannis Une merveilleuse lecture pour un roman palpitant et surprenant !

Je lis donc je suis : J’ai trouvé  [Yannis] vraiment très bien travaillé, doux et fort, il m’a énormément touchée. En bref, je vous conseille grandement cette nouvelle saga. L’idée est innovante et très intéressante : les romans devraient donc plaire au plus grand nombre !

Khimaira relayé par la librairie Les sandales d’Empédocle : Un tome dense, prenant qui nous attache aux personnages et nous laisse longtemps une petite musique dans la tête et dans le cœur. Florence Hinckel  offre une voix singulière dans ces quatre titres, entre l’humanité et la tension du récit pour un personnage perdu, qui devra tout affronter pour trouver sa part de vérité et donner la paix, qui sait, aux fantômes de sa vie.

Mes imaginairesU4 Yannis en dit assez sur son personnage pour le rendre attachant, et dévoile suffisamment les autres pour qu’on ait envie de les découvrir et de savoir ce qu’ils vont devenir une fois séparés de Yannis. Le fonctionnement de la série s’avère donc efficace.

Delphine L’heure de lire : … Ce roman est une réussite. J’ai passé un très bon moment. Je l’ai littéralement dévoré tant j’étais prise dans l’histoire, tant j’avais envie d’en savoir plus, de voir comment Yannis allait avancer, évoluer, lui qui se cherche et va finalement se trouver. Sa façon de gérer les choses, de nous faire réfléchir : j’ai beaucoup aimé ce que Florence Hinckel a fait de son personnage, les questions que cela amène, les réflexions que les siennes engendre, que cela soit sur nous, la politique, nos comportements. En bref, n’hésitez pas à vous plonger dans U4 🙂

Les lectures de Marinette : Yannis est sans doute le personnage le plus sensible de cette saga. Celui qui est le plus attaché à sa famille, et l’humanité des gens qu’il croise. C’est probablement pour ça qu’il est très réceptif aux fantômes de ses proches. Et, j’ai apprécié cette fragilité

La malle aux livres : Ce tome m’a vraiment enchantée et si vous aimez les dystopies alors n’hésitez plus. Laissez-vous tenter et découvrir cette France ravagée par le virus U4 avec des adolescents qui tentent de survivre.

Tempsdemots : Je n’avais pas du tout compris le personnage de cette manière en le côtoyant sous le regard de Stéphane et, si j’ai été surprise,  je pense que je n’en ai aimé le personnage que plus encore. Yannis est un doux rêveur… Je me suis attachée à Yannis, à sa douceur et à sa grandeur d’âme. Pour avoir vécu l’histoire du point de vue de Stéphane, j’ai parfois trouvé le jeune homme un peu dur envers elle. Mais les défauts du personnage font aussi partie des raisons pour lesquelles je l’ai aimé, parce que dans ce monde de chaos, Yannis reste avant tout profondément humain, dans le bon sens du terme.

Le blog de beux : j’ai bien aimé Yannis car le personnage est assez attachant : en effet, le jeune garçon n’a rien d’une brute : pas forcément très habile, il apprend cependant à survivre dans un monde devenu fou et ce sans perdre son humanité. La mort n’est jamais pour lui une formalité.

Opalivres : Un rythme soutenu, avec une écriture nerveuse, des phrases courtes et percutantes, un réalisme sombre plongent le lecteur dans ce monde post-apocalyptique où de nouveaux réseaux se créent. La tension est constante et Florence Hinckel a su donner une épaisseur psychologique certaine à son héros, nous le rendant très attachant avec son désir de liberté.

Le coin de lecture de Vivi : Ce que j’ai aimé également dans ce roman, hormis ce personnage et les divers protagonistes, c’est la dystopie bien présente et bien construite. On sent que les auteurs se sont concertés. Ils ont imaginé un fonctionnement complet et pragmatique du monde post apocalyptique. Les notions de survie, de faim, d’épidémie, de structures sociales, d’organisation hiérarchique et beaucoup d’autres choses sont précisées. La crédibilité de cette vision future en cas d’épidémie fait presque froid dans le dos. Pour finir, je dirais que j’ai vraiment aimé ce livre et je vous le conseille vivement. D’autant plus que j’y ai découvert un univers qui me plait et qui, à mes yeux, est abouti.

Les lectures de Ice Queen : J’ai été charmée par le personnage de Yannis et son côté humain, doux et si attachant. Un gros coup de cœur pour sa belle complicité avec son adorable chien Happy également ! Bref, j’ai vraiment eu l’impression de voyager avec lui et j’ai hâte de me plonger dans les deux tomes de cette saga que je n’ai pas encore eu la chance de lire !

Mes rêves éveillés : L’humanité de ce personnage et sa fragilité face aux événements m’a beaucoup plu, et je l’ai trouvé particulièrement crédible et attachant.

Yozone : On connaissait la sensibilité de l’écriture de Florence Hinckel. Pour avoir lu récemment « #Bleue », je n’ai pas été surpris de la voir s’approprier à merveille un personnage masculin sensible, presque fragile physiquement, mais à la grande force intérieure, qui puise son énergie dans le lien très fort avec ses proches. Rêveur, idéaliste, Yannis n’est cependant jamais naïf et, à l’image d’Happy, toujours fidèle. Le compagnon idéal. En temps de catastrophe ou pas.

Abrrrracadabra : L’histoire pose des questions très actuelles, avec une histoire qui pourrait être réelle.

La boîte à histoires (librairie de Marseille) : Une question reste en suspens tout au long de ce récit apocalyptique: que reste-t-il de notre humanité dans un monde en perdition où plus rien n’a de sens ?

A touch of blue marine : En conclusion, un très bon livre ado qui vous emmène à l’aventure, qui vous fera stresser et espérer que ce type d’événement n’arrivera jamais dans le monde réel.

Livre-films-sériesYannis a su m’emporter avec lui dans son aventure. Le chemin est long et il a rencontré énormément d’embûche. Personnellement, le plus qui m’a touché c’est Happy. Tout au long du livre il protège son maître et toute l’histoire je me suis fais du soucis pour lui. Yannis est très sensible concernant l’humanité. Malgré ce qu’il a vu, il continue de croire que l’Homme est bon.

L’univers de LiliLa plume de l’auteur est assez belle, globalement soutenue, à part dans les dialogues des personnages, même si cela n’est pas vraiment choquant. Elle m’a faite rentrer dans l’histoire, et j’ai été emportée.

Libreaddiction : …En réalité, l’auteure à très bien réussi à nous immerger immédiatement dans la tête et l’esprit de notre personnage principal. En effet, Yannis, est un personnage à fleur de peau, complètement perdu et très éprouvé par la perte de sa famille. Eprouvant des difficultés à faire son deuil, Yannis baigne dans une sorte de brouillard mêlant folie et déni total. Notre personnage principal est écorché vif par la vie, s’il s’en est sorti indemne physiquement de cette épidémie, son état psychologique lui est alarmant. Il flirte ainsi avec la paranoïa : Il voit les fantômes de sa famille décédée, mais aussi avec la schizophrénie…

Des livres, des fils et un peu de farine : Yannis est un jeune garçon adorable, que le lecteur a envie de prendre par la main pour le rassurer. Car, et c’est là que j’ai beaucoup apprécié le récit de Florence Hinckel, Yannis a beau vivre à Marseille et être issu de l’immigration, il ne répond à aucun des clichés que l’on rencontre trop souvent du jeune beur ultra violent n’ayant aucun respect. Il est quelqu’un de doux, de respectueux, d’aimant, qui fait tout pour éviter la violence. Et si, dans notre monde réel, nous ne savions plus voir que ce qui est laid ? L’auteur nous montre à travers Yannis qu’il y a aussi de belles choses et de belles personnes. Il suffit de savoir ouvrir les yeux. J’ai été émue par cette lecture…

Lou lit làLa narration est fluide, on avance assez rapidement à travers les événements et on se prend au jeu. Comment cela va-t-il se terminer ? Est-ce comme on le pense / comme on l’espère ? Les mots de Florence Hinckel nous font sens, nous émeuvent, nous font craindre le pire pour les héros et nous rassurent (ou non).

Iletaitunefoisouat Yannis est un personnage intrigant, c’en est un, après Koridwen, sur lequel je me suis posé beaucoup de questions pour la suite de l’histoire. Il est tout le contraire de Stéphane : calme, posé, il n’agit pas sur une simple impulsion. L’idée de le mettre en duo avec elle est une très bonne idée, ça a permis de contre-balancer avec la personnalité un tantinet explosive de Stéphane. Ensemble, ils forment un bon groupe et on le ressent bien plus dans ce tome de U4.

La jument verte : Yannis est très sympathique… Son amour pour Happy, son chien, le sauve de la folie.

Just a wordLe personnage de Yannis m’a touchée par sa sensibilité, sa maladresse, son humanité. Il évolue, il grandit, s’affirme au fur et à mesure des pages. Je n’ai pas été ennuyée un seul moment. A la fin du livre, il n’a plus rien à voir avec le jeune qui tremblait dans le coin d’une pièce sombre.

Vivrelivre : J’ai adoré ce roman post apocalyptique qui m’a totalement happée, et aussi questionnée. Il y a du suspense, des intrigues, des interrogations. C’est haletant et c’est dur. C’est très bien mené et si réaliste que les descriptions tant des évènements que des personnages, ont eu des échos très forts avec certains évènements de notre société actuelle.

Addictophile : Je n’ai qu’une chose à dire : merci Florence pour ce roman, et pour avoir créé ce personnage que j’ai l’impression de connaitre, et que j’aimerais avoir dans mes amis.

Mais aussi :

ConsoMag

Littérature en folie

Les lectures d’Agathe

Les petits livres de Lizouzou

Reve sur papier

Anitablake

Palace of books

Les chroniques de Pez

Songe d’une nuit d’été

Les essais d’ABL

Fille de lecture

Mademoiselle Katie O

Le blog de Passy

Au bordel culturel

Les lectures de Pampoune

Les lectures de Val

Des livres sous le manguier

Le monde émergé

Céline’s mishmash

La fée culturelle

Grignoteur de livres jeunesse

Les livres de Sarah

Dreaming with books

Blogonoisettes

Boumabib

Solanum Infected

Vivrelivre

 

 

Retour au menu

separateur

 

 

Acheter U4. Yannis :

Vign_logo_place_des_libraires_ws1012165489

(Vous aurez compris qu’on trouve mon roman dans toutes les librairies, même celles en ligne, mais que je souhaite soutenir en premier lieu les librairies physiques, humaines et indépendantes).

 

 

Traductions :

traduction polonaise (chez Polarny Lis) :


Retour au menu

16 Réponses
  • camille
    1 9 octobre 2015

    Bonjour, je vous est rencontrée au salon du livre à Gaillac. Le livre ma tout de suite donné envie. Et sa fait bien longtemps que je n’est pas eu autant envie de savoir la suite d’un livre. Même si vous nous racontée l’aventure de Yannis, on se sent quand même un peu dans la peau de celui-ci. Je trouve sa super de nous laisser « imaginer » la fin de l’histoire. C’est vrai que l’intrigue est un peu basée sur le rendez avec khronos, on veut vraiment savoir comment et si il va réussir à y aller. On sent vraiment que vous s’y avait mis du cœur et je trouve sa vraiment chouette car vous nous faites passer votre passion dans se livre. Je trouve aussi que vous avais vraiment relever un challenge en écrivant 4 tomes avec 4 auteurs et 4 personnages différents. Pour moi vous avez vraiment prouvez que sa ne sert à rien de vouloir écrasait les autres mais il faut juste marcher ensemble et le résultat ne peut-être que fabuleux ! Je n’ai peut-être que 14 ans mais vous me redonner un peu d’espoir, il reste encore qu’elle personne qui juste comme vous comprenne que travailler en équipe c’est aussi important ! Un grand merci pour ce merveilleux roman, j’espère qu’il y en aura d’autre !

    • FH
      1 12 octobre 2015

      Merci pour ce beau message. En effet, ça ne sert à rien d’écraser les autres, tu commences bien dans la vie si tu as compris ça. Bravo !

  • lafontmagali
    1 29 octobre 2015

    Bonjour, tout comme camille j’ai eu le plaisir de vous rencontrer sur le salon du livre de Gaillac. Nous avions un peu discuté et j’étais curieuse de lire votre U4 car il était très peu présent dans ma blogosphère. J’y ai pris beaucoup de plaisir. Je vous mets le lien de ma chronique qui après relecture n’est pas très étoffée mais qui exprime bien ce que j’ai ressenti.
    https://lecturesfamiliales.wordpress.com/2015/10/10/u4-yannis-de-florence-hinckel/
    En tout cas merci pour ce moment de littérature

    • FH
      1 29 octobre 2015

      Merci beaucoup !

      • lafontmagali
        1 30 octobre 2015

        c’est un plaisir de pouvoir échanger avec les auteurs…merci à vous de prendre le temps de répondre et de venir nous lire

  • Sullivan
    1 23 décembre 2015

    Mme Hinckel,
    juste un petit commentaire pour vous remercier pour cette petite merveille! Je vous ai rencontrée en octobre à Troyes, où vous m’avez gentiment dédicacé le livre.

    Je n’ai ouvert U4 – Yannis qu’hier, deux mois après, faute de temps, mais je l’ai dévoré! Et, vraiment, whaouh! J’ai rarement autant aimé un roman, le dernier que j’ai tant aimé était Une vie entre deux océans de ML Stedman. Les personnages sont très, très, trèèèèès attachants (et Happy aussi!) et l’histoire prenante, trèèèèès prenante! Vous donnez aussi très envie de lire les autres romans (je commencerai par celui de Vincent Villeminot, U4 – Stéphane, qui est le personnage qui m’a le plus intrigué dans vôtre roman).

    Je tenais absolument à vous faire part du plaisir que j’ai eu à lire ce superbe roman! J’espère lire d’autres de vos livres, j’espère qu’il y en a à la FNAC!

    J’en profite pour vous souhaiter de très heureuses fêtes de fin d’année!!! Merci de m’avoir fait rêver.

    Sullivan.

    • FH
      1 24 décembre 2015

      Grand merci Sullivan !

  • Phi
    1 4 janvier 2016

    J’ai pour l’instant lu les 3 autres livres, il n’y avait pas Yannis quand ma grand mère les a acheté, je suis extrêmement pressée de le lire. Cette idée de 4 livres et d’un même contexte est géniale!!!!!!! J’adore, j’adore, j’adore!!

    • FH
      1 5 janvier 2016

      J’espère que Yannis te plaira tout autant !

  • anna
    1 3 mai 2016

    Bonjour madame !
    Je tiens juste à vous dire que j’ai lu tous les romans de U4 et que j’ai littéralement adoré ! Mais il y en a que j’ai préféré, un qui dépasse les autres, qui nous transmet des émotions incroyables, qui nous donne la chair de poule, qui nous donne envie d’en avoir plus. Et c’est Yannis. Déjà, le personnage est super attachant mais en plus vous écrivait merveilleusement bien ! Votre plume est magnifique et magique, elle me transporte totalement ! Je sais pas quoi dire parce qu’il y a rien à dire tellement c’est parfait ! Vous êtes un peu un modèle vu que j’aimerais devenir écrivaine ! Je vous adore !!!

    • FH
      1 3 mai 2016

      Oh là là, merci ! Là c’est toi qui me transportes 🙂 Bonne chance pour ton rêve d’écrivaine.

      • anna
        1 3 mai 2016

        Merci de m’encourager ! D’ailleurs, j’aime tellement U4 que je participe au cours organisé de fan fiction ! Vraiment, j’aime énormément Yannis ! Et je suis trop contente que vous répondiez à mon message !

  • gule
    1 10 mai 2016

    Florence j’ai adoré votre livre rien qui en regardant la première page de couverture sa donne envie de lire ce livre 1fois 2fois voir à l’infini encore merci de me donner le sourire et j’espère que vos autres romans feront autant de succès
    PS: Je suis un élève du collège de Sochaux on s’est rencontrer récemment

    • FH
      1 10 mai 2016

      Oh merci Gule de Sochaux ! 🙂

  • Stern
    1 14 juin 2016

    Mince!! J’étais à Etonnants Voyageurs et j’ai même vu le stand où se vendait U4 (projet très intéressant d’ailleurs)… Malheureusement, je n’avais pas tilté que vous faisiez partie du projet! Etiez-vous là pour dédicacer? Quel dommage, j’aurais vraiment aimé vous rencontrer. Une prochaine fois. A défaut, je vais immédiatement acheter U4. 😀

    • FH
      1 14 juin 2016

      A une autre fois, alors !

Laisser un commentaire