Houles, mascarets, déferlantes, solitons et vaguelettes d’écriture…

short films

Par Publié sur 0 Commentaire 1 min. de lecture

J’ai vu de belles choses au 10e festival du court métrage de La Ciotat. Ici bien entendu je ne parlerai que des séances pour plus jeunes. J’ai beaucoup aimé, ainsi que ma fille, Gamba Trista, de Francesco Lippi :

MyOY2RymC0g

Et pour les ados, un excellent jeu d’acteur pour l’inoubliable Aglaé de Rudi Rosenberg.

De courts mais très forts moments.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 431 autres abonnés

Précédent
ma rentrée