Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Archives par tag adolescents

Théa pour l’éternité « tombe à pic » dans le magazine Causette !

Dans le nouveau Causette de ce mois de septembre,

on parle de Théa !

 

 

(Oui enfin, pour les pitchous, bon, plus tout à fait pitchous les grands ados, hein)

C’est la seconde fois que Causette met en avant mes livres. La première fois, c’était dans son numéro 13, pour Ligne 15. Merci, Causette !

Bon, allez, maintenant, il me faut le même article dans ELLE 🙂

Florence Hinckel, auteur jeunesse

partager

Théa pour l’éternité : « magnifique découverte »

Dans la chaleur suffocante et moite d’hier, j’ai repensé à Bardamu dans sa cabane au fin fond de l’Afrique et je me suis félicitée d’avoir autre chose à manger que des conserves de tomates et de ne pas être assaillie par des chenilles et fourmis longues comme ça (entre autres). On a de ces accès de naïveté parfois !

Cela mis à part, une nouvelle chronique est apparue à propos de Théa, sur le Net. Cette fois je la reproduis en entier, parce qu’elle dit beaucoup de choses ambiguës qui me paraissent intéressantes. Je n’ai pas compris tout de suite si cette sincère « mangeuse de livres » avait aimé ou détesté Théa. Tant de sentiments contradictoires ! C’est très étonnant de susciter tout cela avec ses propres mots. Et c’est la première fois que je suis heureuse d’avoir autant bouleversé quelqu’un ! Merci à vous, chère mangeuse de livres.

« Je suis complètement dévastée par cette lecture. Et c’est les yeux brouillés de larmes que j’ai lu la dernière page de cette magnifique découverte.
Nous sommes habitués à voyager, à s’évader lors de nos lectures, histoire de se perdre dans notre imagination. Mais Florence Hinckel nous plonge dans une horrible réalité (l’univers de ce roman est très proche de notre monde actuel.) le thème est préoccupant aussi bien dans ce bouquin que dans la vraie vie. La mort. Et c’est avec Théa (et accessoirement 29 autres personnes) que cette question s’impose : que ferions nous face à la possibilité de l’immortalité ? Au cours de ces écrits, on est bouleversé par la tournure des événements, j’ai ressenti la détresse de Théa. Son envie d’arrêter de vieillir, le grisement que ce sentiment procure lorsqu’on l’a acquis. On ressent aussi ses doutes, comme ses certitudes. Confrontée à ses pensées, elles sont devenues miennes, au point où je me suis prise pour Théa et j’ai eu beaucoup de mal à me détacher de ce personnage.

Au delà de tout ça, c’est un personnage attachant et fatalement réaliste. Et il n’y a pas que Théa. Tous semblent réels. Ce qui m’a plongée dans une profonde perplexité, ça m’a fait réfléchir. On connait son monde social et surtout sa mère et sa peur de vieillir qui est peut être la personne qui influencera Théa dans ses choix, avec un certain manque de lucidité. Quant à son père, lui est plus lucide, plus ancré dans le terre à terre, attachant.

Ce livre est fait pour s’évader, certes. Mais j’ai l’impression que l’auteur a voulu faire réfléchir son lecteur. Plus sérieusement que jamais à des questions – toutes plus ou moins effrayantes – qui méritent des réponses mûrement réfléchies.

Au fil de phrases très bien tournées, on se perd dans un univers qui pourrait bientôt être le nôtre. . . par ailleurs l’univers futuriste auquel on s’attend n’est pas là ! mais on s’y fait très bien !

Ensuite, après cette lecture on « médite » tout autant que lors de la lecture en elle même. On réfléchit aux causes et aux conséquences, on se fait son propre avis. Je le fais, ou pas ? j’oserai ? ce n’est pas une simple lecture mais une remise en question. Sur le choix que l’on peut faire, au risque d’y perdre une part de notre humanité.

P.S : avec une postface aussi pertinente on sent que toutes ces choses écrites, décrites, ont taraudé l’auteur. Et désormais pas seulement elle . . .
Un gros coup de coeur !!!!!!!! »

Florence Hinckel, auteur jeunesse

 

partager

Théa pour l’éternité : « peut être lu par les plus grands »

Et un nouveau coup de coeur internautique, cette fois provenant des lectures de Kik :

Ce roman m’a embarquée. À travers l’histoire d’une adolescente, il parle de la société de demain, mais aussi d’aujourd’hui. J’ai voulu prendre les pilules miraculeuses, puis j’ai regretté, et en fin de compte non, je ne savais plus quoi choisir. J’ai suivi Théa, tout à la fois envieuse et intriguée.
Ce roman conseillé à partir de 13 ans, peut être lu par les plus grands, car nous vivons tous dans le monde là, juste dehors, qui combat la vieillesse, et qui a envie d’une jeunesse éternelle. Théa peut être moi, toi, vous, eux, n’importe quand à partir de maintenant.
Bonne lecture !

Merci Kik !

Un article en presse aussi, je vous le poste prochainement.

Quel feu d’artifice ! Jamais une sortie d’un de mes bouquins n’a été aussi joliment accueillie. J’en suis tout heureuse.

partager

Théa pour l’éternité… c’est maintenant !

Parution aujourd’hui de Théa pour l’éternité, dans la collection Soon de Syros.

Et si on vous proposait d’avoir 16 ans pour toujours ?

Un rêve qui fascine depuis toujours l’être humain : accéder à la jeunesse éternelle. Le destin hors normes d’une héroïne qui a franchi la limite interdite. Un roman déroutant d’une évidente actualité.

Théa est secrètement amoureuse de Théo, son voisin et meilleur ami d’enfance, qui lui préfère la pom-pom girl du lycée.

Théa vit seule avec sa mère, une ancienne présentatrice de télévision obnubilée par le souci de paraître jeune.

Théa a l’impression que le temps passe trop vite et que les promesses de l’enfance sont déjà loin. Alors, quand le professeur Jones lui propose d’être le plus jeune cobaye d’un programme visant à stopper le vieillissement,

Théa se dit que c’est une chance unique qui s’offre à elle.

 

Florence Hinckel, auteur jeunesse

partager

J-1…

… Avant la sortie officielle de Théa pour l’éternité.

Mais le fabuleux service de presse de Syros est si efficace que déjà, des chroniques sont apparues sur le web, toutes très bienveillantes, voire bien davantage !

Pour commencer j’aimerais mettre en avant les chroniques de trois très jeunes gens passionnés de lecture et d’écriture, mais aussi très débrouillards. Ils ont développé des partenariats avec certaines maisons d’édition et ont tout compris à la notion de réseau social. Comment ne pas faire le lien avec le documentaire que j’ai vu hier sur Arte+7, intitulé Tweet and Chat, et qui montre comment les jeunes d’aujourd’hui se construisent et créent contre les pratiques d’antan ? Les écrivains nouvelle génération sont là, et ils nous surprendront.

Quoi qu’il en soit voici les lectures croisées de :

Tom (15 ans) : La Voix du Livre

Et ici une interview !

son jumeau Nathan : Le cahier de lecture de Nathan (un coup de coeur pour Théa ! Merci à toi Nathan)

et leur cousin Théo (13 ans) : Le cinéma des livres

Quelle ébullition de curiosité, d’esprit critique et de lecture passionnée ! Merci les garçons, j’ai été enthousiasmée en parcourant vos blogs à tous trois.

Puis d’autres chroniques encore, que je vous liste ici :

J’ai pas d’idée : Florence Hinckel nous offre un roman d’anticipation fulgurant. A travers cette histoire d’amour elle plonge son lecteur dans des questionnements beaucoup plus complexes qui ne semblent pas si éloignés que ça de nous, car qui sait de quoi la science est réellement capable ? Quelles peuvent être les dérives liées à une telle invention ?

Khimaira, un monde d’imaginaire : Un roman passionnant, très bien écrit, qui nous questionne tout en nous divertissant et qui relève bien des surprises. A découvrir sans tarder.

Le bateau livre : Un roman bien écrit qui, au-delà des thèmes classiques susceptibles de séduire les lecteurs adolescents (l’amour, l’amitié…), propose une conclusion inattendue…

Lirado : Florence Hinckel nous propose un roman riche où l’on ne s’ennuie pas une seconde et offre une véritable réflexion sur les découvertes scientifiques parfois plus dangereuses que positives. C’est un roman d’anticipation très réaliste, où les dernières avancés résonnent en écho de notre lecture.

Merci à tous.

Florence Hinckel, auteur jeunesse

partager