Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Archives par tag Rageot

parution aujourd’hui du 4e et dernier tome de Mona

Cette année, je termine mes séries ! Après le tome 3 du Grand Saut, voici la suite et la fin de ma série Mona aux éditions Rageot, suite que je sais attendue par beaucoup de mes plus jeunes lecteurs et surtout lectrices (il faut bien le dire).

Le tome 4, où Mona est en 3e, paraît donc aujourd’hui. Son titre : Hyper-connectée (mais seule au monde).

Ce texte est absolument sans prétention (quoique, thème d’une brulante actualité et sous-texte important comme souvent dans cette série qui n’a l’air de rien), mais j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire et m’y suis pas mal amusée (hélas je trouve que la couverture ne lui correspond pas – il fallait rester dans l’esprit des 3 autres couvertures, j’en suis consciente, mais j’aurais aimé quelque chose de plus sobre, moderne, enlevé, humoristique, fantaisiste et décalé (peut-être même une pointe d’ironie ?), qui aurait été à l’image de mon texte ; j’ai donné des pistes mais la contrainte de l’esprit série a été plus fort… – j’espère au moins que cette couv attirera mes lectrices et lecteurs !).

Extrait :

Vrai Gros Problème numéro 12 : j’ai des tendances schizophrènes

Schizophrénie, nom féminin, du grec skhizein, fendre, et phrên, pensée : psychose délirante chronique caractérisée par une discordance de la pensée, de la vie émotionnelle et du rapport au monde extérieur.

Ma mère : Mais à ton âge, il faut t’amuser. Même Lisa dort chez une copine, ce soir-là !

Mon père : Tu pousses un peu loin le bouchon de la charité. La vente de décorations, c’était bien, mais là, ça fait beaucoup…

Ma mère : Est-ce que tu n’es pas rentrée dans une secte, ma chérie ? Ils te demandent de l’argent ?

Mon père : C’est qui, ce Clovis, d’abord ?

Ma mère : Je trouve étrange que tu aies changé d’amis si subitement.

Mon père : Après tout, laisse la vivre, Séverine. Et on doit encourager ses volontés altruistes.

Ma mère : Est-ce que tu trouves que je ne la laisse pas vivre ? C’est plutôt toi qui…

Analyse de ce VGP : le fait que j’imagine ce dialogue aurait diablement intéressé Priscilla. «Tu sembles penser que tu es souvent la cause des disputes de tes parents… » Mince, c’est vrai ça…« Arrête de culpabiliser, Mona, c’est faux ! Tu n’es pas la cause de leurs disputes, juste un prétexte ! » Aaah, Priscilla, sors de ma tête !

Fin de la fiche.

Hyper-connectée (mais seule au monde), série Mona, tome 4, Rageot, 2018, 208 p., ISBN: 9782700259117

Quatrième de couverture :

En troisième, à la suite d’un malheureux quiproquo concernant un garçon, Mona, Soizic et leurs copines se disputent avant de s’ignorer royalement. Ostracisée, moquée en permanence, Mona trouve refuge dans l’écriture de son journal où elle décortique ses VRAIS GROS PROBLÈMES. Puis ses nouvelles amitiés la conduisent à réagir  !

 

 

partager

longues confidences

Confidences entre filles, aux éditions Rageot, qui est mon meilleur long-seller, va connaître une nouvelle vie, avec une nouvelle couverture !

Parution dans 2 mois, le 24 mai : patience !

Voici l’ancienne couverture :

 

Ce roman est l’une de mes plus belles surprises de ma carrière d’écrivain. J’ignore encore pourquoi il plait tant ! Mais il m’a valu de très nombreux courriers très touchants de petites et jeunes filles. Plusieurs d’entre elles m’ont avoué l’avoir lu et relu plusieurs fois. L’une d’elles m’a même dit qu’elle l’avait lu 20 fois ! Dès qu’elle se sentait triste ou esseulée, elle le relisait. Je crois qu’il s’agit d’une sorte de livre-doudou ! Et pourquoi pas ? Je suis heureuse et fière d’avoir pu adoucir certains moments de la vie de nombreuses petites et jeunes filles (eh oui, c’est un roman que j’ai pensé pour les garçons et les filles, mais je dois me rendre à l’évidence : vu le titre et la couverture, il attire davantage les filles !). Et heureuse qu’avec cette réédition il puisse toucher une nouvelle génération d’enfants et pré-ados.

Petite réflexion prosaïque quant aux chiffres : Confidences entre filles fut détrôné il y a peu par mon U4.Yannis, chez Nathan/Syros, mais il s’est vendu à près de 40 000 exemplaires, quand même !… tout tranquillement depuis 2007, ce qui est très différent de la déferlante U4, mais d’une régularité très rassurante. Chaque année à peu près pareil, sans baisser. Il est la preuve qu’un livre peut vivre longtemps, et ça aussi c’est rassurant. Certes je regrette que la débutante que j’étais ait accepté un contrat qui démarrait alors à 5% à peine, mais c’est la vie. En réalité je regrette surtout qu’un éditeur puisse profiter de la crainte d’un débutant de ne pas être publié s’il refusait de telles conditions. J’espère vivement que plus aucun éditeur n’ose proposer à peine 5% à un débutant pour la publication d’un roman ! Heureusement que les droits étaient au moins progressifs, même si plafonnés à 8. Mais haut-les-coeurs, ce roman reste l’une des plus belles expériences de ma vie d’auteure. 

********

Au fait je n’ai même pas eu le temps de vous annoncer la sortie il y a quelques jours d’un petit roman rigolo, Greta l’ogresse, dans une collection pensée tout exprès pour les dyslexiques (mais qui convient à tout lecteur débutant, bien sûr). C’est chez Belin, dans la collection Colibri.

partager

rendez-vous @ Londres, le 29 juin

Je pense que c’est le jour idéal pour vous annoncer la sortie, dans 5 jours de… Rendez-vous @ Londres.

Mona_vignette

 

Evidemment, au moment de l’écrire j’ignorais que le Brexit aurait lieu. Et pour la date de parution, ce n’était pas prémédité non plus. Mais ça a quelque chose de joliment réflexif, je trouve, cette coïncidence… Parce que mon roman insiste sur l’idée de proximité qu’on sent entre Londres et nous. On s’y rend en si peu de temps ! Du coup, cette actualité sonne bizarrement, et mon roman sonne avec ironie.

Rendez-vous @ Londres est donc le troisième tome de la série Mona. A l’occasion de sa parution, les éditions Rageot ressortent les deux tomes précédents dans le même format, et avec une couverture revisitée. Ils sont beaux (merci à l’illustratrice Colonel Moutarde) ! Et on se rend mieux compte qu’ils font partie d’une même série.

N’oubliez pas, vous trouverez ces trois tomes en librairie le 29 juin !

😀😀😀😀

Cliquez sur les clichés pour en apprendre davantage sur chacun des tomes :

Rendez-vous @ Londres Populaire Secrets.com

 

😀😀😀😀

Petite note transgressive : si vous trouvez tout ça un peu trop girly, je vous renvoie à mon dernier ouvrage, Traces, et je pose la question : pourquoi personne n’a trouvé cette couverture boy-y ?? Il est temps que les garçons lisent aussi des romans avec majoritairement des filles dedans – même si elles ont des colifichets accrochés à leurs sacs 🙂 Et d’ailleurs quand ils ont lu secrets.com ou Populaire ?, ils ont adoré ! Parce qu’il y a aussi des garçons dans les histoires, et parce que mes héroïnes sont loin d’être gnangnan (à part Soizic à un moment, mais elle en revient vite). Et parce que ces histoires collent à l’actualité. Bref, c’est pour tout le monde !

 

 

 

partager

photo de la semaine 21

Moi qui croyais maîtriser Instagram, le rouge de la honte m’est venu aux joues quand j’ai constaté que j’avais plein de messages privés depuis des mois, sans le savoir. Je découvre donc avec retard des messages et photos adorables ! La photo de la semaine est un peu une tricherie donc, car si je viens bien de la découvrir, elle date de plusieurs semaines.

IMG_6186

 

On savait déjà qu’on était lus par des chiens, des chats, désormais on sait qu’on a aussi des fans en peluches. U4 ne cessera jamais de nous étonner !

J’en ai découvert encore une très sympa (même si Stéphane est peu visible hélas) :

IMG_6187

 

Sinon voici les vraies photos de la vraie semaine qui vient vraiment de s’écouler :

IMG_6188

(photo de la fidèle Claire que j’ai eu le plaisir de voir à Saint-Malo)

IMG_6189

IMG_6191

(je ressens comme une pression ;-))

IMG_6192

IMG_6190

(j’aime bien voir des photos de livres empruntés en bibli – cependant j’aime moins quand, sous une photo de livre sous forme numérique, une discussion s’instaure pour savoir comment l’obtenir en piratant : faut-il rappeler que le piratage tue le livre ? Si vous souhaitez lire encore de bons livres écrits par des auteurs à qui on donne les moyens de les écrire, songez-y avant de télécharger un roman illégalement. C’était la minute nécessairement pisse-vinaigre de cet article.)

 

********

Sinon sachez que je repars demain pour 2 journées de rencontres dans la région de Pau. Je suis heureuse qu’un des livres choisis soit Les copains, le soleil et Nabila, paru chez Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior, même s’il a déjà quelques années. J’ai beaucoup d’affection pour ce titre (Azhar, qui vit dans le quartier du Panier, pourrait être une sorte de petit frère de Yannis dans U4).

copains

Puis hop à peine revenue, je repartirai pour le salon du livre de Cherbourg. Encore une fois le collectif U4 au complet sera présent, et aussi plein d’autres auteurs hyper sympas et talentueux. Venez nous voir le week-end prochain !

Affiche-salon-jeunesse-cherbourg-2016

partager