Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Archives par tag Rageot

« fraîcheur et sourire au coin des lèvres »

C’était donc une édition un peu spéciale du salon de Montbrison, où je me suis sentie comme dans une boule à neige qu’on secoue, aux bruits feutrés, coupée du reste du monde, légèrement inquiète par la désorganisation occasionnée dans le trafic ferroviaire. A Saint-Bonnet, sur les hauteurs, les enfants étaient en chaussons. La vue sur la vallée enneigée était un miracle, comme un saut spatio-temporel soudain. Un rayon de soleil a tout fait briller.
Ahmed sait bien que « légèrement inquiète » est un euphémisme. Nos échanges de SMS concis ou sibyllins voire lapidaires tout au long du séjour m’ont beaucoup fait rire, et soutenue aussi, jusqu’au dernier moment ! Je me souviendrai de Claudine toujours carnet à la main, en train de croquer chacun dans chaque temps perdu et ainsi retrouvé (tenez une plongée dans ses carnets dans son sac). Yaël aussi ne pouvait laisser ses mains sans activité et a carrément tricoté une écharpe entière ! Ce sera une légende, « l’écharpe de Montbrison », au  même titre que la fourme. J’ai beaucoup aimé et été touchée aussi par les regards bleus, tendres et facétieux de Vanessa et Carl,  bleus et vifs d’Emilie. Toutes de belles personnes invitées, tout comme les « invitants », merci à Marie-Claire, Danièle, Maurice et les autres.

J’étais tellement heureuse de rentrer chez moi sans complication après ce périple  que 1. je me suis empressée de goûter à la fourme (de Montbrison, donc), chaude comme on me l’a conseillé, pour fixer le souvenir des bons moments façon madeleine légèrement plus corsée, 2. j’ai ressenti le besoin d’améliorer mon espace de travail.
Passé du temps, donc, à chercher comment optimiser mon ordi (barrettes mémoire en plus et tout le tintouin). Passé commande auprès du Papa Noël pour une tablette exactement comme celle de Yaël qui m’avait déjà fait bien envie à Douai. Et réorganisé mon bureau. Quelques images ? Quelques images, et aussi une façon de vous envoyer le rayon de soleil de par chez moi :

de l’espace et de la lumière….

le marronnier d’Anne, du Van Gogh, du Hopper, de l’amour et du mystère…

encore Hopper, Matisse, des oiseaux qui parlent…

 

et cet arbre d’automne de Schiele, qui me bouleverse sans comprendre pourquoi.

 

———-

Et merci à ceux qui ont aimé secrets.com durant mon absence. Extraits :

Bouquins en folie (Nathan) : Un véritable moment de fraîcheur que ce roman tout en douceur et sentiments. Florence Hinckel signe une histoire prenante et bien construite mais aussi touchante, qui laisse, une fois terminée, un petit sourire au coin des lèvres

Lismoisituveux : Ce que j’ai premièrement apprécié dans ce roman, c’est que Florence Hinckel dépeint les portraits de ses jeunes protagonistes sans basculer vers le cliché… Ce roman est aussi un excellent moyen d’aborder avec un public collégien la question de la navigation sur Internet, avec les pré-requis que cela nécessite et les risques que cela suppose. En résumé, Secrets.com est un roman que je recommande, qui se lit rapidement, dont l’intrigue est basée sur des thématiques actuelles.

———

Et puis nouvelle présentation pour mon blog non-officiel voire officieux, quasi-clandestin, non partageable sur les réseaux, au destin voulu confidentiel, issu de régions non identifiées ni identifiables aux vagues hautes ou ondes légères, La mécanique des vagues.

partager

Cette semaine, fête du livre de Montbrison

Allez chiche, je crée des titres de paragraphes dans mon article d’aujourd’hui :

 

Retour de salon


La bonne surprise, à Toulon, c’est que mes rencontres avec les classes ont eu lieu dans le très beau musée de la marine. Qui plus est, tout le personnel du musée était d’une gentillesse touchante. Merci pour l’accueil.

Si vous êtes dans le coin, ne ratez pas l’exposition actuelle sur le bagne de Toulon. J’ai particulièrement aimé les cas anecdotiques, tels que mentionnés dans le registre des bagnards, ou suite à l’étude des crânes de ces pauv’gars.

Le salon en lui-même m’a encore permis de jolies rencontres, et j’ai encore pu constater l’attrait qu’exercent mes secrets.com, Confidences entres filles et autres Chat Pitre et Beauté sur le jeune public…. et moins jeune ! J’adore quand ce sont les adultes qui craquent sur le Chat Pitre. Je demande : c’est pour quel enfant ? Réponse : nonon, c’est pour moi, c’est parce que Pitre ressemble à mon chat ! Succès aussi pour Ligne 15, j’étais heureuse que ces bouquins-là soient présents. Hélas, point de Théa pour l’éternité, dommage.

Et puis j’ai mieux fait connaissance avec cette ville que je connaissais peu, finalement, bien qu’habitant pas loin. Je l’ai trouvée très belle et intéressante. Sûr que je vais y retourner plus souvent que je ne le pensais.

—————-

Chroniques du net

 

Grand merci à David, grignoteur de livres émérite, qui a aimé secrets.com et en profite pour parler d’autres de mes livres. C’est ici, et voici un extrait de la chronique : L’idée du forum permet d’aborder la notion de responsabilité, les mots deviennent des armes plus puissantes avec le temps, on parle de modération ou de censure si nécessaire… Florence Hinckel aborde certains sentiments à cet âge tels que la jalousie, peut-on l’aborder sereinement ? Peut-on se montrer jalouse de sa meilleure amie ?…

Et à propos de Mémoire en mi, Un petit bout de bib : Ce texte m’a particulièrement touché. Peut-être parce qu’il parle de mémoire, de naissance et d’amour maternel. En tout cas, il est sensible et délicat, et aborde une thématique peu explorée : celle de la mémoire… Vraiment encore une jolie trouvaille dans cette collection.

Et puis mini-mini-interview de Tom sur son blog La voix du livre, où les héros sont à l’honneur !

—————-

En avant pour un autre salon !

 

Dès mercredi, hop-là ce sera Montbrison.

Où visiblement je vais trouver des lapins lecteurs et des fleurs lumineuses 🙂

 

—————

Météo

 

Force est de constater qu’un parapluie n’est d’aucune utilité lors d’un orage venteux (encore cassé des baleines ce matin – que la SPA se rassure, elles étaient métalliques).

partager

de la SF en primaire ? Oui !

Le blog de chroniques de littérature jeunesse Les riches heures de Fantasia parle de Mémoire en Mi. Merci !

J’y trouve ce compliment qui me fait plaisir et me déroute en même temps :

Je ne sais pas pourquoi, et au risque de déranger l’auteure qui n’a certainement pas écrit en ce sens, je verrais bien le petit livre étudié en classe (CE2 ou CM1). Sans doute ses thématiques sur les constructions sociales, sur l’enfance… En tout cas, c’est un compliment ! 🙂

J’invite le chat Fantasia et sa maîtresse à lire cette explication du directeur de la collection MiniSoon himself. Donc oui, bien entendu que des CE2 ou des CM1 peuvent lire cette histoire, c’est dans la lignée de la collection ! Ce qui est intéressant, de surcroît, c’est que des lecteurs de cet âge n’en feront peut-être pas la même interprétation que des 6e, par exemple, qui le liront aussi certainement avec intérêt. C’est une sorte d’histoire mille-feuilles, je crois avoir utilisé ce terme il y a peu. On a le droit de manger juste une feuille, ou deux feuilles, voire trois, et pis la crème au milieu si on veut, et miam la feuille du dessus, etc…


 

Et puis sur Midola’s blog, on a aimé secrets.com… presque malgré soi ! : Un peu réticente à commencer cette lecture destinée aux pré-adolescents, j’ai été surprise de tourner les pages avec plaisir. Secrets.com plaira aux filles qui se retrouveront forcément à un moment ou à un autre au travers de l’une des héroïnes du roman. Et oui, à douze ans, on a presque toutes et tous les mêmes préoccupations ;-)


partager

« lecture rafraîchissante »

D’abord dire combien le salon du livre jeunesse d’Annonay fut une réussite, à tout point de vue. Tout le monde était adorable. On a été accueillis avec un excellent mélange de chaleur et de professionnalisme. Les rencontres dans les classes étaient très bien préparées, et au collège j’ai même eu la bonne surprise de voir chaque élève avec un exemplaire de L’été où je suis né. Élèves intéressés, intéressants, et même les ados sont venus ensuite au salon (je le signale parce qu’on a souvent du mal à les y attirer). Et, cerise sur le gâteau, les piles de bouquins de tous les auteurs descendaient à la vitesse de l’éclair – ça va lire, à Annonay ! Et les autres auteurs étaient super sympas, donc qu’ajouter de plus ? On a même eu droit à un magnifique arc-en-ciel sur le chemin vers la gare !

Ah si, ajouter qu’ils ont un petit marché, à Annonay, le samedi matin, absolument adorable. Il faisait beau, il faisait doux, et je suis reparti avec fromage et vin du pays, miam ! Pas mieux pour commencer la saison des salons.

(J’étais juste assez triste de ne pas avoir mes bouquins de la série Ligne 15, ni aucun autre de chez Talents Hauts sur mon stand. Manquait aussi Théa pour l’éternité, chez Syros, roman pourtant très récent. Seul couac, puisque la perfection n’existe pas…)

———-

Sinon sur son blog Lirado, la gentille chroniqueuse me fait un plaisir fou en comparant secrets.com à La sixième, de Susie Morgenstern. Aucune comparaison ne pourrait me flatter davantage pour ce roman-ci.

« … La lecture de ce roman est tout du long très rafraîchissante et nous nous prenons à la fois au jeu des secrets mais surtout nous pénétrons sans difficulté dans le quotidien pas toujours de tout repos de Mona et ses amis… »

Merci aussi à La Clef des mots :

« Un bon petit roman dont mes élèves de 6è raffolent déjà. Il y est question de leurs préoccupations tant autour de l’utilisation d’internet que de leur corps qui change et de l’autre sexe qui les intrigue. Aussi des secrets des autres dont on ne sait parfois quoi faire et qu’il faut bien partager à un moment donné avec l’adulte. L’écriture est fluide et le scénario crédible. On pourrait presque en faire un petit film… Sourire » Yes, j’attends le coup de fil des producteurs !

———-

Et pour finir sachez que je baigne dans un océan de science-fiction, actuellement, tout en retravaillant le tome 3 du Chat Pitre. Difficile de passer de l’un à l’autre. Je vais essayer de pas tout mélanger…

partager

parution aujourd’hui de secrets.com

Mon dernier roman est disponible dès aujourd’hui en libraire ! Il s’appelle secrets.com (éditions Rageot) et raconte l’année de 6e d’une petite fille vive et fantaisiste. Mais, attention, cette histoire dépasse largement les préoccupations des 6e et va concerner les collégiens dans leur ensemble.

9782700239591FS

Mona, 12 ans, partage tout, de ses grands délires à ses petits soucis, avec sa bande de copines. Elle décide de créer, avec la documentaliste du CDI, un site où tous les collégiens pourront, de façon anonyme, faire des confidences et recevoir les conseils de ceux qui les lisent. De la peur du divorce aux bienfaits d’une crème anti-acné, les sujets sont variés et le site est de plus en plus fréquenté ! Mais bientôt la situation dérape et quelqu’un révèle un secret trop lourd à porter… Info ou intox ? De qui s’agit-il ? Comment l’aider ?

Une histoire tendre qui s’appuie sur un phénomène sociologique : le rapport décomplexé des adolescents avec le web et leur propension à partager leur vie quotidienne sinon leur intimité. Un roman qui explore, entre éclats de rire et émotions, toutes les facettes du secret.

 

Bon, tout ça, c’est le blabla promotionnellement froid, mais vous méritez plus de chaleur. Donc, tatata… En exclusivité pour les lecteurs de ce blog, voici la photo de LA vraie Barbie-Chucky (seuls les lecteurs du roman sauront de quoi je parle) :

 

Je vous souhaite de très bons moments de lecture !

partager

« Il y a derrière mes paupières… »

Pour Mémoire en mi, merci à Anne et Tom pour leur lecture et leurs mots.

Pour secrets.com, merci à Clèm.

Et, last but not least, Nathan, sur son blog Bouquins en folie, raconte avec beaucoup de talent la fin des vacances et une forme de nostalgie de l’été pourtant encore là, dans une chronique au joli titre : On revient toujours changé d’un été. Il exprime ainsi ce que l’on est sans doute beaucoup à ressentir, quel que soit l’âge. Je suis si touchée et flattée qu’il le fasse en citant les mots de L’été où je suis né… A moi de le citer avec cette phrase qui m’a émue : « Je ne suis pas triste, malheureux, désespéré, je ne vais pas sombrer dans une période obscure ou je ne sais quoi, le lycée c’est un pas de plus vers la liberté. Tout comme le Bac. Seulement il y a derrière mes paupières la mer, la lumière et des éclats de bonheur que j’aimerais revisiter. »

Écrire est décidément un bonheur plein de surprises en tout genre. Grâce à ces surprises, on n’a qu’une envie…

… écrire encore.

partager