Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Archives par tag Sarbacane

Montreuil et compagnie : où quoi donc avec qui ?

Afin que vous prépariez votre Montreuil à vous, chers fidèles du salon, je vous livre ici tout mon programme, au cas où le caprice vous prendrait de vouloir me rencontrer (moi je dis que ce serait une excellente idée !).

slpj-3-768x134

Cette année, lors mon séjour à Paris à l’occasion du salon du livre jeunesse de Montreuil on peut noter 6 temps forts.

**********

Tables rondes ou rencontres

Dans le cadre du programme Texto. Rencontre animée par Mathilde Lévêque, avec des étudiants. Thèmes de la discussion : tolérance et identité, à Paris 13 (La Chaufferie)
Date : mercredi 30 novembre 2016
Horaire : 12 :00 Durée : 1h

U4 contagion : histoire à la carte ! Salle : Scène littéraire / E25
Date : mercredi 30 novembre 2016
Horaire : 16:00 Durée : 1h
Avec les auteurs Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trébor et Vincent Villeminot (Nathan/Syros), animée par Victoria Jacob (Je Bouquine).

Chaos, Big-Bang et Cie : comment naissent les livres ? Salle : Scène vocale / E7
Date : jeudi 1 décembre 2016
Horaire : 11:30 Durée : 1h
Avec les auteurs et illustrateurs Rémi Courgeon, Raphaële Enjary, Florence Hinckel et Olivier Philipponneau, animée par Alice Brière-Haquet, auteure, membre du conseil d’administration de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse.

18h00 :  Questions d’enfance : comment aborder le réel ?, à l’ambassade des Pays-Bas.
Date : jeudi 1 décembre 2016
Horaire : 18:00 Durée : 1h
La soirée sera animée par Margot Dijkgraaf, critique littéraire, auteure et commissaire de littérature & débat auprès de l’ambassade, et j’aurai l’insigne honneur de débattre en compagnie d’Annet Huizing (dont je suis en train de lire l’excellent Comment j’ai écrit un roman sans m’en rendre compte), Kochka (dont j’ai adoré Citron, fraise et chocolat), Joke Van Leeuwen, Edward Van de Vendel, et Anne Woltz, qu’il me reste à découvrir.

Grand rendez-vous pour les petits champions de la lecture Salle : Scène des Pépites / A18
Date : vendredi 2 décembre 2016
Horaire : 10:30 Durée : 1h30
Avec les auteurs Sébastien Gendron (Sur la route d’Indianapolis, Magnard), Florence Hinckel (Traces, Syros), Edward Van de Vendel (Le choix de Sam, L’école des loisirs), animée par Aline Pailler, productrice, France Culture et Julien Renon, comédien. Une rencontre dans le cadre du concours initié par le SNE pour les élèves de CM2 estampillée In Seine-Saint-Denis.

U4, l’aventure contagieuse Salle : Scène littéraire / E25
Date : samedi 3 décembre 2016
Horaire : 9:30 Durée : 1h
Avec les auteurs Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trébor, Vincent Villeminot, le scénariste Lylan, les dessinateurs Pierre-Yves Cézard et Marc Lizano, les éditeurs Éva Grynszpan (Nathan) et Sandrine Mini (Syros).

**********

Horaires des dédicaces 

Mercredi 30 novembre :

17h00 : dédicaces au stand Syros C25 suite à la battle créative

Vendredi 2 décembre :

12h – 12h30 : je signerai Traces à la librairie des Pépites A22 suite à la rencontre des Petits champions de lecture.

18h-20h : dédicaces sur le stand Nathan C23 

Samedi 3 décembre : 

12h-14h : dédicaces sur le stand Sarbacane G8

14h-15h30 : dédicaces sur le stand Syros C25

16h-17h30 : dédicaces sur le stand Nathan C23

Dimanche 4 décembre :

16h-18h : dédicaces sur le stand Syros C25

Lundi 5 décembre : 

9h30-11h00 : dédicaces sur le stand Syros C25

Essayez de venir me voir à un moment ou un autre !

partager

ce que l’on fait du réel

Zoom sur un élément réel qui tient une place fictive importante dans mes deux Pépix, Super-Louis  et Super-Vanessa : l’île verte.

ile-verte-100-

 

Elle est située au large de La Ciotat, vraiment pas loin, et je la vois quasiment tous les jours dès que je sors de chez moi (mais il faut prendre un bateau pour s’y rendre et cette année, damned, je n’ai pas encore eu l’occasion de le faire). Ce qui m’entoure quotidiennement fait partie intégrante de ma petite mécanique d’écriture, souvent de façon inconsciente. Mais c’est de façon très consciente que je me suis inspirée de l’île verte pour imaginer le repaire et refuge de Balafre-à-dents-d’or la piratesse. Je l’ai pour l’occasion renommée L’île aux quarante crânes. Tenez, vous la voyez sur ce plan admirablement dessiné et librement adapté par Caroline Ayrault dans Super-Vanessa, c’est le numéro 20 :

14053861_1405472249469481_5518859874407762843_o

La crique aux fantômes ou Calanque de l’édenté (numéro 10) existe aussi, c’est en réalité la petite calanque du Mugel.

calanque-petit-mugel-ciotat-13

D’accord, d’accord, le plan et surtout son échelle sont très approximatifs par rapport à la réalité, mais rappelez-vous qu’il s’agit de Cygne-sur-mer et non de La Ciotat !

Et l’imaginaire est là pour tordre le réel.

Mais parfois il tente d’en extraire une réalité forte, pour la rendre plus vivante encore qu’en vrai. Plus visible en tout cas. Plus là, devant vos yeux. C’est mon challenge actuel, pour un autre projet à venir.

partager

retour de Limoges

Rentrée de Limoges ! Oui j’ai joué les prolongations avec des rencontres dans le cadre du prix Passerelles pour lequel est sélectionné ≠bleue.

Je retiens de Limoges : une soirée mémorable de fous rires libérateurs aves d’admirables libraires qui se reconnaîtront, de chers amis auteurs, ainsi qu’une chauve-souris imaginaire mais si présente pourtant ! Des copains auteurs que j’ai eu plaisir à retrouver ou à apprendre à connaître mieux. Des enseignants aux regards pétillants qui jettent de la lumière dans les yeux des enfants (toutes les rencontres réussies, pas une seule mal préparée, c’est un vrai succès !). Des lecteurs fidèles aux paroles émouvantes (mention spéciale à la jeune fille qui a lu 20 fois Confidences entre filles, ainsi qu’au jeune Yannis qui est revenu me voir le lendemain de l’achat de U4.Yannis pour me dire à quel point il s’y retrouvait, etc, etc…). Des organisatrices souriantes, impliquées, hyper pro. Des « chauffeurs » si accompagnants et présents que les enfants les prenaient pour mes gardes du corps ! Et de l’émotion, partout, pour diverses raisons.

Et puis je reviens avec des cadeaux.

D’abord 2 clips réalisés par les 3e du collège Maupassant, pour donner envie de lire Théa pour l’éternité, puis ≠bleue :

Quel talent ! Et des dessins, des textes, en primaire, sur Super-Louis et l’île aux quarante crânes, et sur le Chat Pitre

FullSizeRender-1

FullSizeRender-2

FullSizeRender

IMG_6048

 

Et enfin des photos souvenir, prises sur le salon du livre :

Image-1

Ici avec la pétillante, touchante et fidèle Mimi.

IMG_6047

Et là, saisie par Hope_and_books.

––––-

Et puis n’oubliez pas, c’est dès aujourd’hui que sévit Superchat en librairie !

IMG_6007

partager

une invitation effrayante

Brrrr, je tremble… On m’attend de pied ferme le 1er avril à Limoges, à l’école Bellevue ! Non pas pour une farce (je crois), mais pour une prise d’otages très surprenante. Les élèves de CM1 m’ont envoyé une invitation sous forme d’appel au secours : leur horrible maîtresse les séquestre pour les obliger à lire Super-Louis et l’île aux quarante crânes. Ils attendent que je vienne les délivrer. Courage, j’arrive ! (Ah, les maîtresses, c’est plus ce que c’était, je vous le dis, moi).

Extraits du cahier plein de photos terrifiantes (y a-t-il 40 crânes en tout ? Presque !) :

FullSizeRender

FullSizeRender-1

FullSizeRender-2

partager

lorsque mes romans prennent vie

Dans la continuité des belles choses, voici ce que mon cher co-auteur Yves a déniché dans le tout dernier Je Bouquine, et qu’il m’a envoyé :

Numériser0003

 

Une jolie façon de s’approprier secrets.com !

*******

Il y a aussi une neuvième sélection pour #bleue, pour le prix 2016 des Collégiens lecteurs de Gironde.

Mais aussi un bel article aux Histoires sans fin, où #bleue est qualifié de roman 3.0 : « Divisé en trois parties, le roman alterne entre le point de vue de Silas et d’Astrid et leurs souvenirs respectifs, habilement croisés pour arriver au dénouement. Les personnages principaux comme les secondaires – la mystérieuse professeure d’histoire, l’émouvante grand-mère d’Astrid – sont tous attachants. Certains rebondissements sont surprenants, d’autres font froid dans le dos, tous remuent le lecteur. A évoquer les émotions, Florence Hinckel nous fait bondir de l’une à l’autre ! Alors avant que la CEDE ne vous trouve, dépêchez-vous de lire #Bleue ! »

vignetteblogbleue120

*******

Et c’est sans compter les très belles réactions de lecteurs de tout âge sur U4.Yannis, amis ou inconnus (et un nouveau très bel article dans Phosphore sur le projet global), toutes ces preuves que mes histoires sont entrées dans un flux vivant, et jouent un petit rôle ici-bas. Rien de plus encourageant pour travailler encore et encore à d’autres histoires. D’ailleurs je ne vous ai pas encore annoncé les parutions de 2016 sur lesquelles je travaille (dur !) en ce moment et ce depuis quelques mois, en tout cas celles qui sont certaines (id est : pour lesquelles j’ai déjà signé un contrat ! Prudence est mère de sûreté). Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre, chers amis lecteurs :

  • un cinquième tome du Chat Pitre (éditions Nathan). Que peut-il lui arriver après avoir été envoyé dans l’espace ? Quoi de plus surprenant ? Moi-même je me le suis demandé longtemps !
  • un deuxième tome, suite de Super-Louis et l’île aux quarante crânes (collection Pépix, Sarbacane). Louis sera-t-il toujours le héros de l’histoire ? Le récit vous fera-t-il encore plus rire et trembler d’effroi ? Oh comme je l’espère !
  • un troisième tome des aventures de Mona (éditions Rageot). Après secrets.com et Populaire ?, quelle évolution vont connaître Mona et ses copines ? Vous ressembleront-elles toujours autant, à toi, toi, ou toi ?

Vous aurez compris qu’après plus de 2 ans de travail alternativement sur U4 et sur #Bleue, j’ai ressenti le besoin de m’adresser à mes lecteurs plus jeunes, avec des histoires plus fantaisistes. Et toujours ce désir ou ce besoin de ne pas abandonner les personnages que j’ai créés, et de les faire évoluer (ce qui au final apporte de la profondeur à ces histoires au départ légères). Dans chaque cas de ces trois séries, je n’avais pas du tout en tête de faire une suite quand j’ai écrit le premier tome. Mais c’est plus fort que moi, on dirait !

Allez, d’ailleurs, il est temps que je m’y mette. En ce moment, je suis avec Mona. Je ne vous livre qu’un seul petit secret : Mona est en voyage… Où ça ? Je ne vous le dirai pas ! Patience, patience…

partager

revue de presse éclectique !

J’ai ajouté plusieurs liens vers de belles chroniques concernant #bleue sur sa page dédiée. Je mets ici en exergue trois d’entre elles qui me font plaisir pour des raisons différentes.

bleueblog

D’abord Sophie Pilaire de Ricochet a aimé, et c’est toujours une reconnaissance une chronique Ricochet, car il s’agit de professionnels qui savent de quoi ils parlent.

Ricochet : … #Bleue (est) construit comme un roman à suspense fort : la fin renverse tout ce que l’on sait et avait pu réfléchir. Le livre fait appel à des émotions très concrètes, à des situations quotidiennes. Nous ne sommes pas forcément loin de ce dont parle Florence Hinckel (antidépresseurs nombreux, gestion de stress post-traumatique codifiée…) et le sujet fait immédiatement mouche… Dès lors, la démocratie, qui n’existe déjà plus vraiment dans #Bleue, apparaît comme notre rempart ultime face à une science sans conscience. Ecrit sans effusion si ce n’est un certain lyrisme amoureux d’Astrid, adolescente avec un grand A, sombre mais pas sans espoir (voir le rôle final des médias), l’ouvrage effectivement très actuel mérite une lecture attentive. Pour la liberté de penser, tout simplement. A noter des voyages virtuels qui auraient confondu Baudelaire.

La seconde provient aussi de professionnels, une association qui travaille pour la lecture et l’écriture envers les adolescents, donc encore une fois, très flattée :

Adosnews : Florence Hinckel a l’art de faire basculer nos certitudes et de nous proposer une longue réflexion sur le monde qui nous entoure… Encore bravo, pour cette prise de conscience sans effet moralisateur . C’est tout en finesse que cet ouvrage nous dévoile un monde qui pourrait bien devenir le nôtre . Attention danger, Attention talent...

La troisième me fait très plaisir quant à elle car il s’agit d’une lectrice de 13 ans, et elle compare mon roman à de sacrées pointures !

Station lecture (une lectrice de 13 ans) : J’ai juste adoré ! … je n’arrête pas d’en parler, tu devrais lire ça !… Vraiment si vous aimez les livres de type Hunger GamesLe LabyrintheLe Passeur … Vous ne pouvez qu’adorer !

**********

superlouismin

Super-Louis et l’île aux quarante crânes est sélectionné pour Le Prix des Mots dits (Châteaugiron). Chouette !

***********

CV3.indd

Un nouveau coup de coeur pour Hors de moi.

Coup de coeur de Maman Baobab : Un roman très fort sur un sujet sensible mené avec talent, sensibilité et finesse.

Et une chronique de plus dans La bibliothèque de Glow : A lire pour tous ceux qui aiment les romans ultra-réalistes où chaque page que l’on tourne prend vie. A lire pour découvrir une facette que notre société se garde bien de trop montrer. Ne cherchez pas de responsable, il n’y en a pas, ou alors nous le sommes tous. A lire pour aimer et abhorrer à la fois cette histoire qui est celle de milliers d’adolescentes victimes de la désinformation.

*********

quatre_filles_et_quatre_gar_ons_florence_hinckel

On parle encore de Quatre filles et quatre garçons :

Les papotis de Sophie : On accroche vite à l’intrigue, on se prend d’amitié pour ces jeunes parfois touchants, fragiles. Des sujets graves sont aussi abordés : anorexie, homosexualité mais aussi une belle histoire d’amitié et d’amour. Un gros roman certes mais qui se lit facilement, beaucoup de dialogues : le portrait d’une jeunesse en devenir.

*********

chastronaute

Et enfin Le Chastronaute continue son voyage dans les étoiles ! Il est dans le Top 5 enfants de London Macadam.

Le Bateau Livre : Une petite série rigolote à lire dès le CM1 et jusqu’en 6e ou 5e… Au-delà de l’humour avec lequel ses propos sont rapportés, ils incitent également réfléchir à la place que nous donnons aux animaux domestiques dans notre vie, pour lesquels nous prenons toutes les décisions, sans toujours penser à leurs propres besoins…

Sous le feuillage : Des aventures drôles et hilarantes, complètement à côté de la plaque…Le chastronaute se lit vite et bien tellement le récit coule tout seul, rythmé de dialogues, de suspense et d’humour. Acteur, narrateur, héros, Pitre est un chat arrogant qui fait rire ! 

*********

Et mes propres lectures.

Comment ai-je pu oublier la dernière fois de vous parler de L’Autre Dieu de Marion Müller-Collard ? Bon sang, on va finir par croire que je suis hyper croyante alors qu’il n’y a pas plus athée que moi. Mais ça m’intéresse d’écouter les gens qui croient (surtout quand ils sont mes amis ;-)). Et là, Dieu, c’est diablement intéressant. Je recommande ce très bel ouvrage, autofiction-essai, genre nouveau, si bien écrit, à tout le monde.

LEFL110

Enfin oh comme j’ai aimé Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal.

images

Mais fidèle à moi-même ce sont bien les adolescents qui m’ont passionnée, et seulement eux dans cette histoire. D’autant plus que je connais bien les lieux où ils évoluent, Malmousque, le marégraphe, les pierres plates… Magnifiquement rendus, un langage qui me parle, un style on ne peut plus vivant, j’ai adoré Mario, Eddy et Suzanne… et me suis bien désintéressée hélas de la partie adulte des choses, flic putes meurtre came, bah, quel ennui pour moi. Ce n’est peut-être qu’une sensation très personnelle mais je soupçonne l’auteure d’avoir ajouté cette trame en prétexte pour décrire cette tranche de vie adolescente, cette pulsation magnifique.

partager