Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Archives par tag scripto

lumineux

Un article qui m’a beaucoup touchée sur Enfantipages, à propos de L’été où je suis né :

« … C’est un roman poignant, prenant, captivant qu’a signé Florence Hinckel. Avec elle on endosse toutes les émotions de son héros et le style emporte l’adhésion. Le ton naturel, les mots enchaînés les uns aux autres, donnent un relief très réaliste à cet ado perdu entre un passé confisqué et un avenir qu’il n’arrive pas à construire. Les fondations retrouvées,  lui permettront de retrouver équilibre et sourire. Florence Hinckel évoque avec une plume sensible le choix de la mère et offre un visage lumineux à la relation fille-garçon, tellement délicate à l’age adolescent. Un court roman formidable à lire dès 13 ans. »

Jamais je n’aurais osé rêver d’aussi jolis mots à propos de mon roman, j’en suis toute retournée…

partager

au fil de l’eau

L’été où je suis né a vogué sur Le Bateau Livre (un site très riche que je recommande à ados, parents, enseignants, curieux…).

« … Face au sentiment amoureux naissant, si nouveau pour le héros, il pense à « Alice au pays des merveilles » face au miroir : « Elle n’a que deux choix : soit elle reste d’un côté du miroir, dans sa vie ordinaire, sans souci, tranquille ; soit elle passe de l’autre côté, où l’attendent des tas d’aventures extraordinaires, mais dangereuses, et où elle ne sera plus jamais peinarde. » (p.38). N’en est-il pas de même pour toute situation nouvelle, tout choix qui conduit à un changement profond dans nos existences, à la fois prise de risque et espoir joyeux, comme une nouvelle naissance ?

Une histoire courte et au style simple et spontané, pouvant être lue aussi bien par des collégiens qu’un public beaucoup plus large, pour la finesse avec laquelle l’auteur dépeint les sentiments du personnage. Un coup de cœur pour ce roman, qui m’a transportée et émue… comme une adolescente ! et qui me donne envie de découvrir d’autres textes de Florence Hinckel. »

Merci infiniment, chère Mathilde.

partager

parution aujourd’hui de L’été où je suis né (Gallimard Jeunesse)

Le titre hyper explicite, là au-dessus, c’est tout exprès pour être bien comprise sur twitter (voyez combien je suis calculatrice). Donc voilà, toute bonne librairie qui se respecte devrait l’avoir en rayon, que dis-je, en vitrine, que dis-je, en panneau publicitaire ! (voyez combien je suis présomptueuse).

Trêve de modestie…

La présentation de l’éditeur, c’est ici.

La quatrième de couverture, c’est là :

La vie est belle pour Léo. Entre sa passion pour le rafistolage des motos, son meilleur ami Jason, ses merveilleux parents adoptifs, et les vacances d’été qui s’annoncent… tout va bien ! Jusqu’au jour où il tombe amoureux de Xavière. Et tout ce bel équilibre bascule.

Comment ne pas avoir peur de l’amour quand on ne sait rien de sa vraie mère ? Un roman tout en délicatesse sur la découverte des sentiments et les incertitudes de l’adolescence.

Et enfin pour l’image inouïe, rarement saisie ainsi sur le vif, un scoop en somme, de romans tout juste nés et si pressés de s’envoler loin de leur auteure, attention attention, regardez bien, regardez vite, c’est ici :

Ouuups, voilà, ils se sont échappés…


partager

le prochain, le voici…

Depuis le temps qu’on me demande quel sera mon prochain livre ! Disponible seulement le 2 septembre prochain, mais en avant-première, en voici la couverture :

C’est dans la collection Scripto de Gallimard Jeunesse (j’ai déjà publié chez eux, en Folio Junior : Les copains, le soleil et Nabila).

Et je vous en parlerai plus en détails lors de sa sortie dans 15 jours. Patience, patience…

partager

nouvelle parution prévue en octobre prochain

Ouf j’ai récupéré mon site-blog créé avec amour que j’ai cru durant quelques heures avoir perdu dans les profondes limbes du Net à tout jamais, suite à une malheureuse tentative de mise à jour.

La fatal error s’en est carapatée, pas si fatale que ça, non mais (chers amis développeurs, merci d’utiliser un langage plus doux pour utilisateurs internautiques à l’âme sensible).

Mais ce n’est pas de cela dont je voulais parler dans cette note, mais de la confirmation de ce dont je n’osais pas parler avant d’en être sûre, certaine, contrat envoyé et tout.

Eh bien, voilà : en octobre prochain, l’un de mes romans va paraître dans la collection Scripto de Gallimard Jeunesse. Et si j’ai été si prudente voire superstitieuse, c’est qu’il s’agit d’une collection (et bien sûr d’une maison d’édition) que j’admire beaucoup, dont j’aime beaucoup les ouvrages. J’ai déjà un roman chez Gallimard, dans la collection Folio Junior (Les copains, le soleil et Nabila). Pour ce premier, j’ai presque cru à un accident, une imposture ! Mais en voilà un deuxième. Ah là là, c’est drôlement chouette.

Bon, je vous reparlerai de ça sous peu.

partager