Titien vaut mieux que 2 tu l’auras

Publié sur 1 min. de lecture
Titien vaut mieux que 2 tu l’auras

Un tableau que l’on aime, il faudrait pouvoir aller le voir en vrai quand on le désire. Lui donner rendez-vous au Louvre régulièrement. Une fois par mois, par exemple. Je me dis que si je vivais à Paris c’est ce que je ferais, mais on fantasme beaucoup la vie à Paris quand on n’y est pas. En attendant, il n’existe aucune solution satisfaisante. On ne se consolera pas avec les reproductions du Net. Quête illusoire de chercher à approcher la peinture …

Partager

Petite

Publié sur 2 min. de lecture
Petite

(Pépite de vie) En début de vacances scolaires, même si je ne suis pas en vacances moi-même, je pense irrémédiablement à l’enfance. Et pour moi l’enfance, ou ce dont je m’en souviens, fut merveilleuse, d’où ce petit texte, que j’ai intitulé *Petite*… En hommage à toutes les enfances. L’enfance fut merveilleuse, peuplée de galets polis, pissenlits, colonnes de fourmis, loupes flambantes, soleil regardé en face, poudre d’ailes de papillons, scarabées dorés, fissures de murs scrutés jusqu’à gouffres, sous les pierres vers …

Partager

Lecture #120 : L’année des pierres

Publié sur 1 min. de lecture
Lecture #120 : L’année des pierres

C’est un récit dont la forme épouse le fond comme rarement : éclaté comme une vitre, éparpillé dans l’espace et le temps, ne cessant de zoomer de l’intime au collectif et inversement. En cela il est parfois déroutant, au rythme inégal, à la focale omnisciente par moments dans un point de vue individuel, aux intentions qui se dissimulent ou donnent des fausses pistes. Est-ce un récit politique, d’amitié adolescente, de premiers émois, d’actualité, d’histoire, de quête identitaire, initiatique ? On se …

Partager

Du pouvoir de nos romans

Publié sur 5 min. de lecture
Du pouvoir de nos romans

(extraits de messages reproduits ici avec l’accord de son auteur) ”Bonjour madame, je voulais simplement vous dire merci pour vos romans.” commence le jeune lycéen dans son message. ”Pour être honnête, je n’ai lu que #Bleue et Théa pour l’éternité, mais à eux seuls, ces romans m’ont apporté beaucoup.” Il explique longuement pourquoi et : ”J’aime #Bleue et j’aime Théa pour l’éternité, non pas qu’ils aient l’étoffe et la complexité d’un classique, mais au contraire, parce qu’ils ont la sensibilité d’un …

Partager

Lecture (en cours pour un moment) #119 : Enfances de classe

Publié sur 2 min. de lecture
Lecture (en cours pour un moment) #119 : Enfances de classe

Alors celui-ci je ne le lirai pas d’une traite (1200 pages !), mais les quelques pages glanées jusqu’ici étaient passionnantes. De quoi réfléchir aux inégalités socio-culturelles criantes dès l’enfance, mais aussi à ces codes qui se construisent si tôt, aux attentes différentes des parents, aux clivages et verrouillages, à la reproduction de l’entre-soi, à tout ce qui fait société… qui n’est pas fatalité. On peut vouloir la refuser, cette fatalité, lorsqu’on veut croire à l’égalité des chances. Cette lecture permet aussi …

Partager