de Florence Hinckel, auteur jeunesse
Show MenuHide Menu

Tag: amitié

« un texte attachant » – L’été où je suis né à la radio

23 janvier 2012

En suivant ce lien, dans l’émission Brouillon de Culture du 17 janvier sur Radio Judaïca, vous pourrez écouter la chronique entière de littérature jeunesse à partir de la minute 20:27, et plus précisément concernant L’été où je suis né à la minute 22:35.

Florence Hinckel, auteur jeunesse

à ne surtout pas rater !

28 octobre 2011

Je ne manquerai pas de vous le rappeler mais dès le 14 novembre passera sur France 2 une série drôle, intelligente, charismatique, formidable, quoi ! Ca s’appelle Vestiaires, et on en parle sur le blog du service télévisions du Monde, ici. En cadeau pas négligeable au sein de cet article, vous pourrez voir l’un des épisodes de 2 minutes. Sinon on peut aller sur le site de la série.

J’ai eu le privilège d’en voir déjà quelques autres, et c’est pourquoi je peux vous dire sans craindre de trop me tromper qu’on en parlera beaucoup plus, bientôt, ailleurs.

(Et oui il est question aussi d’amitié à travers cette note, eh oui !).

« à fleur de peau »

27 juin 2011

Dans le magazine Silence de juillet-août :

grave bien placée, la ligne 15

14 juin 2011

(et je suis assez contente de sa sobriété).

 

finesse, pudeur et réalisme

30 mars 2011

Aujourd’hui dans Le Parisien et Aujourd’hui en France :

un blog

24 mars 2011

« Jeudi 24 mars

… Le témoignage de Justine est le cinquième de notre journal. Je dois écrire le sixième. C’est incroyable qu’on en soit là, que personne n’ait flanché ou envoyé tout balader. Joséphine, Benoît, Sarah, Dorian, Justine, ils ont tous joué le jeu. Notre amitié nous paraît encore plus forte…

Jo a averti, un sourire en coin :

- Attention, Mehdi, il paraît que mars, c’est le mois des fous. Une histoire de Lune ou de lièvre, je ne sais plus. En tout cas c’est sûr, tu commences ton témoignage sous de sales augures !

- T’inquiète, je serai à la hauteur, ai-je crâné.

Fou, il faut l’être, pour avoir décidé ce que j’ai décidé. Tout dire. Et en plus, sur le Net. Un blog, quoi. »

Mehdi : Zéro commentaire ; tome 6 de La ligne 15

zéro commentaire

18 février 2011

Ce n’est pas seulement ce que récoltent le plus souvent mes articles de blog (tant que je n’ai pas zéro lecteur de mes livres, tout va bien !), c’est aussi le titre en forme de clin d’oeil, donc, du tome 6 de La ligne 15, enfin disponible dans toutes les bonnes crèmeries :

mehdicouv

Mehdi s’intéresse aux mangas, à la technologie, à la mode et est très attentif à ses copains et copines dont il recueille les confidences. Ecouter lui permet surtout de ne pas parler de lui. Solène, la fille de la ligne 15, devient une amie. Joséphine et Corentin lui parlent, chacun de son côté, de leurs amours chaotiques. Tout à son amitié pour ces deux derniers, il a du mal à se rendre compte que ses sentiments, très doucement, ont évolué dans un sens… imprévu.

_ _ _ __________________________________________ _ _ _

Ce titre traitant de l’homophobie me vaut d’être invitée à un débat sur le sujet, en avril (homosexualité dans la littérature jeunesse). J’ai beaucoup hésité à accepter parce que, si j’ai su écrire une histoire avec l’empathie de l’écrivaine (après tout il est toujours question d’amour et cela je connais, on connait tous), je ne me sens pourtant pas légitime pour en débattre. Après réflexion, je me suis dit qu’il était important de démontrer que c’est un sujet qui nous concerne tous, comme tout ce qui touche à la liberté. C’est bien dans cette optique que j’ai imaginé mon Mehdi, alors allons-y.