Houles, mascarets, déferlantes, solitons et vaguelettes d’écriture…

Nos éclats de miroir

éditions Nathan, 17 janvier 2019

Nos éclats de miroir, Editions Nathan, 176 pages, ISBN : 978-2-09-258804-8

Ecrire est ma seule arme. Ma seule défense, aussi.

Une tranche de vie d’une ado de 15 ans, qui s’ouvre au monde grâce à l’écriture

Je m’appelle Cléo, et j’aurai bientôt 15 ans, 1 mois et 20 jours. Cette date est importante pour moi, car c’est à cet âge-là que tu es morte, Anne Frank. Tu es mon écrivaine préférée ! Alors j’ai décidé de m’adresser à toi dans ce nouveau carnet. Je vais te raconter ce qui m’interroge, me fait rire ou me bouleverse. Toutes ces choses que je n’oserais jamais dire à voix haute : le voile devant les yeux de ma mère ; ma meilleure et parfois cruelle amie Bérénice ; ma grande sœur, si forte et déterminée ; Dimitri, mon amour d’enfance perdu de vue ; la complexité du monde. Mais aussi mon reflet, si mouvant qu’il m’échappe… ou parfois se brise.
Je vais te parler de nos éclats de miroirs.
Les tiens, les miens, les leurs.

Articles de presse

Avis des libraires

Réactions internautiques

Acheter Nos éclats de miroir

Articles de presse :
Télérama du 6 février 2019
Le Monde des Ados du 6 février 2019
Je Bouquine de janvier 2019
Journal des Enfants (JDE) du 17 au 23 janvier 2019

Le Parisien du 17 février 2019 – 5 livres à glisser dans la valise des enfants : « Ce livre est un petit bijou tant par le sujet compliqué – l’adolescence – qu’il aborde que par la magnifique écriture à fleur de peau de l’auteure. « Je vais te parler de ses éclats de miroirs. Les tiens, les miens, les leurs », écrit Cléo. Après le magnifique « Grand Saut », Florence Hinckel explore avec toujours autant de justesse et de tendresse le monde complexe des ados. »

La Revue des livres pour enfants n°306

La Revue des livres pour enfants n°306 : D’une écriture magnifique, pleine de douceur et de poésie malgré des sujets très durs, c’est le roman le plus personnel de Florence Hinckel, inspiré par sa pratique du journal intime lors de sa propre adolescence. « Écrire est ma seule arme, ma seule défense aussi » : l’écriture pour trouver le chemin de l’affirmation de soi, en rassemblant tous les précieux éclats de miroir de la complexité de la vie. 

Actualitté, 16 janvier 2019 : Adopter Anne Frank comme confidente… Cette plongée dans un univers de confidence découle — l’auteure le confie — d’un fait réel. Les faits relatés sont fictifs, mais Florence Hinckel raconte qu’elle écrivait, plus jeune, à Anne Frank. Et l’émotion qui se dégage de cette démarche est pleinement perceptible d’une page à l’autre, d’une lettre à l’autre… Une correspondance à sens unique qui saura toucher, conforter, interroger.  Parce que les éclats d’un miroir sont dangereux si l’on n’y prend pas garde, autant qu’il nous permette de disperser la réalité et de la recomposer à l’envi.

Et annonce de la rentrée d’hiver 2019 en belle compagnie.

Books by women, Actualitté : Un roman sur l’adolescence très poétique, plein de sensibilité, je l’ai lu d’une traite, c’était si beau ! 

Suggestions de lecture de La presse : Lapresse.ca

Retour au menu

Avis des libraires

De formidables avis de formidables libraires 🙂 : Un roman feelgood qui retient les bons instants de la vie et fait traverser par sa lecture un torrent d’émotions. ; Un roman intime et d’une extrême beauté ; l’auteure nous livre un roman sensible, « fictif, saupoudré d’expériences et de ressentis réels » ; Florence Hinckel a encore frappé !!! ; Florence Hinckel nous offre une histoire touchante et intime ; C’est un doux récit, sensible, écrit avec beaucoup de délicatesse. 

Leclerc de Castelsarrasin

Retour au menu

Réactions internautiques :

@Chuut.je.lis (Instagram) : Une tornade d’émotions et de poésie.

Coup de ❤️ de @Justinouvelle (Instagram) : Un véritable coup de cœur pour moi. Je me souviens l’avoir lu en une seule fois et d’avoir fini les larmes aux yeux. C’est une histoire qui est touchante et qui dégage plein de belles choses et de belles valeurs… Une véritable pépite qui saura vous émouvoir aux larmes.

Justinouvelle

Journal d’un éternel ado : Florence HINCKEL comprend et raconte l’adolescence avec beaucoup de talents. Magnifique!… ! euqifingaM

Le cahier de lecture de Nathan : Un récit sensible qui dit l’adolescence avec justesse et éclat.

L’antre des livres :  Florence Hinckel nous offre une histoire touchante et intime. On s’invite dans le quotidien de Cléo, on apprend à la connaître et la voir mettre un grand coup de pied dans la fourmilière fait un bien fou ! De plus, le dialogue avec Anne Frank permet de relativiser la crise et les problèmes modernes que rencontre la jeune fille.

Méli-mélo de livres : L’écriture, magnifique, les procédés de mise en page au fil des émotions, donnent à ce roman une profondeur indéniable que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire, plaisir allant crescendo.
Un portrait à fleur de peau à la fois intimiste et universel.

Ma libraire : C’est un très beau roman d’introspection sur l’adolescence, la famille, les amis qui apparaissent au fur et à mesure de l’avancée de cette oeuvre. Il touche des points sensibles. On voit Cloé évoluer, se chercher, se découvrir et comprendre les choses de la vie.

Creezzy : Un très bon roman, qui malgré des sujets durs, reste très doux et délicat, très intime. On entre dans la vie de Cléo en se frayant une petite place, on dévore ce court roman au style prenant et fluide.

Insouciantes Mag : Nos éclats de miroir est d’une sensibilité attendrissante. On grandit aux côtés de Cléo, vibrant à chacune de ses petites aventures quotidiennes. 

Insouciantes Mag

Songe d’une nuit d’été : Au fil de ces lignes, je me suis attachée à Cléo, à laquelle je me suis beaucoup identifiée à certains moments. C’est une jeune fille qui a le coeur sur la main et qui sait apprécier les petites choses simples et insignifiantes de la vie, à côté desquelles beaucoup de gens ont tendance à passer parce qu’ils ne prennent plus le temps d’observer le monde qui les entoure. S’il y avait plus de personnes comme elle, la vie serait nettement plus belle !

La caverne aux livres de Laety : Je suis complètement fan de Cléo. Je la trouve hyper mature pour son âge, j’aime sa façon de penser et de parler…

Le coin lecture d’Arsène : (lectrice de 15 ans) J’ai adoré ce roman plein d’émotions que j’ai lu d’une traite ! On y a aussi un rappel sur la vie d’Anne Frank ce qui donne un côté  »éducatif » sans être ennuyeux. De plus, je trouve original l’idée de s’adresser à elle. Dans ce roman, on peut suivre le personnage et le voir évoluer au fil du temps.

Petites madeleines :  J’ai aimé ce récit sans complaisance, qui peint une adolescence pleine de tourments et d’espoirs à la fois. Il y a beaucoup d’intime de Florence Hinckel dans ces pages selon elle, et le clin d’œil de l’autrice en fin d’ouvrage est un joli bonus révélateur.

Lunartic :  La complexité de l’être humain, sa dualité, sa faiblesse physique et morale, émotionnelle, sa sensibilité, sa douceur et sa sagesse aussi, sa générosité et son amour à revendre, sa capacité à se montrer des plus surprenants, dans le meilleur comme dans le pire de son être, toutes les couleurs de l’humanité avec un grand Hsont utilisées par Florence Hinckel dans ce roman, à bon escient et à leur maximum d’éclat.J

Lire permet de s’évader : J’ai adoré retrouver l’écriture de Florence Hinckel, dans un livre sensible et attachant. Le personnage de Cléo a ses bizarreries dans ses réactions mais le fait que l’auteur parvienne à nous expliquer toutes celles-ci (en pourtant si peu de pages), nous empêchent de les critiquer réellement. Alors un grand merci à elle pour ce très beau roman !

Nouveautés Jeunesse : J’ai bien aimé ce titre car il laisse des blancs et des trous et permet ainsi au lecteur d’y glisser ses propres soucis. Enfin il reste très positif et présente l’écriture comme un chemin de construction.

Nanou bouquine : Le livre Nos éclats de miroir traite avec merveille de la difficulté d’être adolescente, des premiers émois amoureux, du mal que certains pseudos amis peuvent nous faire sous couvert de blagues.

Croqu’livres : Nous avons accès à une oeuvre intime et très riche, littérairement parlant.

Culturevsnews :  Ce livre nous emporte à travers le sentiment et réactions de Cléo sur ce carnet. Les adultes peuvent être mieux à même de comprendre les adolescents d’aujourd’hui. Ces préoccupations sont en partie les mêmes que celles de leurs parents au même âge, mais le contexte sociologique et technologique est bien différent (place des échanges virtuels…). Cette lecture est très agréable et on lit le roman d’un traite.

Les coups de coeur de CM et sa maman : C’est un récit, à la fois intime et sensible, porté par une écriture magnifique, qui donne envie de prendre sa plume et de commencer un journal. 

Les jardins d’Hélène : Un journal intime qui devrait séduire les jeunes à partir de 12 ans, et qui pourrait leur donner l’envie de faire de même pour exprimer leurs joies et leurs peines.

Gaoulette (Babelio) : Un immense coup de coeur. Ce roman jeunesse est très intense, juste et réaliste. Il est à l’image d’une adolescente perdue. Et cela il ne faut pas l’oublier. Et pour moi, c’est l’une des plus grande qualités chez Florence Hinckel. Elle n’en fait pas trop. Une plume parfaite et sensible.

Les lectures de Lily : Voici donc un livre pour ados, mais aussi pour adultes ! Tout le monde y trouvera un petit quelque chose qui saura le toucher. Pour ma part, il me laissera un très bon souvenir.

Au fil des pages : c’était une très belle lecture qui m’a beaucoup plu. J’ai hâte maintenant de faire découvrir cette lecture à ma fille.

Violette Victoria : J’ai relu entre lignes de ses lettres des souvenirs de ma propre adolescence, et c’est cela qui m’a enchanté dans cette histoire. Je vous conseille vivement de vous lancer dans la lecture de ce tendre roman le plus vite possible !

Le monde de Païkanne : Des éclats brillants, touchants, émouvants, percutants… J’ai été touchée par la plume de l’auteure relatant des « éclats de vie » de Cléo, une adolescente qui tient un journal intime adressé à Anne Frank, alors qu’elle est près d’atteindre l’âge qu’avait Anne au moment de la mort.

Les P’tea Potes : (lectrice de 13 ans) Un de mes gros coups de coeur que j’ai eu en cadeau pour noël et que j’ai dévoré ! L’histoire est très touchante, j’ai même pleuré plusieurs fois… Ce livre n’est pas très joyeux mais j’ai vraiment adoré. On voudrait consoler l’héroïne en la prenant dans nos bras lorsqu’elle est triste. Du coup je vais lire le journal d’Anne Frank que je connaissais vaguement car cela m’a vraiment interpellé et donné envie d’en savoir encore plus.

Muti et ses livres : C’est une jolie histoire toute douce avec une jolie note d’espoir en l’avenir.

Val et ses livres (pour Page des libraires) : C’est un très joli texte que nous offre l’auteure Florence Hinckel, une histoire en partie autobiographique puisque, au même âge et de la même manière que Cléo, elle a écrit un journal intime qui s’adressait à Anne Frank. Son roman, d’une écriture sensible et authentique, est un plaisir à lire tant les mots sont choisis avec soin. Florence Hinckel sait s’adresser avec une très grande justesse aux adolescents, à qui je recommande fortement ce livre.

Lire sous le tilleul : Ce roman propose une formidable réflexion autour de l’écriture et la culture littéraire des adolescents, avec en point de départ ce journal intime rédigé à l’attention d’Anne Franck. 

Coup de ❤️ de A book after book : Si vous souhaitez le lire, foncez. Je ne sais pas trop comment poser les mots justes sur ce roman car ma lecture m’a bouleversée. Ce livre est beaucoup plus profond qu’il n’y parait aux premiers abords.

Opalivres : Très bien écrit, intéressant, plein de sensibilité et de poésie, parfois drôle, parfois bouleversant. Beaucoup de références à Anne Frank qui inspire une réflexion profonde de la jeune Cléo sur son besoin d’écrire et le sens à donner à sa vie. 

Les miscennalées d’USVA : Une réussite à partager auprès de lecteurs de 12 ans et plus.

littérature jeunesse : C’est finalement un roman intimiste que nous offre ici Florence Hinckel avec une forme qui peut surprendre mais qui donne de l’originalité à cette façon de raconter l’adolescence et qui permet de retrouver en Anne Frank une jeune fille hors du contexte de la seconde guerre mondiale.

Un petit bout de bib : L’écriture de Florence Hinckel créé un véritable attachement autour de son héroïne. Et le compte à rebours, instauré dès le début pour finir le journal intime au moment du décès d’Anne Frank, renforce la tension quand au dénouement de l’histoire. Loin d’être un simple journal intime, le texte met en parallèle deux époques, deux vies adolescentes, sans en juger aucune.

hashtagceline : Le texte que nous livre Florence Hinckel est soigné, travaillé et très délicat avec des passages d’une très grande sensibilité.

Nine Hank : Les mots de Florence Hinckel et l’histoire de Cléo m’ont vraiment touchée et j’ai été très mélancolique après cette lecture. D’ailleurs, moi qui ai en général tendance à enchaîner les lectures, je me suis laissé deux jours pour digérer celle-ci et m’en imprégner. L’écriture de l’auteure est très juste, et je trouve qu’elle arrive vraiment à nous faire partager à la perfection les sentiments de son héroïne.

Daphné bouquine : Je n’ai jamais vu un livre qui m’a fait ressentir autant de tendresse. J’ai tout trouvé doux ; L’histoire, l’héroïne, l’écriture, les phrases, et même la couverture. Elle est jolie et apaisante. C’en est déconcertant… Je le trouve incontournable, c’est un livre tellement apaisant, je l’ai adoré.

Etoile livresque : C’est typiquement le genre de roman que j’aurais adoré et dévoré un grand nombre de fois vers mes quatorze ans, d’autant plus que j’aurais pu m’identifier davantage à Cléo.

Librairisquement : Tourment et espoir son présents dans ce livre, où la plume de Florence Hinckel y est attendrissante et intime. Bien que fictive, j’avais vraiment l’impression de suivre une correspondance -dans le temps-. A toutes les personnes qui ont lu Le Journal d’Anne Franck, lisait ce bouquin, vous verrez, vous penserez à elle tout le longtemps des instants de Cléo !

Les préférés des libraires en 2019

Baz-art : Un fort joli texte, sensible, passionnant, émouvant, juste et bien écrit est un très beau roman à conseiller à tous les adolescents..

Nos éclats de miroir dans Les pépites du SLPJ

Maman tu lis quoi : J’ai été tantôt bouleversée par son histoire et sa tendresse mais parfois il m’arriva de ne pas vraiment trouver les sentiments ni les pensées d’une jeune fille de 15 ans. J’ai tout de même apprécié la poésie et l’écriture de l’auteur et je ne doute pas qu’une jeune fille aimera ce roman.

Un livre dans le sac : C’est poétique et agréable à lire.

Vibration littéraire : La plume de l’auteure est vraiment magnifique et m’a happée dès le départ.

Bbbsmum : Un roman d’une très grande sensibilité, on sent la place qu’a eu cet écrit dans le parcours de l’auteur, en effet à l’adolescence elle a écrit un journal en s’adressant à Anne Franck… Je sais moi aussi ce que je dois à la thérapie de l’écriture et en cela le personnage de Cléo m’a profondément touchée tout comme la plume délicate de l’auteure qui aborde des thèmes forts comme le deuil, le harcèlement, la dépression…

Le bateau livre : C’est une histoire simple d’adolescente, courte et facile à lire, qui touchera sans doute aisément les lecteurs/trices.

Lecture commune A l’ombre du grand arbre : …Plus profondément, c’est un roman qui en appelle l’image de soi. On a tous des faces cachées, des faces éclatées, des faces mouvantes et parfois la vie nous oblige à recoller les morceaux épars.

Instagram

Retour au menu

Acheter Nos éclats de miroir :
Vign_logo_place_des_libraires_ws1012165489

(Vous aurez compris qu’on trouve mon roman dans toutes les librairies, même celles en ligne, mais que je souhaite soutenir en premier lieu les librairies physiques, humaines et indépendantes).