Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

J-24 pour le tome 3 du Grand Saut !

C’est le 1er mai, le joli mois du muguet !

Comme vous l’avez peut-être remarqué, le 1er mai c’est aussi la date par laquelle débute le tome 2, qui se termine le 5 juillet. Pour accompagner et soutenir tous ceux et toutes celles qui s’avancent inexorablement vers le bac comme certains et certaines de mes héros (lesquels ? Il y a un petit suspense sur cette question), je vais vous offrir de temps à autres ici même une courte citation correspondant aux dates du jour.
Voici donc celle du 1er mai !

« Un long cri se répercuta sur les parois de la Faille. Libération maximale ! Sam resta quelques secondes les bras écartés, comme une croix résistant au mistral qui soufflait depuis plus de trois jours déjà. Le vent avait chassé tous les nuages et le soleil semblait trouer le ciel bleu. Sam se trouvait à l’endroit exact d’où il avait pris son élan pour plonger un jour de septembre, celui de l’anniversaire d’Iris. »

*
*     *

C’est aussi le mois de la parution du tome 3 du Grand Saut, je suis très impatiente de vous permettre de partager la suite du destin de mes 6 héros et héroïnes ! Sur les réseaux, vous vous interrogez beaucoup sur Paul, patience, patience… Connaissez-vous la couverture de ce tome 3 ? La voici en avant-première (teasing ;-)) :

 

Elle est belle, pas vrai ? Personnellement, j’adore la petite histoire que racontent les 3 couvertures :

Le Grand Saut 1

Le Grand Saut 2

Le Grand Saut 3

Et de quoi parle ce tome 3 ? Ah là là j’ai eu tellement de plaisir à faire évoluer mes six personnages ! Ils ont même réussi à m’étonner. Surtout Paul… Mais pas que. Et cette fois j’ai osé faire faire une apparition à un grand écrivain que j’admire, un vrai. Le fil rouge de cet opus, c’est « non-fiction », ou presque… mais chut !

Voici comment l’éditeur (que je remercie infiniment pour m’avoir permis d’écrire cette trilogie que je portais depuis longtemps en moi), résume le début de tout ça :

L’année après le Bac : six amis face à des choix déterminants, et face à eux-mêmes.
Paris ! Iris, Marion, Rébecca et Sam ont réalisé leur rêve : vivre en colocation à Paris, pour leur première année d’études… mais un rêve imparfait car sans Alex, à cause de son handicap, et sans Paul, qui a disparu durant l’été.
Iris tente une percée dans le monde littéraire parisien, Rébecca dans celui de la comédie. Sam se fait des amis engagés en fac de droit, pour impressionner Charlotte, qu’il a peur de voir s’éloigner. En maths sup, Marion vit un bizutage éprouvant, mais trouve en Lena, sa voisine, un soutien inattendu.
A Marseille, Alex préfère écrire des chansons à sa fac de math. Quant à Paul, il s’est lancé dans un centre de recrutement très particulier…
Les six amis sont face à des choix déterminants, et face à eux-mêmes. Et leur amitié est mise à rude épreuve…– 6 personnages au parcours existentiel très fort, avec parfois des destins originaux
– Des problématiques pré-adultes traitées avec finesse et sans détour : sexualité, handicap, addiction, colocation, relation à distance, bizutage, vivre sans ses parents, quête de sens…

 J’ai plein de révélations à vous faire sur mes inspirations pour ce tome-là. Mais j’attends d’abord vos réactions, questions, etc !

partager

Tous les cadeaux… (petit retour de rencontres)

Yes, je suis bien rentrée en train et ce sans encombres de Beaugency-le-bout-du-monde ! Ce fut un bien beau salon, comme je les aime, avec quelques auteurs·rices et illustrateurs·rices tranquilles et sympathiques, des organisateurs·rices rodé·e·s, adorables et dévoué·e·s, un hôtel charmant tenu par des gens non moins charmants (et la gentille chienne Moka), une autonomie parfaite (on pouvait tout faire à pied), une grande liberté le soir (choix des restaurants), un libraire délicieux (Les Halles de Beaugency), et une charmante petite ville. Que demander de plus, franchement ?

Et tout cela sans compter de superbes rencontres scolaires, dont un club lecture et un club babelio, qui sont l’assurance de jolis échanges.

Au collège Louis Pasteur de La Chapelle Saint Mesmin, j’ai été gâtée par le club Défi Babelio TheBookofLouis !

D’abord, ils ont réalisé 2 chouettes booktrailers, l’un sur Hors de moi…

(Captures d’écran du booktrailer sur Hors de moi)

l’autre sur Le Grand Saut (cliquer sur les liens pour les visionner).

(Captures d’écran sur le booktrailer du Grand Saut)

Et puis…

(merci à Paul pour ce gâteau impressionnant, qui en plus était délicieux !)

 

Je n’ai pas été moins gâtée par les CM1-CM2 de l’école Bel Air, qui ont réalisé une bande dessinée qui retrace tout mon roman Traces ! Bravo pour tout ce talent. En voici 2 planches :

L’école de Clery a aussi fait un beau travail à propos de Traces :

Des avis de recherche mais aussi un jeu de pistes avec questions sur le roman.

Ce fut à chaque fois l’occasion d’échanges très riches.

Sinon, j’ai eu beaucoup de plaisir à mieux connaître Samantha Bailly (notre chère présidente de la Charte, mais avant tout une autrice d’un talent avisé, et encore avant une bien belle personne), et à discuter avec Bernadette Després, la GRANDE dessinatrice de Tom Tom et Nana ! Quelle joie et quelle impertinence dans ses propos et dans ses yeux pétillants ! Un vrai bonheur… En plus j’ai eu une dédicace pour mes enfants, oui oui.

Plaisir aussi de faire la connaissance de François Delebecque, qui fait de bien belles photos comme on peut le voir ici, mais aussi du pétillant Alexandre Chardin, ainsi que d’Antonin Louchard, Clotilde Delacroix, Benjamin Chaud, Camille Garoche, Jeanne Ashbé, Fleur Oury, Cédric Ramadier, de revoir la sympathique Claire Cantais, le non moins sympathique Vincent Bourgeau, le délicieux Gilles Bachelet, Julie Ricoché, Junko Nakamura, et si j’en oublie j’en suis désolée, mais merci pour vos sourires, votre légèreté et vos bonnes humeurs.

 

******

 

Je reviens également sur mes rencontres à Meyzieu, la semaine précédente, où ce fut tout aussi riche et baume-au-coeuresque 😉

J’ai eu le bonheur de recevoir des boites contenant des mises en scènes de mes romans, et de voir des extraits de plusieurs de mes ouvrages (Hors de moi, l’été où je suis né, Le Grand Saut, Rendez-vous@Londres…) transposés en saynètes :

Et dans un autre collège, des expositions incroyables ont été réalisées sur plein de mes romans !

Pour le Chat Pitre, il y avait même de vrais poils de chat !

 

Voilà, c’étaient mes derniers gros déplacements. J’ai dû annuler les suivants pour cause de grèves. Mais j’aurai encore 2 ou 3 choses dans ma région, et sans doute des e-rencontres. En tout cas, merci, ô combien pour tous ces cadeaux de tous ces jeunes gens, et tous ces beaux moments…

partager

ce week-end, vous voulez rire à Beaugency ?

Si tout va bien, c’est-à-dire si je ne reste pas en rade dans une gare quelconque, venteuse et/ou humide et froide, et croyez-moi le risque est grand vu que je prendrai pas moins de 4 trains consécutifs pour m’y rendre, vous pourrez me retrouver au salon Val de Lire de Beaugency, ce week-end ! Le thème : « Vous voulez rire ? »

J’espère que j’arriverai à bon port parce que j’ai très envie de voir, revoir ou découvrir les autres auteurs·trices invité·e·s (programme disponible en cliquant sur l’affiche). Départ demain, avec rencontres dans les classes jeudi et vendredi. Et venez samedi et dimanche pour les dédicaces (attention je partirai tôt dans l’après-midi du dimanche). Et puis ne ratez pas, le samedi :

 

Mon Pitre, par la géniale Joëlle Passeron

**********

Ah, et puis je n’ai pas eu le temps hélas mais il faudra absolument que je vous fasse un compte rendu de mes rencontres à Meyzieu, la semaine dernière, où le boulot dans les classes a été fan-tas-ti-que !!

**********

Voilà, Beaugency, ce sera mon dernier déplacement long de l’année. J’ai dû annuler les 2 suivants pour cause de grève. Pour l’un d’eux, les rencontres se feront par skype. On s’adapte, on s’adapte…

 

 

partager

Ce week-end, Cormontreuil près de Reims

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Ah là là tellement de trucs à faire que j’allais oublier de vous signaler que je pars à Cormontreuil pour le salon Lire et Délires : des rencontres dans des classes allant du primaire au lycée, et vous pourrez me retrouver ainsi que plein d’autres auteurs et autrices samedi pour des séances de dédicaces. Heureuse de retourner à ce salon du livre où j’avais déjà été invitée en 2013, et puis j’étais à Reims l’an dernier pour des (super) rencontres Incos et Babelio. Bref, je connais un peu le coin maintenant, et je serais heureuse de retrouver quelques lecteurs ou lectrices déjà rencontré·e·s.

Biscuits roses et champagne, attendez-moi !

partager

Merci Marrakech !

Dernier soir à Marrakech et retour demain… déjà ! Ce fut une plongée immersive ô combien rassérénante, stimulante et enthousiasmante. Merci à l’Institut Culturel Français de Marrakech pour avoir permis ces rencontres autour de mon roman Traces (édtions Syros) dans les lycées publics, section internationale (ou pas), et spécialement à Claude B. Je salue chaleureusement Diana qui m’a fort bien accompagnée, et je lui souhaite une bien belle continuation, ainsi qu’à Astrid.

L’Institut Français

J’aurai les photos dans les classes plus tard et je les partagerai ici si j’ai les autorisations des élèves mais je peux déjà vous donner un aperçu de leur accueil et cadeaux/travaux :

J’ai choisi l’huile d’argan pour agrémenter mes galettes, puis le miel pour plus sucré. Un délice !

Les biscuits les meilleurs du monde, et en plus on m’a offert des fleurs !

Je crois que j’ai vécu là parmi les meilleures rencontres scolaires de toutes ma carrière, avec une mention spéciale pour le lycée Youssef Ben Tachfine, où le niveau des questions était exceptionnel. Mais partout ailleurs, c’était magique, car ces jeunes gens et jeunes filles ont si peu l’occasion de rencontrer des écrivains que le moment pour eux comme pour moi était unique. Je garderai longtemps en mémoire leurs sourires et leurs regards.

Je n’oublierai pas de sitôt non plus ces professeurs, hommes ou femmes si bienveillants et exigeants à la fois envers leurs élèves. L’accueil qu’ils m’ont tous réservé était très émouvant, ainsi que les questions qu’ils ont posées pendant les rencontres, ou bien leurs remarques à propos de mon roman. Par exemple ces mots : « je vous remercie parce que votre roman déconstruit ce que nous construisons en classe. Nous leur apprenons le français classique avec Victor Hugo et Maupassant et vous utilisez un français actuel, parfois familier, et c’est précieux pour les élèves et pour nous »…

Et puis bien sûr je me suis promenée. Je connaissais déjà un peu Marrakech pour y être passée deux fois avant l’ascension du Mont Toubkal (les 2 fois mémorables !), mais à chaque fois c’est un choc des sens et sensations. Voici un petit reportage photos pour tenter d’en rendre compte (mais c’est impossible, il faut y être) :

D’abord, mes petits-déjeuners chaque matin, là on ne voit pas mais il y a vue sur les monts enneigés de l’atlas, à gauche 🙂

 

La Koutoubia

Sur la place Jamaa El Fna, on est étourdi par les musiciens, charmeurs de serpents, dresseurs de singes, acrobates, diseuses de bonne aventure, vendeuses de henné… Mais bien sûr il y a beaucoup de peauvreté derrière tout cela…

Le moment ou jamais de faire une cure de jus d’oranges !

Je me suis perdue dans les souks de la Medina, mais il FAUT se perdre dans les souks de la Medina.

Au revoir chants du muezzin, klaxons incessants, circulation effrenée, taxis jaunes aux anecdotes amusantes ou éclairantes, et au revoir tajines et soupes somptueuses !

Chez Ouazzadine, c’est bon !

Mon dernier dîner marocain

Et au revoir jeunesse marocaine que j’ai eu tant de plaisir à rencontrer et à connaître un tout petit mieux. Tout ce que vous m’avez dit et montré de vous m’a touchée au coeur…

partager