éditions Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior, 2009

Les copains, le soleil et Nabila

Les copains, le soleil et Nabila, éditions Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior

La vie d’un petit garçon à Marseille

Je m’appelle Azhar. Je vis à Marseille avec ma mère et mes soeurs. C’est pas mal, ici, mais j’aimerais beaucoup retourner aux Comores pour voir enfin mon père… Tout à l’heure, quand on jouait au foot, la vitrine de l’épicier a été cassée. C’est moi qu’on accuse, bien sûr ! Ca tombe mal, parce que l’épicier est le père de Nabila, une fille de ma classe que je trouve super jolie…

Le récit touchant d’un garçon à vif au coeur d’un quartier populaire de Marseille. L’éloge de la différence et de la solidarité.

Retrouvez ici un extrait du livre sur le site La France vue par les écrivains.

Ce livre a été sélectionné pour ces prix :
prix Domoitou du Mans, 2009.
prix de littérature jeunesse de La Garde, 2010
prix Bouquin Malin d’Oloron Sainte-Marie, 2010
prix Roman Jeune primaire de Laval, 2010
prix Littéraire des PEP (catégorie CM1), 2011

Des réactions à cette histoire :

« À travers le héros attachant, on explore un quartier métissé et populaire de Marseille, et les situations prises sur le vif nous attendrissent ou nous font sourire. Ce court roman parle de différence, d’intégration, de tolérance et d’amitié. Un auteur à suivre. »
L’Est-Eclair et Libération Champagne (en réalité le même journal)

«Une vraie leçon d’optimisme» La voix du Luxembourg, mars 2009

« Cet ouvrage, destiné aux 8-11 ans, prône donc l’idée de tolérance, de respect des autres, et il est en outre agrémenté de très belles illustrations signées Anaïs Massini. Une bonne façon de faire comprendre ces belles valeurs à vos enfants. »
Livres-a-lire.net

« Finalement, c’est la comédie West Side Story et le message d’espoir qu’elle véhicule qui lui redonne espoir.
Choisirunlivre

>« Un héros attachant pour un petit roman sympa sur le thème de la différence. »
Les petits bouquins<

« Ce court roman psychologique décrit les difficultés d’un jeune immigrant vivant dans le contexte multiethnique de Marseille… Utilisant une langue argotique, le texte expressif rend avec justesse le ton mi-revêche et mi-rêveur du jeune adolescent. »
Livres ouverts

« L’histoire pose le constat d’un désœuvrement chez les jeunes, qui n’ont pas les moyens d’être des enfants et du coup, jouent à des jeux de grands qui vont les perdre. Florence Hinckel propose une histoire intéressante avec ce passage initiatique qui peut inspirer tous les jeunes, dans une tranche d’âge où l’on essaie de se resituer sur son identité afin d’être et de pouvoir. C’est sympa, frais et intelligent ! » Les Grignoteurs de livres

8 Réponses
  • Louise
    1 4 juin 2013

    Je demande juste ( vous avez fait exprès pour Nabila et son  » allo quoi ou non ?  » 

  • florence
    1 5 juin 2013

    Non mais allo quoi, mon roman date de 2009, quand la Nabila dont tu parles avait encore une chance de ne pas se ridiculiser à la télé !

  • Louise
    1 5 juin 2013

    ah ok, merci de m’en avoir informée

  • esteban
    1 3 mai 2014

    votre livre mme je l’ai dévoré en 2 jours il est très bien votre livre. Franchement, il est magic

    • florence
      1 5 mai 2014

      Tu me fais un grand plaisir en me disant ça, cher Esteban, merci !

  • Tasnime
    1 7 décembre 2015

    Votre livre ,je l’ai lu en 1 seul jour ! Il est très bien mais je pense qu’il y a trop de gros mots!

    • FH
      1 7 décembre 2015

      Il n’y en a pas tant, Tasmine ! En tout cas vraiment pas autant que dans la vie, n’est-ce pas ? Bises à toi et merci.

  • Tasnime
    1 17 décembre 2015

    Derrien et merci a vous pour ce livre magnifique!

Laisser un commentaire