Clotilde et Corentin sont de sortie, sans aucun égard pour leur « maman »

Publié sur 2 min. de lecture

Les voilà, les deux derniers de la série, disponibles où vous voudrez.

C’est pour moi irréel, ces huit bouquins là, partout, peut-être bientôt dans vos mains. Ce fut un travail tellement important (quand je calcule que ça fait en tout pas loin d’un million de signes…), qu’il vaut mieux que je le laisse désormais derrière moi, que je n’y pense plus, que je laisse le résultat voguer sans m’inquiéter des retombées, sous peine de devenir un peu barjotte. Entrez dans le monde, jeunes gens que j’ai créés, vivez, je n’attends aucune nouvelle de vous ; j’en aurai peut-être un peu par ceux qui vous rencontreront.

 

Que je vous parle plutôt d’eux, Clotilde et Corentin :

Tome 7 : Clotilde est révoltée par le monde qui l’entoure et s’engage pour de nombreuses causes. Sa rébellion et son sentiment d’injustice prennent racine au plus profond d’elle-même et de son histoire de jeune fille orpheline de mère et métisse, mais elle a du mal à en prendre conscience. Une manifestation pour les droits des femmes va déclencher de nombreuses révélations, sur elle-même, et sur la complexité du monde…

Tome 8 : C’est la fin de l’année scolaire. Les orientations ont été décidées. Les passagers de la ligne 15 sont conscients de vivre leurs derniers moments tous ensemble. Pour Corentin, c’est aussi le début d’une époque bouleversante. Le groupe de rock dont il fait partie connaît un succès soudain dans la ville. Mais de nombreuses questions l’assaillent : ces fans l’aiment-elles pour ce qu’il est ? La musique doit-elle remplir toute sa vie ? Va-t-il renoncer au lycée ? Et surtout, quelle est cette petite musique douce et constante dans sa tête ?

_ _ _ __________________________________________ _ _ _

Ici, des Princesses de Clèves.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
  • Jane Singleton Paul
    5 mai 2011

    Félicitations, Florence ! Je tombe sur ton blog (slog?) en cherchant une auteure dont j’ai oublié le nom.
    Je n’ai lu que le tout premier de la Ligne 15, que tu m’as dédicacé en décembre, à Montreuil. Si les autres sont aussi bien que le premier… 😀
    Quel travail !
    Bisous de l’autre côté de l’Atlantique. J’espère que nous aurons d’autres occasions pour échanger les nouvelles littéraires.
    Jane

    • florence
      6 mai 2011

      Quelle bonne surprise, Jane ! C’était très agréable, à Montreuil. Je suis certaine que nous aurons l’occasion de nous revoir, malgré l’Atlantique entre nous !

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 565 autres abonnés

Précédent
un prix pour les Vanilles et les Chocolats
Clotilde et Corentin sont de sortie, sans aucun égard pour leur « maman »