« fraîcheur et sourire au coin des lèvres »

Publié sur 3 min. de lecture

C’était donc une édition un peu spéciale du salon de Montbrison, où je me suis sentie comme dans une boule à neige qu’on secoue, aux bruits feutrés, coupée du reste du monde, légèrement inquiète par la désorganisation occasionnée dans le trafic ferroviaire. A Saint-Bonnet, sur les hauteurs, les enfants étaient en chaussons. La vue sur la vallée enneigée était un miracle, comme un saut spatio-temporel soudain. Un rayon de soleil a tout fait briller.
Ahmed sait bien que « légèrement inquiète » est un euphémisme. Nos échanges de SMS concis ou sibyllins voire lapidaires tout au long du séjour m’ont beaucoup fait rire, et soutenue aussi, jusqu’au dernier moment ! Je me souviendrai de Claudine toujours carnet à la main, en train de croquer chacun dans chaque temps perdu et ainsi retrouvé (tenez une plongée dans ses carnets dans son sac). Yaël aussi ne pouvait laisser ses mains sans activité et a carrément tricoté une écharpe entière ! Ce sera une légende, « l’écharpe de Montbrison », au  même titre que la fourme. J’ai beaucoup aimé et été touchée aussi par les regards bleus, tendres et facétieux de Vanessa et Carl,  bleus et vifs d’Emilie. Toutes de belles personnes invitées, tout comme les « invitants », merci à Marie-Claire, Danièle, Maurice et les autres.

J’étais tellement heureuse de rentrer chez moi sans complication après ce périple  que 1. je me suis empressée de goûter à la fourme (de Montbrison, donc), chaude comme on me l’a conseillé, pour fixer le souvenir des bons moments façon madeleine légèrement plus corsée, 2. j’ai ressenti le besoin d’améliorer mon espace de travail.
Passé du temps, donc, à chercher comment optimiser mon ordi (barrettes mémoire en plus et tout le tintouin). Passé commande auprès du Papa Noël pour une tablette exactement comme celle de Yaël qui m’avait déjà fait bien envie à Douai. Et réorganisé mon bureau. Quelques images ? Quelques images, et aussi une façon de vous envoyer le rayon de soleil de par chez moi :

de l’espace et de la lumière….

le marronnier d’Anne, du Van Gogh, du Hopper, de l’amour et du mystère…

encore Hopper, Matisse, des oiseaux qui parlent…

 

et cet arbre d’automne de Schiele, qui me bouleverse sans comprendre pourquoi.

 

———-

Et merci à ceux qui ont aimé secrets.com durant mon absence. Extraits :

Bouquins en folie (Nathan) : Un véritable moment de fraîcheur que ce roman tout en douceur et sentiments. Florence Hinckel signe une histoire prenante et bien construite mais aussi touchante, qui laisse, une fois terminée, un petit sourire au coin des lèvres

Lismoisituveux : Ce que j’ai premièrement apprécié dans ce roman, c’est que Florence Hinckel dépeint les portraits de ses jeunes protagonistes sans basculer vers le cliché… Ce roman est aussi un excellent moyen d’aborder avec un public collégien la question de la navigation sur Internet, avec les pré-requis que cela nécessite et les risques que cela suppose. En résumé, Secrets.com est un roman que je recommande, qui se lit rapidement, dont l’intrigue est basée sur des thématiques actuelles.

———

Et puis nouvelle présentation pour mon blog non-officiel voire officieux, quasi-clandestin, non partageable sur les réseaux, au destin voulu confidentiel, issu de régions non identifiées ni identifiables aux vagues hautes ou ondes légères, La mécanique des vagues.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 570 autres abonnés

Précédent
une zone neigeuse de soi-même
« fraîcheur et sourire au coin des lèvres »