phrases sur l’écriture (Marina Tsvetaeva, Gustave Flaubert, Hélène Cixous, Nicolas Pesquès, Franz Kafka)

Publié sur 2 min. de lecture

Il ne s’agit pas de vivre et d’écrire mais de : vivre – écrire et de : écrire – vivre. C’est dire que tout ne s’accomplit et même ne s’éprouve (ne se comprend) que dans un cahier.

Marina Tsvetaeva, Cahiers

N’importe, bien ou mal, c’est une délicieuse chose que d’écrire ! que de ne plus être soi, mais de circuler dans toute la création dont on parle. Aujourd’hui par exemple, homme et femme tout ensemble, amant et maîtresse à la fois, je me suis promené à cheval dans une forêt, par un après-midi d’automne, sous des feuilles jaunes, et j’étais les chevaux, les feuilles, le vent, les paroles qu’ils se disaient et le soleil rouge qui faisait s’entre-fermer leurs paupières noyées d’amour –

Gustave Flaubert, lettre à Louise Colet du 23 décembre 1853.

 

(…) écrire ne prend rien du tout, écrire rêve de ne pas arrêter ce qui est en train de se perdre, rien de plus impuissant et désespéré, donc rien de plus fidèle aux infidélités de la vie.

Hélène Cixous, Si près

 

Et cette impossibilité de ne pas oublier – ma naissance, mes moments, celles et ceux de la terre – résonne comme un éclat premier, un don brisé, un déchirement porteur d’un monde déchirant.
L’origine est cette violence, son sceau et son rougeoiement, telle l’embuscade des sexes, après quoi, abasourdi, le taire tombe, la terre va, volubile et blessante.
Par la coupure du naître, par le viol et l’instant, par le dol de l’élan.
Quand l’herbe m’accueille, immémoriale et récurrente … Dans le vif de la phrase comme dans l’avant-voix qui est le paysage.

Nicolas Pesquès, La face nord de Juliau, trois, quatre

27 mai 1914.

Violente averse. Mets-toi face à la pluie, laisse ses rayons de fer te pénétrer, glisse dans l’eau qui veut t’emporter, mais ne bouge pas, reste droit et attends le soleil qui va couler à flot, subitement et sans fin.

Franz Kafka, Journal

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 570 autres abonnés

Précédent
loup
phrases sur l’écriture (Marina Tsvetaeva, Gustave Flaubert, Hélène Cixous, Nicolas Pesquès, Franz Kafka)