Renversante

Editions Ecole des Loisirs, février 2019, illustré par Clothilde Delacroix

Renversante, Ecole des Loisirs, Collection Neuf, 2019, 104 pages, ISBN : 978-2-21-123938-7

Dans le monde de Léa et Tom, les rues et les établissements scolaires ont des noms de femmes célèbres, et ce sont les hommes qui s’occupent des enfants. Comme dans toutes les écoles, on apprend que le féminin l’emporte sur le masculin,  » parce qu’il est réputé plus noble que le masculin à cause de la supériorité de la femelle sur le mâle « . Il en est ainsi depuis la nuit des temps, et personne ne semble vouloir remettre en cause cet ordre établi. Pourtant, Léa et Tom voient bien que quelque chose ne va pas… Alors, ils se mettent à réfléchir, et détricotent ensemble les clichés de ce monde où règne la domination féminine.

Articles de presse, émissions de radio ou télévision

Réactions internautiques

Acheter

Presse/Radio/Télé

Sur France Bleu Maine, le 22 avril 2019, Clémence de la librairie Thuard parle de Renversante.

La Nouvelle République – des livres qui bousculent : Un texte savoureux, cocasse et clairement engagé. A faire lire à toute la famille

Actualitte – Renverse-le monde, ris-le et pense : Adressé aux enfants. Réellement, il vaut la peine d’être lu par tout adulte. Il n’est pas de petit genre. Et pas de petite pensée. Je vous jure en tout cas mes grands dieux que je le prêterai sans hésiter à ces adultes qui m’entourent. Tout comme moi, ils en ressortiront un point d’interrogation en plus dans la tête.

Le temps – des livres qui questionnent le point de vue : C’est par l’humour qu’on va attraper le lecteur. L’humour et l’absurde, car Dieu sait si les situations où les places réciproques des hommes et des femmes sont échangées nous semblent aberrantes, voire ridicules. 

Nos juniors – les livres jeunesse qui célèbrent les femmes : Dans ce roman pour les Juniors, Florence Hinckel joue avec merveille avec les stéréotypes de genre. Et si dans notre quotidien tous les standards étaient inversées ? Ici, les femmes dominent le monde. Au quotidien, Léa et Tom vont se pencher sur la question des inégalités hommes/femmes et sur le sexisme. Il fallait oser… et le résultat est renversant 😉

Revue des livres pour enfants : Bravo !… À la lisière du roman, ce livre est une démonstration féministe qui, par l’inversion des stéréotypes, des inégalités et des luttes force son lecteur et sa lectrice à réfléchir, passant au crible le monde scolaire autant que les canons de la beauté (eh oui les gars, l’épilation, ça fait mal) ou le monde littéraire. Un livre farcesque et mobilisateur, dans tous les sens du terme.

The Conversation du 29 juillet 2019 (Lectures d’été : sept ouvrages à glisser dans les valises de vos enfants) : Florence Hinckel joue avec humour sur les clichés et stéréotypes de genres pour mieux démontrer leur caractère construit – et donc « déconstructible ». Renversante (L’Ecole des loisirs, 2019) est un livre pour les enfants mais aussi pour les adultes et qui peut être lu en autonomie à partir de neuf ans.

Sur la radio RTBF en Belgique, Violaine de la librairie Florilège partage son coup de coeur pour *Renversante* : C’est un roman engagé, percutant mais qu’il ne faut absolument pas hésiter à faire lire aux jeunes dès 8 ans, aussi filles que garçons… C’est ici un exercice intellectuel qui nous est proposé qui nous oblige à tout repenser… C’est un énorme coup de cœur à la librairie.

Retour au menu

Réactions internautiques :

Fait partie de la sélection des rédacteurs de Ricochet : L’autrice se réfère de très près à des éléments actuels de notre société, simplement en les inversant avec application. L’effet est remarquablement instructif, de même que la frise chronologique finale destinée à rassurer : au fil des siècles, la place des hommes a quand même bien progressé et ils sont moins maltraités ! Ainsi rédigée, la fiction est beaucoup plus efficace qu’une variation de micro-aventures de cours d’école qui finirait par une liste de bonnes intentions.

Cultura Chammail

8tiret3 : Je ne sais pas trop comment parler de ce livre sans débuter par des platitudes du type « j’ai adoré » ou « ce livre est génial ». Je ne vois pas comment faire d’autre, tout simplement parce que j’ai adoré Renversante qui est, aucun doute possible, un livre génial. Le fait que Florence Hinckel garde toutes les caractéristiques de notre société actuelle en intervertissant les hommes et les femmes donne toute sa force au roman. 

La demoiselle aux cerfs : Je suis ravie de ma lecture, j’ai passé un formidable moment. Cet ouvrage se lit rapidement, mais quel bonheur ! Ce livre est frais, doux, vrai, réel et dénonce toutes les injustices de notre monde face à l’égalité des sexes et à la place de la femme. Un magnifique travail, j’aurai aimé que cette lecture ne s’arrête jamais.

Blog mediapart Et si on inversait les rôles ? : Pourquoi tous ces pourquoi ? Pour se questionner et rire avec ironie des inégalités pour mieux les dénoncer. Une lecture stimulante à partager entre adultes et enfants.

hashtagceline : Florence Hinckel réussit à nous faire comprendre beaucoup de choses en très peu de pages.
C’est simple, efficace et parlant. Après lecture, on ne peut pas nier la teneur du message porté par ce roman, ni son importance. Je suis bluffée. Ce texte mérite vraiment d’être lu par tous et toutes tant il est essentiel de faire évoluer les mentalités pour enfin atteindre une vraie égalité des sexes.

Violette Victoria : Un livre duquel on pourrait sortir des énormes profits pour travailler en cours, pour réfléchir avec les enfants ou pour, tout simplement, le mettre dans les mains de tout lecteur à partir de 9 ans !

abrrracadabra : Renversant, c’est justement l’effet que ce petit roman jeunesse fait au cerveau!

Revesurpapier : C’est fort, très fort. On renverse la situation et on réalise qu’elle n’est pas drôle non plus, et que oui, définitivement, quelque chose cloche dans notre société. A découvrir !

Le Bateau livre : Outre l’intérêt pédagogique que j’y vois (et pour lequel je remercie Florence Hinckel de m’avoir fournit pile poil le texte que je cherchais !), c’est aussi une histoire facile et agréable à lire. Je suis curieuse d’en parler avec mes jeunes lecteurs. Ce petit roman va vite devenir un indispensable des bibliothèques jeunesse et CDI !

Litterature à blog : Florence Hinckel imagine un monde miroir du nôtre en inversant les rôles. Elle pousse à la réflexion et détricote avec humour des clichés qui ont la vie dure. 

Les mots de la fin : Un petit bouquin malin et audacieux qui fait perdre nos repères pour en éclairer l’absurdité et provoque forcément des réflexions et des interrogations. 

Cuneipage : Imparable ! Ce (pourtant) court roman accessible dès 10 ans expose très tranquillement mais de manière incontestable la flagrante imbécilité de la préférence masculine de la société. C’est drôle parce que très factuel, sans aucune exagération, et l’on se prend à imaginer que cette inversion ait existé : puissent les hommes être nombreux à lire ce roman pour – peut-être – se rendre un tout petit peu compte.

Folavrilivres : Avec un ton caustique, Florence Hinckel tourne en ridicule tous les préjugés et les pensées sexistes en donnant vie à ce monde parallèle où les rôles sont inversés entre les hommes et les femmes. Le sexisme et ses remarques deviennent grotesquesC’est drôle et excessif. Et ça produit son petit effet ! Un bouquin drôle et intelligent – une réflexion originale sur la place des femmes et des hommes dans la société – qui nous invite à changer de point de vue, et qu’il est nécessaire de glisser dans toutes les bibliothèques d’enfants et adolescents, histoire de réveiller les consciences le plus tôt possible.

Chez Mirabilia : Ce roman renversant interpelle à chaque page. L’inversion engendre un choc encore plus grand des vérités énoncées, le.a lecteur.trice ne peut qu’être consterné.e par la réalité et la réflexion est ensuite intense. Voilà un roman très bien équilibré, qui aborde toutes les facettes du sujet intelligemment.

Coup de ❤️ de Livresse : Un roman-exposé, un manifeste anti-sexiste, un procédé d’écriture décapant et parfaitement maîtrisé. Bravo.

Alias Noukette : Un roman poil à gratter qui bouscule nos représentations et pousse subtilement les jeunes à s’interroger sur les inégalités et les injustices entre les hommes et les femmes. Vous l’aurez compris, ce roman original et engagé est à glisser d’urgence entre les mains de nos ados, filles et garçons, et de leurs parents. A  mettre dans les CDI de collège et à conseiller chaudement aux enseignants qui sauront s’en emparer pour engager la discussion avec leurs élèves. Une pépite jeunesse renversante…

Li&je : Florence Hinckel propose là  un petit roman réjouissant  en prenant à rebrousse-poil notre langue et certains de nos comportements.

La jeunesse au grenier : Qu’il est incroyable ce petit roman! Florence Hinckel parvient en 93 pages à nous renverser l’esprit, à nous enflammer par les aberrations sexistes qui y sont énumérées et dont nous ne prenons pas forcément conscience au quotidien. Tout y est amené avec intelligence, finesse et un brin d’humour noir.

Les mots chocolat : C’est original, bien trouvé, parfaitement mené, intelligent, cohérent, bref c’est top :p Ça donne à réfléchir autant aux petits qu’aux grands ! Les quelques dessins de Clothilde Delacroix, plutôt sobres, illustrent parfaitement les chapitres qui suivent et apportent un peu de légèreté. C’est clairement un titre d’utilité publique…

La bibliothèque de James et Marcus : On a donc un chouette récit, enlevé, qui en 11 chapitres et autant de situations braque les projecteurs sur les assignations que la société nous impose selon notre genre. Et des illustrations pleine de peps et de malice qui viennent donner corps à quelques fantasmes féministes que ne renierait pas Benoîte Groult. C’est pertinent, drôle, tonique et malin.

L’ado accro aux livres : C’est donc grâce à ce « monde à l’envers » que l’on prend conscience de tout cela. J’ai beaucoup aimé aussi les jeux de mots que l’autrice a inventés et le fait qu’elle évoque un sujet sérieux tout en restant dans l’humour. En tout cas, je vous le conseille absolument ! À partir de 8 ans, mais peut-être lu par les plus vieux. 😉 Bonne lecture ! 😉😁

La Passerelle : Un roman essentiel, qui pousse à réfléchir sur la remise en cause d’un ordre établi! Vraiment renversant, à mettre en toutes les jeunes mains, dès 8 ans!

Librairie Le livre et la tortue : Pour un week-end sans dessus-dessous, venez chercher de quoi faire bouger les idées reçues avec humour ! 
Voici un coup de coeur « Renversant » chez l’école des loisirs par Florence Hinckel !

Retour au menu

Acheter Renversante :
Vign_logo_place_des_libraires_ws1012165489

(Vous aurez compris qu’on trouve mon roman dans toutes les librairies, même celles en ligne, mais que je souhaite soutenir en premier lieu les librairies physiques, humaines et indépendantes).

Retour au menu