vraie note de rentrée

Publié sur 2 min. de lecture

Aujourd’hui, pour la première fois depuis plusieurs mois, je me suis ennuyée durant quelques minutes. Ah, quel bonheur ! Et se dire : tiens, qu’est-ce que je vais faire, maintenant ? Pas envie d’écrire, alors rêver, lire, penser, se promener ? Ces questions : voilà le luxe ultime de nos vies à mille à l’heure, a fortiori lorsqu’on a des enfants.

Je peux aussi prendre le temps de faire un véritable article de blog. Les articles d’auto-promotion, c’est nécessaire et c’est une forme d’honnêteté par rapport à ce que j’exerce, mais parfois je trouve cela creux et vain. Les motivations de certains critiques improvisés, sur leurs blogs, m’échappent alors un peu. Cependant, nous auteurs jeunesse qui ne bénéficions que rarement des faveurs des médias n’avons bien souvent que ce miroir blogosphérique, aussi imparfait soit-il, alors nous en sondons les reflets. Malgré de véritables élans de sincérité, ce n’est sans doute bien souvent qu’un échange de vanité. Il s’agit juste d’en être parfaitement conscient. S’en détacher, c’est avoir la chance de ne plus avoir à les attendre. Cela m’arrive dans mes moments de transe créatrice, ou seule l’écriture compte. C’est rare et précieux ! Mille fois plus précieux que l’ennui. Mais moins précieux que la vie-même, les deux pieds dedans. Dans ce cas, détachement optimal (bonheur).

Il existe aussi une vraie vie autour de celle de l’écrivain (si on ose s’appeler ainsi). Par exemple les ateliers d’écriture. Je vais démarrer une série d’ateliers, tout bientôt, à la Bibliothèque Départementale de Marseille, à partir de photos d’une artiste australienne. Ravie je suis, moi qui aime tant les photos d’art ! Vous en dirai plus, le moment venu (j’adore écrire ça, et parfois le moment venu je n’écris rien).

Il y aura encore beaucoup de rencontres et de salons du livre en cette fin d’année, mais je compte lever un peu le pied après cette salve joyeuse de dates et de voyages (dont un lointain), pour… trouver les temps de luxe sus-cités.

4481528605_91c0f9d57c_z

(à côté du luxe, la vue est belle aussi)

Les projets d’écriture sont nombreux. 2014 aura été l’année de l’écriture collective. 2015 sera celle du dévoilement, et des retrouvailles avec l’écriture solitaire, et la recherche d’autres défis personnels. Envie d’ampleur.

C’était ma vraie note de rentrée. Que votre année scolaire soit belle !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 570 autres abonnés

Précédent
retour de Morges