L’été où je suis né : « déchirant de tendresse et de vérité »

Publié sur 1 min. de lecture

La librairie Gallimard de Montréal a aimé L’été où je suis né. C’est ici : « … un roman sensible, nuancé, déchirant de tendresse et de vérité »…

Depuis La fille qui dort, je ressens de très bonnes ondes venant du Québec : un jour, c’est sûr, j’irai !

¸,ø¤º°`°º¤ø,¸

L’été où je suis né est aussi l’un des Coups de coeur de Cible 95 (coopération inter-bibliothèques pour la lecture et son expansion) : « Ce roman sur l’adolescence, loin du pathos, nous montre avec simplicité les premiers émois de Léo, et la quête de son identité. »

Florence Hinckel, auteur jeunesse

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 568 autres abonnés

Précédent
une quatrième de rêve