Un article qui m’a beaucoup touchée sur Enfantipages, à propos de L’été où je suis né :

« … C’est un roman poignant, prenant, captivant qu’a signé Florence Hinckel. Avec elle on endosse toutes les émotions de son héros et le style emporte l’adhésion. Le ton naturel, les mots enchaînés les uns aux autres, donnent un relief très réaliste à cet ado perdu entre un passé confisqué et un avenir qu’il n’arrive pas à construire. Les fondations retrouvées,  lui permettront de retrouver équilibre et sourire. Florence Hinckel évoque avec une plume sensible le choix de la mère et offre un visage lumineux à la relation fille-garçon, tellement délicate à l’age adolescent. Un court roman formidable à lire dès 13 ans. »

Jamais je n’aurais osé rêver d’aussi jolis mots à propos de mon roman, j’en suis toute retournée…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 568 autres abonnés

Précédent
au fil de l’eau