Archives de mot-clé Gallimard jeunesse

on lit plus fort cet été ! (L’été où je suis né : sélection Gallimard Jeunesse des blogueurs)

on lit plus fort cet été ! (L’été où je suis né : sélection Gallimard Jeunesse des blogueurs)

Publié sur 1 min. de lecture

Sur le blog officiel des romans Gallimard Jeunesse, On lit plus fort, vous trouverez ici L'été où je suis né dans la sélection des blogueurs pour les livres à lire cet été. Foncez, plongez, délectez-vous ! (Sélection intégrale ici - et un grand merci à Anne Loyer d'Enfantipages) Florence Hinckel, auteur jeunesse

Partager

L’été où je suis né : 3e place au prix des Romanphiles (+ Dauphiné Libéré)

L’été où je suis né : 3e place au prix des Romanphiles (+ Dauphiné Libéré)

Publié sur 1 min. de lecture

Sur une sélection de 12 titres, L'été où je suis né est arrivé 3ième au prix littéraire des Romanphiles, concernant des classes de 4e, à Grenoble. On en parle dans Le Dauphiné Libéré du 29 juin dernier (cliquer pour agrandir) : J'ai même reçu un diplôme : ... ainsi qu'une lettre géante : Florence Hinckel, auteur jeunesse

Partager

demain, hop, Apt

demain, hop, Apt

Publié sur 1 min. de lecture

Eté invitée à ce salon suite à ma présidence (oui oui moi aussi j'ai été présidente !) du jury SNCF paca contre l'illettrisme, l'an dernier. De rencontres en rencontres... Il sera question de L'été où je suis né, mais pas seulement, avec de jeunes lecteurs jeudi et vendredi. Samedi, dédicaces. Si vous venez avec votre tablette numérique (L'été où je suis né existe sous cette forme), vous m'indiquerez la marche à suivre pour vous laisser un petit mot qui en fera un ...

Partager

Plus belle tu nais… heu, non, L’été où je meurs… encore pas ça…

Plus belle tu nais… heu, non, L’été où je meurs… encore pas ça…

Publié sur 1 min. de lecture

Merci à Karine qui a aimé L'été où je suis né. C'est ici et elle en dit : "des sujets durs et très forts, qui sont abordés ici avec tendresse et pudeur." Merci également à la jeune Mimichilou, grande lectrice de 13 ans, qui, là, raconte qu'elle a dévoré Plus belle tu meurs (tome 3 de Ligne 15). Cela lui a même inspiré un poème. (L'occasion de réaliser que ces deux livres parlent de naissance et de mort jusque dans leurs titres ...

Partager

“L’été où je suis né” miniaturisé et ainsi grandi

Publié sur 2 min. de lecture

Hier je suis arrivée à la bibliothèque du Clos Saint Louis émerveillée par le scintillement de la mer sous le soleil de La Seyne. Ville mixte, en tout cas contrastée, anciens chantiers navals, à l'image de La Ciotat. Il faisait un temps superbe et tout le monde, bibliothécaires et élèves, se prélassait sur les pelouses de la bibli. Chacun souriait, et l'après-midi s'est poursuivie dans cette magie comme hors du temps. Merci à vous tous ! Chaque jeune lecteur avait produit ...

Partager

L’été où je suis né : “déchirant de tendresse et de vérité”

L’été où je suis né : “déchirant de tendresse et de vérité”

Publié sur 1 min. de lecture

La librairie Gallimard de Montréal a aimé L'été où je suis né. C'est ici : "... un roman sensible, nuancé, déchirant de tendresse et de vérité"... Depuis La fille qui dort, je ressens de très bonnes ondes venant du Québec : un jour, c'est sûr, j'irai ! ¸,ø¤º°`°º¤ø,¸ L'été où je suis né est aussi l'un des Coups de coeur de Cible 95 (coopération inter-bibliothèques pour la lecture et son expansion) : « Ce roman sur l’adolescence, loin du pathos, nous montre avec ...

Partager