Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

encore un peu l’été et les amours de vacances

Une jolie critique de L’été où je suis né sur Lirado :

« L’histoire en elle même n’est pas très inattendue mais le style de Florence Hinckel fait toute la différence dans ce roman qui sent l’été et les amours de vacances. En effet, l’auteur se glisse dans la tête de Léo et tout en délicatesse elle décrit dans L’été où je suis né, la naissance du sentiment amoureux chez ce garçon solitaire, introverti et timide qui jusqu’ici ne remarquait pas les filles. L’écriture est fine, douce et juste, décrivant très bien les sentiments de Léo. L’adolescent déjà marqué par une naissance sous X, s’interroge de plus en plus au fil des pages sur sa mère biologique. Xavière réveille chez lui des interrogations qu’il ne soupçonnait pas. Lui qui jusqu’ici ne s’exprimait que de temps à autre à cette X, éprouve petit à petit le besoin de la découvrir « pour de vrai » et grâce à la Dass il pourra avoir des souvenirs de cette femme qui est sa vraie mère. L’été où je suis né aborde donc avec sensibilité l’amour, la relation garçons-filles, la construction de l’identité auquel s’ajoute la question des mères qui décident d’abandonner leurs bébés parce qu’elles sont trop jeunes, incapables d’affronter cette réalité. Un roman intelligent et bref qui saura captiver le lecteur car c’est une histoire dans laquelle on se reconnaît, s’identifie très aisément au fil de la lecture. »

 

partager

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire