Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Archives par tag Théa pour l’éternité

Théa pour l’éternité remporte le prix Sainte-Beuve des collégiens

C’est officiel depuis l’annonce du 25 mars et je peux donc aussi l’annoncer ici !

Hélas je n’ai pas pu me déplacer pour la remise du prix dans le beau théâtre italien de Boulogne, c’est d’autant plus dommage que j’aurais beaucoup aimé écouter les finalistes du prix de la Critique, et féliciter les vainqueurs. J’ai quand même pu enregistrer une courte vidéo projetée à cette occasion, pour remercier tous les participants.

theasml

 

Théa pour l’éternité est aussi un coup de coeur de la médiathèque de SaranL’auteur donne une version futuriste et sensible du mythe de l’éternité : partagez le destin d’ une jeune fille prise au piège d’un destin inédit. Un récit sensible, sans manichéisme. Je vous laisse le plaisir d’apprécier le happy-end ! Un grand moment de lecture !

Merci à tous, infiniment…

partager

ateliers de toutes écritures

Désir de parler d’un livre dont je me délecte et où j’apprends beaucoup.

Animer des ateliers d’écriture est un sujet de réflexion ancien, pour moi. Mon mémoire de professeur des écoles portait sur ce sujet, et en tant que professeur des écoles j’en ai d’ailleurs mené beaucoup, au début sans comprendre à quel point j’étais moi-même déjà écrivaine, mais comprenant cependant que je ne menais pas les choses tout à fait de la même façon qu’une autre enseignante. Puis durant une année entière,  j’ai suivi en tant que participante un atelier d’écriture à la bibliothèque de Marseille, où de multiples révélations personnelles et créatives se sont opérées. Atelier gratuit, nous étions nombreux et j’adorais la diversité que cette gratuité amenait. De la femme enceinte (ce que j’étais alors moi-même) au chômeur ou au retraité, chacun avait le désir et surtout le droit d’écrire… ensemble. J’ai découvert des déclencheurs d’une efficacité surprenante, et que j’ignorais malgré mes recherches dans le domaine – trop orientées vers l’enseignement et l’enfance. Le cut-up de Burroughs ou le mot par minute, entre beaucoup d’autres, m’ont ouvert des horizons.

J´ai lu de nombreux livres, pas seulement mais surtout axés sur les ateliers à destination des plus jeunes ou des ados, que je mène parfois. Et j’avoue une sorte de saturation devant les poncifs oulipiens, la fascination face au schéma de Propp, ou les multiples variations issues de la Grammaire de l’imagination de Rodari. Je sens aussi depuis longtemps qu’on pouvait s’inspirer de Pérec de façon beaucoup plus large qu’avec de simples consignes oulipiennes. Bref, j’avais besoin d’aller au-delà de tout ça, motivée en premier lieu par des ateliers que je vais devoir mener cet été durant toute une semaine avec des ados.

C’est ainsi que j’ai eu le désir de m’orienter vers un bouquin qui ne serait pas un énième livre de recettes ou réservoir de fiches, et que j’ai eu la chance de tomber sur Tous les mots sont adultes de François Bon.

tous-les-mots-sont-adultes

C’est à l’origine une phrase de Blanchot, et on redécouvre et suit et s’inspire de bien d’autres écrivains dans cet ouvrage, et pour commencer, justement, de Pérec, et enfin de façon jubilatoire et nouvelle pour moi. En somme c’est enfin une remise à niveau vers l’essentiel : la littérature. Et puis, attention, il ne s’agit pas que d’ateliers d’écriture à destination des adultes, mais aussi à destination des ados.

De toute manière c’est un plaisir de lecture, parce qu’un plaisir de côtoyer ces grands auteurs français, au fil d’hommages et de cercles intimes et universels.

Et c’est peut-être d’abord une réflexion sur la littérature.

–––-

Parler aussi de ce bonheur durant les rencontres, ce vendredi, avec des classes de seconde en région parisienne (pour Lire@Senart). Les regards étaient brillants d’intelligence et d’intérêt, les questions étaient pertinentes et profondes, le désir d’en savoir plus, réel. J’ai adoré discuter avec vous, jeunes gens !

––––-

Et puis il se passe des choses bizarres, limite schizophrènes, comme apprendre qu’on parle de son bouquin dans un magazine dont la couverture ressemble à cela :

416296604_370

Rappelons-nous : tous les mots sont adultes ! Cool Magazine est en tout cas le magazine le plus lu par les teenagers du Canada. Qu’a pensé Rihanna de Théa pour l’éternité ? J’aimerais bien le savoir !  Comment ça, elle ne l’a pas lu ? En attendant, un journaliste l’a  résumé en ces termes :

thea_pour_leternite-syros-cool_magazine

Et on parle encore de Chat va faire mal ! :

Calypso : Un petit roman illustré, facile à lire et amusant.

Samuserensemble : On a aimé : L’humour et les nombreuses péripéties abracadabrantes de ce roman – Le narrateur, un chat plutôt prétentieux mais attachant et loyal – Les illustrations sympathiques en début de chapitre.

Un souffle sous la plume  : Florence Hinckel revient avec Pitre dans un troisième volet hilarant et plein de rebondissements inattendus. Entre le kidnapping et une errance incessante, Pitre n’est pas sorti de l’auberge. Et pourvu qu’il n’en sorte pas trop vite car ses aventures sont une vraie partie de plaisir, un charmant divertissement accompagné d’illustrations évocatrices qui donnent envie de trouver notre propre chat Pitre.

partager

« chat devrait plaire ! »

Après l’article auto-flagellant d’hier, un petit article auto-promotionnel et d’auto-satisfaction hyper nombriliste et contente de moi (et de mes éditeurs, aussi !) pour faire bonne mesure. J’espère ne faire fuir aucune tortue ni aucun lièvre..

––––––

Pour commencer, sachez que Théa pour l’éternité (Syros) a été plébiscité par les jeunes gens d’un prix dont je parlerai plus longuement le jour de la remise officielle, le 25 mars (mystère et suspense…)

theaiconxcf

––––––

Ensuite, Chat va faire mal ! (Nathan) suscite de jolies réactions sur le Net :

Pomfresh sur Libfly : Loin d’être fan de chats, je n’ai pas résisté au charme de Pitre ! Ce brave chat, tyrannisé par la voisine, devient une star malgré lui et nous suivons ses courageuses aventures pour échapper aux kidnapping, retrouver ses maitres… Sur le ton du chat assassin, on ne peut que trembler pour le sympathique animal ! Un très bon moment de lecture, pour tous.

A l’ombre du saule : Ce petit roman est bourré d’humour, et cela tient à la personnalité de Pitre, le chat narrateur de cette histoire. Autant les enfants que moi avons beaucoup ri à la lecture de ses aventures, on a aimé détester la voisine, avoir peur pour le gros matou… Et finalement, on a été soulagés de le voir retrouver sa petite famille, après toutes ses péripéties.

Espritlivres sur Babelio : Chat devrait plaire ! … Une couverture attrayante, du suspense, un humour de bon goût : une lecture à ne pas manquer !

Amis lecteurs : Ce petit livre est rempli d’humour. Particulièrement bien adapté pour les jeunes lecteurs grâce à son langage très simple.

chatvafairemalvign

–––––-

Et enfin, un scoop rien que pour vous ô lectrices et lecteurs de ce blog ! En exclusivité, voici la couverture, que j’ai découverte hier, de Quatre garçons et quatre filles, gros pavé à paraître le 9 mai prochain chez Talents Hauts. Je la trouve vraiment très belle, et très représentative :

4F4G

Il s’agit de la compilation des 8 tomes de Ligne 15. Le premier tome était épuisé depuis de longs mois et c’était un véritable gros problème. Enfin on pourra se procurer toute la série d’un seul coup, sans en louper un seul épisode. Et cette réédition permettra à de nombreux lecteurs, qui ne connaissaient pas Ligne 15, de découvrir cette saga. J’ai hâte d’avoir le bouquin entre les mains !

Passez une bonne journée, tous autant que vous êtes (lièvres, tortues, renards… chiens chats poules cochons… et termites si ça vous dit).

partager

dédicaces du côté de Marseille, ce samedi

Demain je m’envole pour Lille dans le cadre du prix Sainte-Beuve, hop là, et ce sera pour échanger à propos de Théa pour l’éternité. A peine rentrée, ce samedi je serai en dédicaces au Cultura de Plan de Campagne, dans le cadre de Livres en Live (de 15h30 à 18h00). Si vous désirez un petit mot sur votre exemplaire de Confidences entre filles ou Secrets.com, ou simplement venir me voir pour me parler, ce sera le moment !

logo_lel

En attendant je vous fais cadeau d’un ciel d’avant-hier avec rideau de lumière sur l’horizon :

photo

partager

« assis en classe en l’attendant »

C’était une expérience agréable et déroutante en même temps ce clavardage tout à l’heure avec des élèves de Vannes ! Agréable de prendre son temps pour choisir les mots, et déroutant cet écran silencieux quand on a l’habitude d’une trentaine de paires d’yeux et du silence relatif ! On remet ça le 24 février, avec un autre groupe, toujours à propos de Théa pour l’éternité (merci pour vos questions hyper pertinentes, Anna, Tristan, Moussa, Emma et tous les autres)… et tout ça, c’est avant les rencontres en chair et en os, en juin !

Il faut dire que c’est quand même le top du top, les rencontres en vrai. Pour s’en assurer, voici un petit retour sur Annonay où j’étais en octobre dernier, avec ce très joli texte écrit après la rencontre :

Capture d’écran 2014-02-14 à 08.20.01

Merci à Benjamin !

–––-

Et merci également à la jeune Marthe, 12 ans, qui a aimé secrets.com et qui le dit dans cette vidéo relayée par Livresse, depuis deux mois déjà mais cela m’avait échappé :

partager

chronique du vivant

Et parfois je joue la correspondante. Retour sur mon travail-loisir de l’été dernier, dans le catalogue 2014 du magazine Vivant Mag (ou comment joindre l’utile au très agréable) :

csm_couv-cata-2014-cadre_fe855e709e

 

IMG_0333

IMG_0332

Mieux lire la chronique, ou cliquer sur l’image.

–––-

Pour finir, nouvelle petite revue de presse, qui met du baume au coeur.

theaiconxcfÀ propos de Théa pour l’éternité, sur le Blog des lecteurs du Prix du Mans : J’ai rarement lu de roman aussi intéressant, on s’attache vite au personnage, et le livre n’en devient que plus passionnant. Je vous invite donc vivement à le lire, vous n’en serez pas déçu !

memoireiconÀ propos de Mémoire en Mi :Les carnets de Radicale : Florence Hinckel reprend un thème qui lui est cher avec l’hypothèse d’une longévité de plus en plus grande, et de la conservation de la mémoire. Notre identité est-elle uniquement liée à nos souvenirs ? Et dans ce cas, qu’advient-il s’ils sont stockés hors de nos corps ? Des histoires de futurs certes, mais peut-être bien plus proches qu’on ne peut l’imaginer

Une souris et des livres : C’est plein de poésie, de réflexion sur l’amour maternel, l’enfance, l’amitié. L’écriture est simple et fluide, ça se lit très vite. La fin du livre donne à réfléchir, tout en douceur… Un livre qui pourra plaire aux réfractaires à la lecture, de la science-fiction mêlée à des sujets importants qui poussent à la réflexion.

secretsiconEt enfin sur secrets.comEncres Vagabondes : Un roman amusant et positif qui montre les ressources d’internet et des nouvelles technologies, mais aussi les limites, les dangers et l’attention, bienveillante mais permanente, qui doit être portée par les adultes à tout ce qui concerne l’expression de la vie privée et l’apprentissage de la liberté, de l’autonomie et de la responsabilité. La confiance, certes, mais pas l’abandon… Les filles vont adorer y retrouver leur quotidien et leurs petits soucis ; les garçons, quant à eux, pourront profiter de l’occasion pour percer un peu les secrets des filles ; et les adultes ne perdraient pas leur temps à y plonger aussi le nez pour en parler avec les ados ; secrets.com est donc vraiment un roman pour tous (à partir de onze ans) !

partager