« Ce qui fait battre nos coeurs » : un peu de teasing…

Par Publié sur 0 Commentaire 2 min. de lecture

Comment imaginer une transition possible entre le roman de Maylis de Kerangal, Réparer les vivants, et la nouvelle de Philippe K. Dick : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Lorsque nous ne réparerons plus les vivants qu’avec des prothèses et des organes non-vivants, vers quoi irons-nous, si notre société est toujours aussi inégalitaire qu’aujourd’hui ? Jusqu’où irons-nous ? C’est ce que je me suis proposée d’interroger dans Ce qui fait battre nos coeurs, à paraître aux éditions Syros, dans moins d’un mois : ce point de bascule (au départ, le titre était Tipping Point) où « enterrer les morts et réparer les vivants » (citation issue du Platonov de Tchekhov) n’aura plus le même sens.

Dans cette histoire, les débats houleux entre bioconservateurs et technoprogressistes finissent souvent dans l’impasse, tandis que la population, elle, vit dans ces contradictions, les subit ou s’en empare…

Vous découvrirez ainsi quatre adolescents au coeur de ces tensions. Esteban, Maria, Leila et Noah…

Esteban le justicier, Maria l’augmentée, Leila la fille artificielle, et Noah le riche héritier… Tous les quatre sont embarqués dans une cavale qui soulève l’une des plus grandes polémiques de notre temps : le progrès à tout prix, et le progrès pour tous ? Suivez Esteban, Leila, Marie et Noah minute par minute, en temps réel sur Chaine 24 et en replay sur Dailymotion !

Ce qui fait battre nos coeurs, page 364 (générique de l’émission #Cavale)

Quatre adolescents embarqués dans une histoire qui va à toute allure… au point de se sentir dépassés. Mais dans quelle proportion le seront-ils vraiment ?

Attention, récit sous haute tension.

Rendez-vous le 22 août…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 432 autres abonnés

Précédent
mer à la ligne
« Ce qui fait battre nos coeurs » : un peu de teasing…