Archives de mot-clé Quatre filles et quatre garçons

Quatre filles et quatre garçons : « criant de vérité »

Quatre filles et quatre garçons : « criant de vérité »

Publié sur 2 min. de lecture

Très, très jolie chronique concernant Quatre filles et quatre garçons sur ce blog tenu par 3 libraires. Comment les remercier ? C'est sur le site C'est à lire, et cette fois je ne résiste pas au plaisir de citer une plus grande partie de chronique que d'habitude : Un roman qui commence comme une banale histoire d'adolescents et qui finalement s'avère être une formidable... banale histoire d'adolescents !! Et c'est justement ce qui en fait sa qualité : tous les ados, anciens ou actuels, ...

Partager

bouquiner cet été : quatre filles et quatre garçons ; chat va faire mal !

bouquiner cet été : quatre filles et quatre garçons ; chat va faire mal !

Publié sur 1 min. de lecture

  Le site de conseil culturel Yagg conseille d'emporter Quatre filles et quatre garçons dans sa valise pour bouquiner cet été. Quelle bonne idée ! "... Mois par mois, se croisent alors les histoires d’amour, de bonheur, de mal-être adolescent aussi, les relations parfois compliquées avec les parents, les problèmes en cours… Huit ados, huit facettes de cette période pas toujours simple à gérer entre toute fin de l’enfance et entrée dans l’âge adulte. À huit voix sont abordées les questions du harcèlement, ...

Partager

dernières lectures : La recherche de l’absolu de Balzac, Invisible d’Auster et Vies minuscules de Michon

dernières lectures : La recherche de l’absolu de Balzac, Invisible d’Auster et Vies minuscules de Michon

Publié sur 2 min. de lecture

Enfin se poser et lire ! Voici mes trois dernières lectures, qu'après coup j'ai trouvées complémentaires (comme souvent - réseaux mystérieux et personnels). Balzac s'énervait lorsqu'on voulait voir dans La Recherche de l'absolu une variation d'Eugénie Grandet. Et il trouvait que ce roman-ci était supérieur. Si l'on retrouve la tyrannie du père et le dévouement de la femme et de la fille, ce qui fascine cette fois ce n'est plus l'avarice sans autre but mais cette passion dévorante pour la science, ...

Partager

Théa pour l’éternité : deuxième place au prix des collégiens de Vannes

Théa pour l’éternité : deuxième place au prix des collégiens de Vannes

Publié sur 2 min. de lecture

Me voilà de retour ! Je n'arrête pas de me dire que ce serait amusant de calculer combien de kilomètres j'ai parcouru en à peine un mois, mais j'avoue que j'ai d'autres choses plus urgentes à faire :-) Je reviens donc de Vannes où Théa pour l'éternité a remporté la deuxième place au prix des collégiens, derrière Spiral (Rageot Thriller) de Paul Halter. Quelles caresses pour l'ego, tout ça ! Mine de rien, un auteur en a bien besoin - tant que ...

Partager

« en finesse et jamais caricatural » (+retour de Beausoleil)

« en finesse et jamais caricatural » (+retour de Beausoleil)

Publié sur 2 min. de lecture

Peu de temps ! Je repars demain pour Le Mans, puis Chambéry. Beausoleil, c'était bien ! Très bonne organisation, bonne équipe, et bons moments avec les autres auteurs et illustrateurs, tous très sympathiques et talentueux. Et puis c'est le genre d'endroits où il faut absolument faire entrer la culture dans les écoles (comme partout, mais là elle manque vraiment, remplacée par toute une culture de la superficialité - merci donc à tous ceux qui le permettent). Environs : mention spéciale pour le ...

Partager

plusieurs vies possibles

plusieurs vies possibles

Publié sur 2 min. de lecture

Ca m'arrive souvent de regarder dans mon salon des films longtemps après leur sortie au cinoche, et je découvre parfois des oeuvres devenues cultes sans que je l'aie appris auparavant (mais par moments je plonge dans des profondeurs spatio-temporelles durant lesquelles je ne suis au courant de rien). Donc, découvert Mr Nobody de Jaco Van Dormael. Et, juste, waaaaahhh... Rien ne m'indiquait que ce serait de la SF, et pourtant ça en est, et exactement comme je l'aime. De la SF philosophique, ...

Partager