vivre Brive

Publié sur 3 min. de lecture

Vivre Brive hors pas mal de trucs médiatiques.

Hors Orient-Express. Deuxième année que je vais à Brive, et toujours pas emprunté le train des auteurs (ou train du cholestérol quand on est poète). Il faut dire qu’il part et se rend à Paris, or ce n’est pas vraiment ma direction. Un jour, pourtant, je tâcherai de m’arranger, c’est sans doute un truc à faire au moins une fois. Je n’ai fait qu’admirer l’Orient-Express sur le quai A, vraiment élégant, alors que je me dirigeais vers le quai F, soudain tout banal et gris – mais on s’en remet vite dès que le silence dans le wagon permet de se reposer enfin.

Hors People. Pour vous dire à quel point : même pas allée faire la fête au Cardinal. Pourtant cette année j’avais un peu envie. Enfin, un peu envie le matin, puis plus trop le soir quand les auteurs jeunesse au complet ont paru épuisés par leur journée, voire leur nuit chaotique. C’est qu’on travaille, nous, messieurs-dames, au salon de Brive ! Mais allez, promesse faite à moi-même, la prochaine fois j’y ferai quand même un tour. Il faut voir de tout dans la vie, surtout quand on est écrivain.

Mais croisé dans la rue Amélie, Igo, Grichka. Vu Pierre B. regard dans le vide s’ennuyant dans un fauteuil (l’excellent Pascal Brissy s’en souvient, je crois). Ô joie, émerveillement, paillettes ! (second degré – de nos jours, il faut le préciser).

Et eu la force de me frayer un chemin dans l’espace des auteurs vieillesse comme on les appelle entre nous. Il était impossible de circuler ! Acheté et obtenu la dédicace de l’un des auteurs qui était en lice pour le Goncourt. Je n’en dis pas plus car ce sera un cadeau donc chut. Je suis toujours estomaquée par la pénurie de sourires chez un certain nombre d’auteurs vieillesse, même quand on vient leur demander un petit mot sur leur propre bouquin. Mépris, ennui, indifférence ? Je me demande ce que viennent faire sur les salons du livre ceux que ça a manifestement l’air d’emmerder profondément.

Et puis pratiqué d’excellents restos, c’était quand même vraiment miam et slurp, et c’est peut-être la principale motivation des auteurs évoqués plus haut.

Mais vivre Brive dans la joie et la profondeur…

amicales : signé aux côtés de Mimy Doynet, avec qui je m’entends décidément très bien. Me suis laissée porter par l’organisation du sympathique Christian de chez Nathan, qui a su entre autres réserver les bons restos pour sa petite troupe. Rires et confidences également avec Blandine Aubin, Pascal Brissy, Claire Clément, Olivier Daniel et quelques autres que je m’excuse de ne pas citer car ce fut plus bref. Regret de ne pas avoir pu passer du temps avec d’autres que j’aime bien.

professionnelles. Les rencontres avec enfants et enseignants étaient riches et même par moments émouvantes. L’organisation était là aussi parfaite. Beaucoup sont venus me voir ensuite sur le salon. Je n’y avais que mes ouvrages publiés chez Nathan (Le chat Pitre, Le Chat Beauté), Syros (Théa pour l’éternité, Mémoire en mi), Rageot (secrets.com, Confidences entre filles), et ils ont tous été écoulés (il m’en restait 6 en partant : 3 secrets.com et 3 Mémoire en mi). Mimy à mes côtés signait tout autant, pratiquement sans s’arrêter, un truc incroyable, mais elle avait plus de stocks que moi et, telle Sisyphe faisant rouler son rocher, Mimy signait, signait, signait. Je suis donc partie sans regret le dimanche à midi, puisqu’il ne restait pratiquement plus rien sur ma table. Ça aussi c’est à vivre, d’autant que les acheteurs étaient un public vraiment charmant, intéressant, bienveillant.

Et vivre Brive sous la pluie, exactement comme il y a 2 ans quand j’y étais. J’ai quand même eu le courage de me promener un peu plus dans les rues, et me rendre compte de la beauté de la ville.

Quitter Brive heureuse, bien que découragée à l’avance par la durée de trajet. En effet ce fut long, long, looooong, et bonheur de rentrer chez soi, retrouver ses pénates et sa famille, satisfaite du devoir accompli, et il y en a de pire, aucun doute là-dessus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
  • Doinet
    13 novembre 2013

    Merci Florence, grâce à tes mots, je viens de revivre ce salon comme dans un film doucement accéléré.. et puis moi aussi j’ai été drôlement contente de dédicacer à tes côtés. Bises. Mymi

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 570 autres abonnés

Précédent
Frances Ha
vivre Brive