sur les traces de Yannis à vélo – étape 2

Publié sur 2 min. de lecture

Jour 2 du périple ! Hier, départ de Ribiers de bon matin, après une nuit réparatrice.

En ce jour 2, portion Ribiers (au-dessus de Manosque) jusqu’à La Chapelle-en-Vercors.

D’abord, Yannis ainsi que notre cycliste sur ses traces ont longé le Buech :

 

Traversée de Serres, désert (on dirait vraiment qu’U4 est passé par là)… :

Serres

Maintenant, ça grimpe (Yannis, lui, a fait ça en voiture !) :

Montée au col de Carabes

Arrivée à Die (la voiture de Yannis est tombée en panne 1 ou 2 kilomètres avant) :

 

A Die, Yannis squatte une villa pendant quelques jours :

« 3 novembre, après-midi

Je décide de me faire plaisir et choisis la plus belle des villas. Elle est un peu hors du village, le surplombant. Une immense véranda s’ouvre sur une terrasse et de là, la vue est superbe. En contrebas, la vallée est piquée de chalets. D’autres maisons se serrent autour du clocher de l’église qui domine les ruelles. Et tout autour, des montagnes incroyables, hautes et blanches et dignes, percent l’or des nuages. Mille nuances de couleurs, d’ombres et de lumières bougent au fil des secondes, comme un dernier spectacle avant la nuit.
Quand même, il y en a qui ne s’embêtaient pas, avant tout ça. D’un autre côté, cette richesse ne leur a servi à rien dans la catastrophe… »

Ensuite il passe certainement par là, sans que je l’aie mentionné :

Là où furent inventés les chamallows. Ah non ?

Puis ça regrimpe (Yannis fait cela à pied).

Montée au col de Rousset
Autre versant du col de Rousset (je ne peux pas m’empêcher d’imaginer ça en plein mois de novembre : pauvre Yannis, brrr !)

40 km après Die, La Chapelle-en-Vercors :

La Chapelle en Vercors

« 20 novembre, après-midi
J’atteins La Chapelle-en-Vercors dans l’après-midi. C’est encore plus petit que Die. Je sens tout de suite une présence, ici. Des ombres semblent passer derrière les vitres et raser les murs. Je ne tiens pas vraiment à des présentations en règle : mon expérience à Manosque m’a servi de leçon. Autant ne pas traîner par ici. Je reste en arrêt, cependant, devant une villa à la sortie du village. Une voiture est garée dans le jardin.
– Je le sens bien, dis-je à Happy. »

Yannis filera à Lyon en voiture, mais Olivier s’arrête à Pont-en-Royans, dernière jolie commune du jour, où il a trouvé refuge dans un gite communal :

 

Et puis je ne vous ai pas dit, lors du jour 1 Olivier a rencontré la même girafe échappée du zoo que Yannis, sur la route ! Si si, la voilà :

 

Quoi, c’est pas elle ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 570 autres abonnés

Précédent
sur les traces de Yannis à vélo – étape 1
sur les traces de Yannis à vélo – étape 2