Vol au-dessus d’un nid de martinets

Publié sur 3 min. de lecture

J’ai pu bénéficier d’une mini-résidence d’autrice à Manosque, cette semaine, et c’est toujours avec émotion, quand je me rends dans cette ville, que je repense au *Hussard sur le toit* de Giono qui en parcourait les toits pour échapper à la folie générée par le choléra en bas, dans les rues… dont je me suis largement inspirée pour décrire le passage à Manosque de mon héros Yannis dans U4. Vertige de penser que les jeunes que j’y ai rencontrés sont, eux, en pleine période de Covid…

Et d’ailleurs les rencontres d’hier avec les jeunes (de 11 à 14 ans) de la MJC de Manosque à propos de l’égalité garçons-filles ont largement été à la hauteur d’Angelo le hussard, et m’ont réconciliée avec l’humanité. J’étais déjà bien disposée grâce à l’accueil des formidables Laetitia et Virginie de l’association Éclat de lire , mais je réfrénais mes attentes après plus de quatre mois sans rencontrer mon public : mon désir de normalité n’allait-il pas se heurter à la banalité d’une rencontre poussive avec des pré-ados et ados agacé·es de devoir rencontrer une écrivaine au lieu de faire autre chose de leurs vacances ? Cette crainte était insultante pour eux (je m’en excuse ici platement), et j’ai pu mesurer à quel point cette période de confinement puis de reprise partielle et anormale du collège puis de vacances masquées leur a donné soif, à eux aussi, de véritable rencontre, véritable débat, et de hautes idées. A partir de mon ouvrage *Renversante* ainsi que des illustrations drôlissimes de Clothilde Delacroix (l’école des loisirs), le débat a pris une tournure passionnante et de haute volée. En ces temps troubles pour le féminisme (entre autres, mais nous avons focalisé sur ce thème important), j’avais exactement besoin de cela pour reprendre espoir, et pour réaliser que la jeune génération nous sauvera des petits arrangements entre ami·es de celle qui est au pouvoir. Non seulement le débat était de grande qualité, mais il n’a révélé chez les participant·es aucune once de sexisme primaire, aucun argument spécieux, aucun raccourci de pensée, aucune paresse intellectuelle. Bien des adultes pourraient en prendre (ô combien) de la graine. Je suis ressortie totalement reboostée après avoir ainsi rencontré (au vrai sens du terme « rencontre »), des êtres humains aux yeux brillants, bienveillants entre eux, à l’écoute des autres et du monde, pleins d’empathie et d’intelligence, affamés de culture et d’échanges.

Je poste ici un vol de martinets au-dessus des toits de Manosque car il illustre pour moi parfaitement l’état d’esprit de ces jeunes manosquin·es, qui vole bien plus haut que le brouhaha ambiant.

Grand merci à la DRAC qui a permis ces moments précieux, ainsi qu’un temps de création très estimable, dont peu mesurent l’importance, et pourtant ces plages de temps hors tout, hors-chez-soi donc en-soi, se révèlent toujours hyper nourrissantes et productives, et permettent de créer de nouveaux textes qui seront eux aussi porteurs et supports de nouvelles rencontres. Ces résidences qui savent doser rencontres et temps de création (l’idéal étant pas plus de 30% du temps pour les premières) doivent être défendues pour l’intelligence de leur mise en place.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Les succès de DomiCe qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 28-29 nov : Colmar
☞ 2-7 dec : Montreuil
☞ 30-31 janv : Saint-Orens
☞ 29-30 mai : Fismes
☞ 5-6 juin : Narbonne

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 706 autres abonnés

Précédent
*Ce qui fait battre nos coeurs* dans la sélection prix ado RTS 2021
Vol au-dessus d’un nid de martinets