Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Vous regardez presse

4 mois d’U4 en 4 réseaux

4 mois, très exactement. Cela fait 4 mois que les 4 romans U4 sont parus, et c’est joli tous ces 4.

Comme c’est la fin de l’année, j’ai envie de rendre hommage aux acteurs des réseaux sociaux, qui, s’ils n’ont pas l’impact de la radio mais surtout de la télévision (réseau 1) ou des articles de presse (réseau 2), ont tout de même contribué largement à faire connaître U4.

Petite précision : ici je veux parler des réseaux hors-chaîne du livre, voilà pourquoi je n’évoque pas la promotion des libraires dont le rôle a été prépondérant.

Il y a bien sûr de super-blogueurs (réseau 3, souvent aussi sur Facebook, et souvent aussi booktubeurs). Personnellement, j’aime aussi beaucoup les instagrameurs (réseau 4 – à lier avec twitter, tumblr, etc…), qui font parfois preuve de créativité dans leurs prises de vue. Et je préfère mille fois leur façon de partager leurs plaisirs de lecture, sans prétention (chaque image est suivie de discussions à bâtons rompus), à celle des communautés de lecteurs qui ne peuvent pas s’empêcher de demander aux blogueurs de NOTER les ouvrages (ils s’en passent pourtant très bien dans leurs chroniques, en général). Je mets « noter » en majuscules tellement cela me paraît aberrant (même si les 4 U4 furent excellemment bien notés), un peu comme si nous les écrivains nous fournissions des rédactions à des hordes de profs sanctionneurs ou félicitants. Mon idée de la littérature est un peu éloignée de cette façon de lire et d’apprécier les romans, toujours subjective. Message de fin d’année aux Babelio et autres Livraddict : ne peut-on pas imaginer vos sites, par ailleurs très bons et essentiels à la vie culturelle internautique, sans une notation qui me paraît indigne des lecteurs de qualité qui composent vos rangs ?

Voici donc en images et dans l’ordre 4 mois d’Instagram autour de U4. Yannis. Que mes co-auteurs ne m’en veuillent pas, je n’ai pas eu le courage de collecter aussi les images de leurs romans seuls, tout aussi nombreuses. Alors regardez, ça commence il y a 17 semaines par une belle image de U4.Yannis sous forme d’épreuves non corrigées, qui patiente sur une chaise, puis… :

Merci à tous ces bookstagrameurs, dont un fameux :

IMG_1689

Merci à lui ! J’ai beaucoup aimé la simplicité avec laquelle il a partagé ce plaisir de lecture.

Question photos, j’avoue une préférence pour celle postée sur Facebook par Eva Coly (non mais regardez ce chat !) :

IMG_1688

Pour moi, c’est elle qui remporte la palme de la plus chouette photo.

Encore merci à tous pour ces 4 mois intenses. Rendez-vous l’année prochaine avec des photos je l’espère toujours plus créatives (c’est un peu un défi que je vous lance !).

partager

lorsque mes romans prennent vie

Dans la continuité des belles choses, voici ce que mon cher co-auteur Yves a déniché dans le tout dernier Je Bouquine, et qu’il m’a envoyé :

Numériser0003

 

Une jolie façon de s’approprier secrets.com !

*******

Il y a aussi une neuvième sélection pour #bleue, pour le prix 2016 des Collégiens lecteurs de Gironde.

Mais aussi un bel article aux Histoires sans fin, où #bleue est qualifié de roman 3.0 : « Divisé en trois parties, le roman alterne entre le point de vue de Silas et d’Astrid et leurs souvenirs respectifs, habilement croisés pour arriver au dénouement. Les personnages principaux comme les secondaires – la mystérieuse professeure d’histoire, l’émouvante grand-mère d’Astrid – sont tous attachants. Certains rebondissements sont surprenants, d’autres font froid dans le dos, tous remuent le lecteur. A évoquer les émotions, Florence Hinckel nous fait bondir de l’une à l’autre ! Alors avant que la CEDE ne vous trouve, dépêchez-vous de lire #Bleue ! »

vignetteblogbleue120

*******

Et c’est sans compter les très belles réactions de lecteurs de tout âge sur U4.Yannis, amis ou inconnus (et un nouveau très bel article dans Phosphore sur le projet global), toutes ces preuves que mes histoires sont entrées dans un flux vivant, et jouent un petit rôle ici-bas. Rien de plus encourageant pour travailler encore et encore à d’autres histoires. D’ailleurs je ne vous ai pas encore annoncé les parutions de 2016 sur lesquelles je travaille (dur !) en ce moment et ce depuis quelques mois, en tout cas celles qui sont certaines (id est : pour lesquelles j’ai déjà signé un contrat ! Prudence est mère de sûreté). Voici ce à quoi vous pouvez vous attendre, chers amis lecteurs :

  • un cinquième tome du Chat Pitre (éditions Nathan). Que peut-il lui arriver après avoir été envoyé dans l’espace ? Quoi de plus surprenant ? Moi-même je me le suis demandé longtemps !
  • un deuxième tome, suite de Super-Louis et l’île aux quarante crânes (collection Pépix, Sarbacane). Louis sera-t-il toujours le héros de l’histoire ? Le récit vous fera-t-il encore plus rire et trembler d’effroi ? Oh comme je l’espère !
  • un troisième tome des aventures de Mona (éditions Rageot). Après secrets.com et Populaire ?, quelle évolution vont connaître Mona et ses copines ? Vous ressembleront-elles toujours autant, à toi, toi, ou toi ?

Vous aurez compris qu’après plus de 2 ans de travail alternativement sur U4 et sur #Bleue, j’ai ressenti le besoin de m’adresser à mes lecteurs plus jeunes, avec des histoires plus fantaisistes. Et toujours ce désir ou ce besoin de ne pas abandonner les personnages que j’ai créés, et de les faire évoluer (ce qui au final apporte de la profondeur à ces histoires au départ légères). Dans chaque cas de ces trois séries, je n’avais pas du tout en tête de faire une suite quand j’ai écrit le premier tome. Mais c’est plus fort que moi, on dirait !

Allez, d’ailleurs, il est temps que je m’y mette. En ce moment, je suis avec Mona. Je ne vous livre qu’un seul petit secret : Mona est en voyage… Où ça ? Je ne vous le dirai pas ! Patience, patience…

partager

douceur du temps

Enfin il fait beau et doux !

Ca méritait bien un petit relookage de blog, non ? Bon, il faut bien avouer que c’est aussi à cause de réclamations réitérées des uns et des autres, qui se sont plaints que mes articles de blog étaient moins accessibles. Et moi aussi, je dois bien dire que j’avais moins de plaisir et d’envie à en écrire, les sachant un peu cachés. Idiot, isn’ti it ? Donc voici un nouveau thème que je trouve bien élégant. Il sera mieux configuré peu à peu, avec widgets et compagnie, rassurez-vous j’adore jouer à ça.

(Pour écrire un commentaire, je cherche une meilleure solution mais pour l’instant il faut cliquer sur le bouton wordpress « j’aime » en bas de l’article et ensuite on peut choisir de commenter – si j’aime mon propre article c’est juste pour faire l’essai, hein, ce n’est pas par orgueil !…).

Ah et avez-vous vu dans le supplément livres du magazine Le Quotidien du 10 avril ?

Le chastronaute !

chastro

partager

quelques articles…

Encore pas mal de chroniques de blogueuses et blogueurs, avec un vrai souci de partage par des lecteurs passionnés dont je salue l’implication en faveur de la lecture, à propos de #Bleue, Hors de moi, ou Chat va faire mal.

Mais aussi quelques articles de presse, et ça fait du bien de voir que les journalistes culturels pensent à mettre en avant aussi la littérature jeunesse.

D’abord le magazine La Classe (qui m’a sauvé la vie à maintes reprises durant mes premières années d’instit !), a aimé Super-Louis et l’île aux quarante crânes :

Super Louis et l'île aux 40 crânes - La Classe

D’ailleurs vous le savez, la collection Pépix fête sa première année avec joie, bonne humeur et une pointe de fierté, et c’est aussi l’événement sur le site de la Fnac qui nous souhaite un joyeux Pépix-versaire !

 

#bleue bénéficie de deux nouveaux coups de coeur, un dans Le Dauphiné Libéré, édition de Genoble du 18 février 2015, de la part de Hélène, libraire chez Arthaud (merci !) :

Capture d’écran 2015-02-27 à 12.23.57

et un autre dans la presse internautique :

coupdecoeur1

Coup de coeur du webzine culturel Café Powell : Ce court roman signé Florence Hinckel est tout simplement la plus belle surprise de ce début d’année 2015… Une lecture courte mais fabuleuse, d’une intensité surprenante. Les personnages et la société dépeinte sont fascinants, le style de l’auteure addictif… Bref, courez en librairie vous procurer cette bouffée d’air frais.

Dans la revue Contrepied (EPS et Société – SNEP-FSU) de février 2015, on parle de Quatre filles et quatre garçons :

 

Capture d’écran 2015-02-19 à 10.05.18

La revue Lecture Jeune a repéré Hors de moi, en décembre dernier :

lecture_jeune_HDM

 

La revue Filiatio de janvier-février 2015 met à l’honneur Talents Hauts, avec notamment la collection Ego dont Hors de moi et les romans de trois super-copines !

Capture d’écran 2015-02-27 à 10.15.02

 

Sans oublier Ma mère est maire (collection Livres et Egaux) :

Capture d’écran 2015-02-27 à 10.55.44

Et tous les autres copains et copines (article complet, cliquer pour lire en grand) :

Filiatio#17f

partager

quel mois de décembre ?

Ce mois de décembre est révélateur d’une année 2014 sur les chapeaux de roue. 2013 était si calme ! J’avais alors besoin de prendre mon temps et de savourer chaque petite chose. En 2014, tout s’est accéléré, et ce fut une autre forme de bonheur, davantage tourné vers le travail (et même, chose nouvelle, l’écriture collective !). Je peux dire avec certitude que jamais je n’ai autant écrit que cette année. Ni autant rencontré de classes, non plus.

saul-leiter-footprints-1950

 (Moi, en 2014, cheminant sous le parapluie de l’écriture)

Et voilà qu’en ce mois de décembre bien entamé, je réalise que je n’ai toujours pas embarqué les enfants dans la décoration de la maison pour Noël. Voilà, c’est enfin fait ! Et en décorant le sapin, retour à cette forme de joie estampillée 2013 dans mon éphéméride personnelle : joie des petites choses.

En 2015, j’aimerais trouver le luxe de doser parfaitement ces deux bonheurs : travail et petites choses.

5447

(avoir le temps de regarder les gens courir,

c’est le luxe que ne cesse de souhaiter l’artiste.

Regardons-les s’évaporer, puis rêvons leur vie.)

––––––-

Merci merci à Nathan qui parle en termes très élogieux de Mémoire en mi (et qui parle de moi comme de « l’une de ses auteures favorites » ! J’espère ne jamais te décevoir, Nathan) : Florence Hinckel, dans un court roman puissamment touchant, montre à son lecteur que la science ne nous volera pas les sensations les plus profondes et universelles : la chaleur maternelle, une senteur qui a le goût de l’enfance, une voix, une musique qui nous a bercé …

Et puis Quatre filles et quatre garçons est un coup de coeur pour Noël de l’hebdomadaire Réforme ! : La force de ce roman est d’aborder des sujets lourds avec légèreté. Au fur et à mesure, cette petite bande de copains devient un peu la nôtre.

–––––-

Vous parler de ce que je vais rater, pour cause d’impossibilité logistique (et voilà l’un des rares moments où je regrette de n’être pas Parisienne), mais vous si vous le pouvez, courez-y et racontez-moi ! Mon amie Marion Muller-Colard, talentueuse auteure, mais aussi théologienne émérite, discutera avec Emmanuel Carrère, à propos de son livre Le Royaume (que je conseille à tous, croyants ou non-croyants). Cela promet d’être passionnant.

pub_carrere-web

partager

Théa pour l’éternité : deuxième place au prix des collégiens de Vannes

Me voilà de retour ! Je n’arrête pas de me dire que ce serait amusant de calculer combien de kilomètres j’ai parcouru en à peine un mois, mais j’avoue que j’ai d’autres choses plus urgentes à faire 🙂

Je reviens donc de Vannes où Théa pour l’éternité a remporté la deuxième place au prix des collégiens, derrière Spiral (Rageot Thriller) de Paul Halter. Quelles caresses pour l’ego, tout ça ! Mine de rien, un auteur en a bien besoin – tant que ses chevilles gardent une circonférence acceptable. Et c’est toute la promotion de la littérature jeunesse (et donc l’incitation de la lecture chez les jeunes) qu’il faut voir encouragée par ces biais. Pourvu que ces actions continuent de vivre.

Je remercie beaucoup Hélène, bibliothécaire et super-organisatrice, de nous avoir promené (il y avait Paul Halter, mais aussi la très vive et sympathique Aurélie Gerlach, auteure de Lola Frizmuth chez Scripto Gallimard), et fait découvrir de très jolis endroits du golfe du Morbihan, où la lumière est si spéciale…

photo 1

photo 2

 

Un peu de presse :

Livres Hebdo parle du Prix Garin de Chambéry.

Ouest France relate le Prix des collégiens de Vannes.

Le Télégramme raconte l’une de mes rencontres dans le cadre de ce dernier prix.

les-eleves-ont-apprecie-la-rencontre-avec-l-auteure-florence_1929226_660x372

–––––-

Merci également à David, qui sur son blog Grignotin, a effectué une analyse détaillée de Quatre filles et quatre garçons, et d’une grande finesse.

 

partager