Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

revue de presse éclectique !

J’ai ajouté plusieurs liens vers de belles chroniques concernant #bleue sur sa page dédiée. Je mets ici en exergue trois d’entre elles qui me font plaisir pour des raisons différentes.

bleueblog

D’abord Sophie Pilaire de Ricochet a aimé, et c’est toujours une reconnaissance une chronique Ricochet, car il s’agit de professionnels qui savent de quoi ils parlent.

Ricochet : … #Bleue (est) construit comme un roman à suspense fort : la fin renverse tout ce que l’on sait et avait pu réfléchir. Le livre fait appel à des émotions très concrètes, à des situations quotidiennes. Nous ne sommes pas forcément loin de ce dont parle Florence Hinckel (antidépresseurs nombreux, gestion de stress post-traumatique codifiée…) et le sujet fait immédiatement mouche… Dès lors, la démocratie, qui n’existe déjà plus vraiment dans #Bleue, apparaît comme notre rempart ultime face à une science sans conscience. Ecrit sans effusion si ce n’est un certain lyrisme amoureux d’Astrid, adolescente avec un grand A, sombre mais pas sans espoir (voir le rôle final des médias), l’ouvrage effectivement très actuel mérite une lecture attentive. Pour la liberté de penser, tout simplement. A noter des voyages virtuels qui auraient confondu Baudelaire.

La seconde provient aussi de professionnels, une association qui travaille pour la lecture et l’écriture envers les adolescents, donc encore une fois, très flattée :

Adosnews : Florence Hinckel a l’art de faire basculer nos certitudes et de nous proposer une longue réflexion sur le monde qui nous entoure… Encore bravo, pour cette prise de conscience sans effet moralisateur . C’est tout en finesse que cet ouvrage nous dévoile un monde qui pourrait bien devenir le nôtre . Attention danger, Attention talent...

La troisième me fait très plaisir quant à elle car il s’agit d’une lectrice de 13 ans, et elle compare mon roman à de sacrées pointures !

Station lecture (une lectrice de 13 ans) : J’ai juste adoré ! … je n’arrête pas d’en parler, tu devrais lire ça !… Vraiment si vous aimez les livres de type Hunger GamesLe LabyrintheLe Passeur … Vous ne pouvez qu’adorer !

**********

superlouismin

Super-Louis et l’île aux quarante crânes est sélectionné pour Le Prix des Mots dits (Châteaugiron). Chouette !

***********

CV3.indd

Un nouveau coup de coeur pour Hors de moi.

Coup de coeur de Maman Baobab : Un roman très fort sur un sujet sensible mené avec talent, sensibilité et finesse.

Et une chronique de plus dans La bibliothèque de Glow : A lire pour tous ceux qui aiment les romans ultra-réalistes où chaque page que l’on tourne prend vie. A lire pour découvrir une facette que notre société se garde bien de trop montrer. Ne cherchez pas de responsable, il n’y en a pas, ou alors nous le sommes tous. A lire pour aimer et abhorrer à la fois cette histoire qui est celle de milliers d’adolescentes victimes de la désinformation.

*********

quatre_filles_et_quatre_gar_ons_florence_hinckel

On parle encore de Quatre filles et quatre garçons :

Les papotis de Sophie : On accroche vite à l’intrigue, on se prend d’amitié pour ces jeunes parfois touchants, fragiles. Des sujets graves sont aussi abordés : anorexie, homosexualité mais aussi une belle histoire d’amitié et d’amour. Un gros roman certes mais qui se lit facilement, beaucoup de dialogues : le portrait d’une jeunesse en devenir.

*********

chastronaute

Et enfin Le Chastronaute continue son voyage dans les étoiles ! Il est dans le Top 5 enfants de London Macadam.

Le Bateau Livre : Une petite série rigolote à lire dès le CM1 et jusqu’en 6e ou 5e… Au-delà de l’humour avec lequel ses propos sont rapportés, ils incitent également réfléchir à la place que nous donnons aux animaux domestiques dans notre vie, pour lesquels nous prenons toutes les décisions, sans toujours penser à leurs propres besoins…

Sous le feuillage : Des aventures drôles et hilarantes, complètement à côté de la plaque…Le chastronaute se lit vite et bien tellement le récit coule tout seul, rythmé de dialogues, de suspense et d’humour. Acteur, narrateur, héros, Pitre est un chat arrogant qui fait rire ! 

*********

Et mes propres lectures.

Comment ai-je pu oublier la dernière fois de vous parler de L’Autre Dieu de Marion Müller-Collard ? Bon sang, on va finir par croire que je suis hyper croyante alors qu’il n’y a pas plus athée que moi. Mais ça m’intéresse d’écouter les gens qui croient (surtout quand ils sont mes amis ;-)). Et là, Dieu, c’est diablement intéressant. Je recommande ce très bel ouvrage, autofiction-essai, genre nouveau, si bien écrit, à tout le monde.

LEFL110

Enfin oh comme j’ai aimé Corniche Kennedy de Maylis de Kerangal.

images

Mais fidèle à moi-même ce sont bien les adolescents qui m’ont passionnée, et seulement eux dans cette histoire. D’autant plus que je connais bien les lieux où ils évoluent, Malmousque, le marégraphe, les pierres plates… Magnifiquement rendus, un langage qui me parle, un style on ne peut plus vivant, j’ai adoré Mario, Eddy et Suzanne… et me suis bien désintéressée hélas de la partie adulte des choses, flic putes meurtre came, bah, quel ennui pour moi. Ce n’est peut-être qu’une sensation très personnelle mais je soupçonne l’auteure d’avoir ajouté cette trame en prétexte pour décrire cette tranche de vie adolescente, cette pulsation magnifique.

partager

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.