Ici, on peut découvrir le très beau texte de Camille, qui a gagné un prix d’écriture au festival de Cherbourg, après la lecture de mon roman A toi . La consigne était : Chloé trouve un sens à son existence grâce à l’écriture et grâce aux personnes dont elle s’entoure. Racontez à votre tour ce qui donne un sens à votre vie.

J’ai été très émue quand j’ai découvert ce texte qui commence par « moi ce qui me fait survivre, c’est la solitude ». Ensuite, elle parle du tableau Le bal du moulin de la galette de Renoir.

C’est beau de voir que ce que l’on a écrit peut continuer à vivre et peut être prolongé de cette façon-là, par d’aussi beaux échos. J’ai été très gâtée ces derniers temps, en ce sens. Rien ne motive davantage pour continuer à écrire. Et surtout à écrire ce qui nous touche soi-même au plus près, car par expérience, c’est ce qui touche le plus les lecteurs en retour.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
  • marion muller-colard
    7 juillet 2013

    Oh ! Un curseur. Camille, magnifique. Florence, je souris à lire les échos de A toi, à nous, à chacun qui se sent appelé par sa solitude. A quand la différenciation entre best seller et best writting ? A tout de suite, c’est décidé.
    Chère Florence, je finis « Le Professeur Freud parle aux poissons », je rentre de Paris pour x raisons, je reviens flâner vers toi sur ce blog qui me ravit, et je t’embrasse
    Marion

    • florence
      7 juillet 2013

      Marion ! Je pense à toi sans avoir le temps de t’écrire. Merci merci pour ton passage par ici de temps à autres. Passe le bonjour aux poissons de Freud, qui sans doute seraient prêts à se disputer avec les oiseaux de Jung (histoire de faire code secret mais aussi cacophonie), je m’apprête à partir en vadrouille, festivals, promenades, en tout cas que du plaisir en perspective ! Peu (pas) d’écriture mais expiration, inspiration. Énormes bises jolie Marion.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 571 autres abonnés

Précédent
un passage de Théa pour l’éternité joué sur scène
échos