Archives de mot-clé Ligne 15

Ligne 15 : lecture d’été !
de l’ouvrage au coeur (et vice-versa)

de l’ouvrage au coeur (et vice-versa)

Publié sur 2 min. de lecture

Allez, petite revue de web autopromotionnelle de la semaine, pour se donner du cœur à l'ouvrage : --------- Merci à Bibliolecture qui a aimé Ligne 15 ! Voici une présentation de la série, puis quelques mots sur le tome 1, puis sur le tome 2. (Mes personnages voyagent, s'invitent chez les gens, et se posent nonchalamment sur leurs moquettes. Envie de leur crier : Non mais ça va pas ? Rentrez tout de suite !) A propos du tome 2 (Benoît : Toutes les filles ...

Partager

les nouvelles vont vite à Aubagne !

les nouvelles vont vite à Aubagne !

Publié sur 1 min. de lecture

Hier soir retour à l'école Pin Vert d'Aubagne, pour la remise des recueils aux enfants. J'ai découvert moi aussi avec eux "l'objet" livre, résultat d'un très gros travail en ateliers d'écriture, et dont on est tous très fiers ! Dix nouvelles qui s'entrecroisent (un peu sur le même principe que Ligne 15 mais dans une classe de CM2), et des choses très fortes qui se sont exprimées. C'était beau de voir chez les enfants, avec ce livre entre les mains, ...

Partager

La ligne 15 a traversé Apt

La ligne 15 a traversé Apt

Publié sur 1 min. de lecture

Lorsque c'est émouvant, c'est forcément plus difficile d'en parler, mais à Apt eurent lieu de belles choses. Une véritable rencontre s'est faite entre des jeunes de 5e et tous les héros de Ligne 15, mais aussi avec Léo de L'été où je suis né. Ils m'en ont parlé, ont débattu, ont écrit, tout autant garçons et filles, et j'ai rarement vécu de rencontre aussi riche. Évidemment, l'enthousiasme des professeurs (surtout de Claudine, merci !), n'y est pas pour rien. Il ...

Partager

Plus belle tu nais… heu, non, L’été où je meurs… encore pas ça…

Plus belle tu nais… heu, non, L’été où je meurs… encore pas ça…

Publié sur 1 min. de lecture

Merci à Karine qui a aimé L'été où je suis né. C'est ici et elle en dit : "des sujets durs et très forts, qui sont abordés ici avec tendresse et pudeur." Merci également à la jeune Mimichilou, grande lectrice de 13 ans, qui, là, raconte qu'elle a dévoré Plus belle tu meurs (tome 3 de Ligne 15). Cela lui a même inspiré un poème. (L'occasion de réaliser que ces deux livres parlent de naissance et de mort jusque dans leurs titres ...

Partager