des fois, je suis poétesse

Publié sur 1 min. de lecture

Coite

Coite dire ? que je lui demandais vu que l’état du monde était ce qu’il était là
Coite dire qui serait pas indécent à cause du reste que je connais
mais connais pas ?
Coite dire quand tout explose, tremble, déborde, contamine et qu’en plus il pleut ?

Quoi, tu réponds pas ? C’est-y que t’es coi toi aussi ou quoi ?
Qu’est-ce qu’on peut se dire dis-moi qui soit pas vain futile et vlan ?
Coite dire quand ceux qui décident ont décidé que pouic ?
Quoi rien ? C’est qu’ptête faut juste vivre et guetter la vie, c’est ça ?

Faut juste savoir quoi taire, qu’enfin il me dit.

ob_663f50_moukhin-igor

C’étaient des mots dans l'(h)air

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.

Ce qui fait battre nos coeursLes exploits de Grand-Papy RobertNos éclats de miroirLe Grand Saut tome 2Quatre filles et quatre garçonsThéa pour l'éternitéLe chastronauteChat va faire malL'été où je suis néSuper-Louis et l'île aux quarante crânesLa fille qui dortMa mère est maireLes copains, le soleil et NabilaHyperconnectée


☞ 20-22 sept : Livre dans la boucle, Besançon
☞ 10-13 oct : Troyes
☞ 14-17 nov : Aubagne
☞ 28 nov-2 dec : Montreuil

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 582 autres abonnés

Précédent
Montreuil et compagnie : où quoi donc avec qui ?
des fois, je suis poétesse